Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : la Syrie, une alliée inévitable ?

En savoir plus

DÉBAT

François Hollande expose la ligne diplomatique de la France

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Geoffroy Roux de Bézieux, vice-président du Medef

En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour le tournage de "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • En direct : Laurent Fabius à la conférence des ambassadeurs

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : le "double jeu dangereux" de Vladimir Poutine

    En savoir plus

  • La jeune garde des économistes français impressionne le FMI

    En savoir plus

Santé

Bactérie tueuse : L'UE ferme ses portes aux graines produites en Égypte

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/07/2011

Bruxelles a décidé d'interdire l'importation de graines et de pousses produites en Égypte après qu'un lien a été établi entre un lot de fenugrec porteur de la bactérie E.coli qui y a été produit et les épidémies survenues en Allemagne et en France.

AFP - L'Union européenne a décidé mardi de fermer ses portes aux graines et pousses produites en Egypte après avoir établi un lien entre un lot de fenugrec venu de ce pays, contaminé par une souche mortelle de la bactérie E.coli, et les épidémies en Allemagne et en France.

L'interdiction annoncée par le commissaire à la Santé John Dalli est dictée par le principe de précaution et par la virulence de la bactérie. Elle entre en vigueur "immédiatement", ont précisé ses services dans un communiqué.

Le lot incriminé est porteur de la souche particulièrement dangereuse O104:H4 de la bactérie E.coli entérohémorragique (Eceh). L'intoxication due à cette souche a fait à ce jour 48 morts en Allemagne et un en Suède.

Elle a ensuite touché la ville de Bordeaux, en France, où une dizaine de personnes sont actuellement hospitalisées.

Une enquête minutieuse pour remonter à l'origine a permis à l'Agence européenne de sécurité alimentaire (EFSA) de trouver un lien entre les épidémies et d'identifier la cause du mal qui a créé un début de panique en Europe et provoqué, un temps, une chute des ventes de divers légumes: un lot de 15 tonnes de graines de fenugrec, une plante aux feuilles ovales, proches du trèfle, achetées en Egypte en 2009.

Arrivée en novembre 2009 dans le port d'Anvers en Belgique, la cargaison a ensuite été acheminée jusqu'à Rotterdam aux Pays-Bas, puis livrée à un importateur en Allemagne.

Ce dernier a ensuite revendu le produit à des distributeurs en Allemagne et au Royaume-Uni. Les Britanniques ont revendu les 100 lots de semences incriminés dans l'épidémie à Bordeaux, en France.

"L'enquête de traçabilité menée par l'EFSA a conclu qu'un lot de graines de fenugrec importées d'Egypte est le lien le plus probable entre les deux épidémies" en Allemagne et en France, a annoncé l'agence basée à Parme (Italie) dans un rapport publié en ligne sur son site internet.

L'EFSA avait déjà évoqué la piste égyptienne dans un communiqué publié le 29 juin. Mais le ministère égyptien de l'Agriculture avait écarté le 1er juillet la responsabilité de graines de fenugrec produites en Egypte.

L'EFSA estime que d'autres lots importés d'Egypte pendant la période 2009-2010 pourraient également être incriminés et précise qu'elle poursuit son enquête de traçabilité.

Les recommandations de l'Agence ont conduit les experts des Etats membres et de la Commission réunis mardi à Bruxelles à décider le retrait de la vente de tous les lots de fenugrec importés d'Egypte sur la période 2009-2011 et leur destruction.

Ils ont en outre décidé d'interdire temporairement l'importation de toutes les semences produisant des graines germées de fenugrec, de soja et de roquette jusqu'au 31 octobre.

L'UE a importé d'Egypte 49.000 tonnes de ce type de graines germées en 2010 pour une valeur de 56 millions d'euros.

"La Commission va suivre l'évolution de la situation et décidera si des mesures additionnelles s'imposent", a toutefois averti M. Dalli.

Les graines de fenugrec sont utilisées dans l'alimentation car elles sont très riches en phosphore ou magnésium notamment. Elles sont également utilisées comme épice et la plante peut être utilisé comme engrais dans l'agriculture biologique.

L'intoxication provoquée par la souche 0104:H4 de l'E.Coli a provoqué une véritable psychose et causé l'effondrement du secteur des fruits et légume dans plusieurs pays européens après la mise en cause à tort de concombres produits dans deux exploitations biologiques en Espagne.

Première publication : 05/07/2011

  • SANTÉ

    La bactérie E.coli provoque la mort d'une trentième personne

    En savoir plus

  • SANTÉ

    Bactérie tueuse : l'Allemagne sous le feu des critiques européennes

    En savoir plus

  • AGRICULTURE

    Bactérie tueuse : Bruxelles propose 150 millions d'euros d'aide aux maraîchers

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)