Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : de Sarajevo à Guantanamo, l’itinéraire des six d’Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle en Côte d'Ivoire : le soutien de Bédié est une "trahison" selon Bertin

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

MODE

Fashion week : promenade pour un objet d’exception

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Chinois Alibaba débarque à Wall Street : des débuts en fanfare

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de la Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

  • Corruption : amende record pour le géant pharmaceutique GSK

    En savoir plus

  • Le Paris des Arts de Leïla Bekhti

    En savoir plus

  • Après le "non" de l’Écosse, la Catalogne prépare son propre référendum

    En savoir plus

Asie - pacifique

La sœur de l'ex-Premier ministre Thaksin remporte une large victoire

Vidéo par Maureen GRISOT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/07/2011

Le Premier ministre sortant a invité l'opposition emmenée par Yingluck Shinawatra (photo), sœur de l'ex-dirigeant en exil Thaksin Shinawatra, à former un gouvernement avant même la publication des résultats définitifs.

REUTERS - La dirigeante de l'opposition thaïlandaise Yingluck Shinawatra, novice en politique, s'apprête à diriger le futur gouvernement du pays après sa victoire aux législatives de dimanche.

La Commission électorale a projeté que sa formation politique, Puea Thaï (Pour les Thaïs) remporterait 265 des 500 sièges au parlement, soit une victoire décisive qui fait qu'il sera difficile aux adversaires résolus du clan Thaksin, au sein de l'armée et de l'establishment, d'empêcher Yingluck d'arriver au pouvoir.

Cette victoire peut constituer un ticket de retour pour Thaksin

Le Parti démocrate au pouvoir n'en obtiendrait que 160.

"L'emporter avec une nette avance devrait éviter une intervention de l'armée et lui faciliter le travail pour former un gouvernement et mettre en oeuvre sa politique", déclare Kongkiat Opaswongkarn, directeur exécutif de la société d'agents de change Asia Plus Securities.

L'indice SET de la Bourse de Bangkok a fait un bond à l'ouverture, lundi, et il gagnait plus de 3,4% dans la matinée. La devise thaïlandaise, le baht, progressait lundi de plus d'un pour cent face au dollar.

Dimanche soir, Yingluck, soeur de l'ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra qui vit en exil depuis son renversement par un coup d'Etat en 2006, a balayé les inquiétudes concernant le coût des promesses qu'elle a faites pendant la campagne électorale, allant des ordinateurs pour les écoliers à une forte augmentation du salaire minimum, ce qui, selon ses adversaires, va causer du tort à l'économie.

Abhisit assume ses responsabilités

"Ce n'est pas vrai, nous savons ce qu'il faut faire. Nous réduirons les coûts pour les gens et nous savons comment développer les revenus que nous leur redistribuerons", a-t-elle dit à Reuters.

Lundi, la presse se focalisait sur cette femme d'affaires photogénique de 44 ans.

Le Premier ministre sortant, Abhisit Vejjajiva, a reconnu dès ce week-end sa défaite et a félicité Yingluck Shinawatra.

Lundi, cet homme de 46 ans a décidé de démissionner de la direction de son Parti démocrate.

"Alors que les résultats des élections montrent que le parti (démocrate) remporte moins de voix et de sièges que lors du scrutin de 2007, et avec l'esprit d'un bon dirigeant d'une organisation, je dois assumer mes responsabilités. Par conséquent, j'ai décidé de démissionner de la direction du parti", a annoncé Abhisit à la télévision.

Une réunion du Parti démocrate aura lieu dans les trois mois pour désigner son successeur, a-t-il précisé.

Le scrutin législatif de dimanche constitue un revers pour la classe dirigeante traditionnelle, composée de vieilles familles fortunées, de généraux de l'armée et de conseillers du palais royal, qui soutenaient Abhisit.

Thaksin Shinawatra, exilé à Dubaï, a été condamné par contumace à deux ans de prison pour corruption et la victoire de sa soeur pourrait favoriser son retour.

Ancien général de police qui s'est taillé un empire dans le secteur des télécommunications, Thaksin avait largement remporté les scrutins législatifs de 2001 et 2005 en s'adressant notamment aux classes populaires et rurales.

 

Première publication : 03/07/2011

  • THAÏLANDE

    Yingluck Shinawatra, "clone" de son frère Thaksin

    En savoir plus

  • THAÏLANDE

    Le Premier ministre sortant reconnaît la victoire du parti pro-Thaksin aux législatives

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)