Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

SUR LE NET

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

En savoir plus

SUR LE NET

Des militants anti-avortement s'opposent au "Ice Bucket Challenge"

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

  • Manuel Valls à La Rochelle : "La gauche n’a jamais été aussi nécessaire"

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE pose un ultimatum à la Russie avant de nouvelles sanctions

    En savoir plus

  • La contestation anti-gouvernementale vire au chaos à Islamabad

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

  • Offensive irakienne et frappes américaines contre l'EI à Amerli

    En savoir plus

  • UE : Tusk président du Conseil, Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

EUROPE

Trois accords de coopération ont été conclus sous les auspices de l'UE

Vidéo par Nicolas GERMAIN

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/07/2011

Belgrade et Pristina ont conclu ce samedi une série d'accord de coopération visant à surmonter les problèmes pratiques que provoque le refus de Belgrade de reconnaître l'indépendance du Kosovo.

AFP - La Serbie et le Kosovo ont conclu trois accords clés lors de pourparlers samedi à Bruxelles visant à surmonter les problèmes pratiques que provoque le refus de Belgrade de reconnaître l'indépendance du Kosovo, a déclaré une source européenne.

Ces accords portent sur la mobilité des populations, l'accès aux registres d'état-civil et la reconnaissance mutuelle des diplômes universitaires, a précisé cette source.

"Une réconciliation mais certainement pas une normalisation."

La réunion de Bruxelles, organisée sous les auspices de l'Union européenne (UE), entre dans le cadre du dialogue qui s'est ouvert en mars dernier entre Belgrade et Pristina pour améliorer les relations de la majorité albanaise avec la minorité serbe du Kosovo.

Les détails des accords devaient être connus ultérieurement.

Le Kosovo a proclamé en février 2008 son indépendance qui a été depuis reconnue par 76 pays, dont les Etats-Unis et 22 des 27 Etats membres de l'UE.

La Serbie s'oppose à cette indépendance, considérant toujours le territoire du Kosovo comme partie intégrante de son territoire.

Belgrade espère obtenir le statut de candidat à l'adhésion à l'UE en décembre.

De nouvelles réunions entre les deux parties sont prévues en juillet ou en septembre pour tenter de résoudre d'autres questions portant notamment sur les télécommunications, les douanes ou les registres fonciers.

Le chef de la délégation de Belgrade, Borko Stefanovic, a indiqué que les Kosovars devraient pouvoir circuler en Serbie munis d'une carte d'identité mais a rappelé qu'il n'était pas question de reconnaître le passeport ou les plaques minéralogiques délivrées par l'administration de Pristina.

"Le passeport constitue le plus haut symbole de la citoyenneté, à l'inverse de la carte d'identité", a dit M. Stefanovic, fermant ainsi la porte à un changement de position de Belgrade quant à l'indépendance du Kosovo.

Les deux parties sont aussi tombées d'accord pour régler les difficultés causées par le transfert des registres d'état-civil du Kosovo vers la Serbie après le conflit de 1999.

Sur ce point, la force de police européenne EULEX au Kosovo jouera les intermédiaires pour "certifier les copies de tous les livres d'état-civil originaux afin d'établir un registre d'état-civil complet au Kosovo", selon l'UE.

L'accord des deux parties pour engager des négociations les rapproche de l'Europe, alors que la Serbie espère obtenir bientôt le statut de candidat à l'adhésion à l'Union européenne.

Un obstacle de taille a été levé avec l'assouplissement de l'attitude de Belgrade à l'égard du Kosovo et surtout avec l'arrestation le mois dernier de l'ancien chef militaire des Serbes de Bosnie, Ratko Mladic, accusé de génocides, crimes contre l'humanité et crimes de guerre pendant la guerre de Bosnie (1992-1995).

 

Première publication : 03/07/2011

  • SERBIE

    Belgrade accepte une résolution de l'ONU sans précédent sur le Kosovo

    En savoir plus

  • JUSTICE INTERNATIONALE

    La Serbie affirme qu'elle ne reconnaîtra "jamais" l'indépendance du Kosovo

    En savoir plus

  • JUSTICE INTERNATIONALE

    La CIJ juge l'indépendance du Kosovo conforme au droit international

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)