Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigéria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

SUR LE NET

San Francisco : une nouvelle agression liée aux Google Glass

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Cuisine durable

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Déficit public : la France tiendra-t-elle ses engagements?

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Valls : opération séduction

En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

  • Réforme des régions : la Bourgogne et la Franche-Comté sur la voie de la fusion

    En savoir plus

  • Reportage : à Horlivka, les insurgés s'emparent des bâtiments officiels

    En savoir plus

  • Un an après les attentats, Boston rend hommage à ses victimes

    En savoir plus

  • L'incendie de Valparaiso pourrait encore durer plusieurs jours

    En savoir plus

  • Hillsborough : 25 ans après, Liverpool demande toujours justice pour les victimes

    En savoir plus

  • Amnesty International accuse l'Algérie de violer les droits de l'Homme

    En savoir plus

  • Obama à Poutine : les insurgés de l’est de l’Ukraine doivent poser les armes

    En savoir plus

  • Michel Foucher : "Dans l'Est, les gens se sentent ukrainiens"

    En savoir plus

  • La France place l'économie au cœur de sa diplomatie

    En savoir plus

SPORT

Marta, "la Pelé en jupe", star du Mondial

©

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 04/07/2011

Déterminante dans la qualification de son équipe pour les quarts de finale de la Coupe du monde-2011, Marta Vieira da Silva est la meilleure joueuse de la compétition et sans doute de l’histoire du football féminin.

Actrices d’un sport assez méconnu du grand public, peu de footballeuses ont le privilège d’entendre leur nom scandé dans l’enceinte d’un stade. C'est pourtant le cas de la Brésilienne Marta Vieira da Silva. Avant même le début du deuxième match de la poule D entre la Norvège et le Brésil au Mondial-2011 (1er au 24 juillet), de jeunes supporters allemands faisaient résonner les deux syllabes de son prénom dans un Wolfsburg Arena détrempé. Visiblement émue par tant d’attention, la numéro 10 de la Seleçao ne les a pas déçus.

78 buts en 71 sélections

Les footballeuses brésiliennes chantent leur hymne avant d'affronter la Norvège lors du deuxième match de poule du Mondial-2011 (Photo prise d'un téléphone mobile).

Auteur de l’ouverture du score à la 22e minute, elle est aussi à l’origine du deuxième but de Rosana au retour des vestiaires (46e). Deux minutes plus tard encore, elle enfonçait le clou sur un exploit personnel qui assurait une place en quarts de finale à la sélection "auriverde", finaliste malheureuse en 2007 face à l’Allemagne. Une performance qui contraste avec la mauvaise entame de Mondial de Marta face à l’Australie (1-0), mais qui reflète mieux l’étendu de son talent hors norme.

Avec 78 buts marqués en 71 sélections, Marta a légitimement gagné le surnom de "Pelé en jupe". Un sobriquet que le Roi Pelé en personne a reconnu qu'elle méritait, à la différence près qu’elle a... de plus belles jambes que lui ! Élue meilleure joueuse de la planète à cinq reprises (2006-2010) et meilleure buteuse de la dernière Coupe du monde (7 buts), Marta n'évolue pas sur la même planète que ses congénères.

Plus gros salaire du football féminin

Ses accélérations hors normes et sa déconcertante maîtrise du ballon ont fait d’elle la joueuse la plus prisée et la mieux payée du football féminin. Elle est passée par la Suède, le Brésil et les États-Unis, forçant les Western New York Flash, son nouveau club depuis janvier 2011, à aligner un salaire annuel estimé entre 310 000 et 350 000 euros pour s’offrir le talent de la native de Dois Riachos, une bourgade pauvre de la région d’Alagoas, dans le nord-est du Brésil.

Nettement démarquée, Marta (premier plan) s'apprête à marquer le troisième but de la Seleçao (photo prise d'un téléphone mobile).

Si la somme ne représente qu’une infime partie des montants vertigineux pratiqués dans le football masculin (le salaire de Cristiano Ronaldo s'élève à 12 millions d'euros annuels par exemple), son cachet représente plus du double de ce que perçoit la joueuse la mieux payée du championnat de France, la Suédoise Lotta Schelin, championne d’Europe 2011 avec l’Olympique Lyonnais (144 000 euros).

Reste que ce statut de légende vivante ne semble pas entamer le caractère jovial et altruiste de la star. À l’issue de la victoire du Brésil face à la Norvège, son sélectionneur Kleiton Lima parlait d'elle en ces mots : "Elle est pragmatique, humble, et pourtant c'est un génie !". Tout est dit... Il ne reste plus à Marta qu'à remporter la Coupe du monde, le dernier trophée qui manque encore à son palmarès.

Première publication : 04/07/2011

  • FOOTBALL FÉMININ

    Les Bleues se qualifient brillamment pour les quarts de finale du Mondial

    En savoir plus

  • FOOTBALL FÉMININ

    Les Bleues entament leur Mondial par une victoire contre le Nigeria

    En savoir plus

  • FOOTBALL FÉMININ

    Les Bleues descendent dans l'arène du Mondial

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)