Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : insécurité alimentaire en Casamance

En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

Moyen-orient

L'armée déploie ses chars à Hama deux jours après une manifestation monstre

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/07/2011

Des chars de l'armée ont encerclé Hama, dans le nord du pays, où une grande manifestation contre le président Bachar al-Assad a eu lieu vendredi. Plusieurs dizaines de personnes ont été arrêtées, selon les défenseurs des droits de l'Homme.

REUTERS - L'armée syrienne a déployé des chars aux entrées de la ville de Hama, deux jours après une manifestation de grande ampleur contre le président Bachar al Assad, ont rapporté dimanche des habitants et des militants

"Des dizaines de personnes ont été arrêtées dans les environs de Hama. Les autorités semblent avoir opté pour la solution militaire afin de soumettre la ville", a dit Rami Abdel Rahman, président de l'Observatoire syrien pour les droits de l'homme.

Hama, située à 210 km au nord de Damas, a été le théâtre de la plus sanglante répression dans l'histoire moderne de la Syrie. Lors d'une intervention en 1982, l'armée avait tué près de 30.000 personnes afin de mater un soulèvement islamiste contre l'ancien président Hafez al Assad.

Un habitant a dit que les communications avaient été coupées dans Hama, à l'image de ce qui a été fait dans d'autres villes avant des interventions de l'armée. Cet habitant a ajouté que les forces de sécurité et des miliciens à la solde du régime avaient été aperçus dans plusieurs quartiers.

"Ils ont tiré à l'aveuglette ce matin dans le quartier de Machaa. Les arrestations ont essentiellement eu lieu dans des secteurs proches du stade de football et dans le quartier de Sabounia", a dit cet habitant, un commerçant disant s'appeler Kamel, interrogé au téléphone par Reuters dans un secteur en périphérie de Hama où les communications n'ont pas été coupées.

Parvenu au pouvoir en 2000 après le décès de son père, Bachar al Assad est confronté depuis mars à une contestation ayant gagné quasiment tout le pays. Il a alimogé samedi le gouverneur de Hama, Ahmad Khaled Abdoulaziz, au lendemain de la plus importante manifestation dans cette ville depuis le début de la révolte contre le régime.

Les forces de sécurité avaient desserré leur emprise sur Hama après y avoir tué au moins 60 manifestants en juin au cours de l'une des journées les plus sanglantes depuis mars en Syrie. D'après des habitants, les forces de sécurité et des tireurs embusqués avaient ouvert le feu sur la foule des manifestants.
 


 

Première publication : 03/07/2011

  • SYRIE

    Damas limoge le gouverneur de Hama au lendemain d'une mobilisation record

    En savoir plus

  • SYRIE

    Forte mobilisation pour assister aux funérailles des dizaines de civils tués à Hama

    En savoir plus

  • SYRIE

    Des dizaines de manifestants tués par les forces de l'ordre à Hama

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)