Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex président Habyarimana

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le cauchemar de la Seleçao

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

SUR LE NET

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?" : décryptage d’un phénomène

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

L'UMP en crise : entre dette et règlements de compte

En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, ce Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Brésil - Allemagne : "Les joueurs brésiliens ont souillé un maillot sacré"

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Le Hamas vise Jérusalem et Tel-Aviv, Israël poursuit ses raids

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

  • Au 30 juin, la dette de l’UMP a atteint 74,5 millions d’euros

    En savoir plus

  • Pour Kiev, "la 'libération' de Donetsk risque de poser des problèmes"

    En savoir plus

  • Somalie : un assaut shebab sur le palais présidentiel repoussé

    En savoir plus

Afrique

La Turquie lâche le colonel Kadhafi

©

Vidéo par Jérôme BASTION

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/07/2011

Le chef de la diplomatie turque reconnait désormais le Conseil national de transition libye comme "le représentant légitime du peuple libyen". Jusqu'à présent, Ankara avait toujours ménagé le régime du colonel Kadhafi.

AFP - La Turquie, seul pays musulman de l'Otan, reconnaît désormais le Conseil national de transition (CNT), la direction politique de la rébellion, comme étant "le représentant légitime du peuple libyen", a annoncé dimanche le chef de la diplomatie turque, Ahmet Davutoglu.
              
Cela constitue un nouveau camouflet pour le régime de Mouammar Kadhafi qu'Ankara ménageait depuis le début du conflit.
              
La Turquie a dans un premier temps critiqué les frappes aériennes occidentales en Libye, puis offert en juin sa "garantie" pour que le colonel Kadhafi "soit envoyé là où il le souhaite" après avoir quitté le pouvoir.
              
Mais face à l'intransigeance de Tripoli, Ankara a peu à peu haussé le ton, pour finalement se joindre à la vingtaine de pays ayant officiellement reconnu le CNT en tant qu'unique interlocuteur en Libye.
              
"Le Conseil national de transition est le représentant légitime du peuple libyen", a déclaré Ahmet Davutoglu, en visite à Benghazi, bastion des rebelles dans l'Est.
              
Le ministre des Affaires étrangères a fait valoir que son pays pourrait jouer un rôle de premier plan dans le règlement de la crise.
              
A la question de savoir si la Turquie pourrait accueillir Mouammar Kadhafi dans le cadre d'un accord de paix, M. Davutoglu a répondu : "si la conclusion d'un accord est en vue, nous ferons tout, tout ce qui est possible".
              
En outre, le ministre a annoncé un prêt de 100 millions de dollars de la Turquie au CNT, en plus d'investissements du même montant dans des projets de BTP.
              
Samedi, le Journal officiel turc avait annoncé le retrait définitif de l'ambassadeur de Turquie à Tripoli, Salim Levent Sahinkaya, qui avait quitté la capitale libyenne en mars en raison des combats.
              
Le même jour, cet organe a publié un décret gouvernemental adaptant dans le droit turc les sanctions décidées en février par l'ONU contre Mouammar Kadhafi, sa famille et des proches de son régime.
              
Les sanctions visent notamment la Libyan Foreign Bank, qui possède 62,37% des parts de la banque turco-libyenne A&T Bank. A&T Bank pourrait, selon le quotidien Radikal, être saisie et placée sous le contrôle du Fonds d'assurances des dépôts d'épargne.


              
                 
 

Première publication : 03/07/2011

  • LIBYE

    Kadhafi conseille à l'Otan de "clouer ses avions au sol" pour éviter une "catastrophe"

    En savoir plus

  • LIBYE

    Pourquoi l'Union africaine ne lâche-t-elle pas Mouammar Kadhafi ?

    En savoir plus

  • LIBYE

    La France a parachuté des armes aux insurgés

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)