Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

Moyen-orient

Les forces syriennes poursuivent leur offensive à Hama

Vidéo par Claire BONNICHON

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/07/2011

Des chars encerclent Hama depuis lundi, faisant craindre un assaut contre cette ville de 650 000 habitants. Au moins six personnes ont été tuées par les forces de sécurité mardi. Des milliers d’habitants manifestent toujours contre le régime.

REUTERS - Des chars de l'armée syrienne ont pris position autour de Hama, menaçant de lancer un assaut contre cette grande ville dont la population a entrepris d'ériger des barricades, ont rappporté des habitants et des militants.

Chars et véhicules blindés ont progressé dans la nuit de lundi à mardi vers les lisières de la ville, qui compte 650.000 habitants.

L'armée encercle la ville de Hama

Des centaines de jeunes gens ont jeté en travers des rues du centre de Hama des pneus enflammés, des poubelles ainsi que des morceaux de bois et des pièces de métal. Les habitants ont marqué leur soutien aux jeunes en scandant "Allah est le plus grand" du balcon de leurs maisons, ont témoigné des habitants.

Située dans le centre-ouest du pays, Hama a connu certaines des plus grandes manifestations contre le pouvoir du président Bachar Al-Assad depuis le début du mouvement de contestation à la mi-mars.

Vendredi dernier, pas moins de 150.000 personnes, soit près d'un habitant sur quatre, ont manifesté leur hostilité au régime. Mais Hama a payé un lourd tribut voici un mois, au moins 60 manifestants tombant sous les balles des forces de sécurité, selon des opposants.

Lundi encore, des agents des forces de sécurité ont fait irruption dans certains quartiers et abattu trois personnes, parmi lesquelles un homme dont le corps a été jeté dans le fleuve Oronte et un garçon de 13 ans.

Le soutien de Moscou et de Pékin

Hama fut le théâtre d'un soulèvement islamique en 1982, durement réprimé par les forces de sécurité alors que le pays était dirigé par Hafez El-Assad, père de l'actuel président. Le bilan de la répression s'était alors peut-être élevé jusqu'à 30.000 morts.

"Assad va sans doute attendre de voir si les grandes manifestations continuent ou non à Hama. Il sait que donner l'assaut contre des manifestations pacifiques dans un lieu symbole comme Hama lui coûterait le soutien de Russie et de la Chine", a déclaré à Reuters un opposant syrien en exil à Washington, Mohammad Abdallah.

La Chine et la Russie se sont opposées à une résolution proposée au Conseil de sécurité par l'Occident contre la Syrie, ce qui a permis à Assad de ne pas être totalement isolé sur la scène internationale.

Selon Abdallah, le recours aux chars dans Hama "discréditerait totalement" l'engagement pris par Assad de nouer un dialogue avec les opposants. L'armée et les blindés ont déjà donné l'assaut à des villages et des villes de la région de Djabal la Zaouia, au nord de Hama, a-t-il précisé.

Selon l'ONG Observatoire syrien pour les droits de l'homme, des chars ont fait irruption dans la ville de Kfar Noubboul tôt mardi, "sans essuyer le moindre tir dans une ville qui a connu des manifestations pacifique depuis le début du soulèvement".

 

Première publication : 05/07/2011

  • SYRIE

    L'armée fait son retour à Hama, moins de 24 heures après son départ

    En savoir plus

  • SYRIE

    "Je me suis mis à courir alors que mon sang coulait à flots"

    En savoir plus

  • SYRIE

    Damas limoge le gouverneur de Hama au lendemain d'une mobilisation record

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)