Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

BCE : la semaine de Mario Draghi ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'agneau russe"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime les socialistes"

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

SUR LE NET

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

En savoir plus

SUR LE NET

Des militants anti-avortement s'opposent au "Ice Bucket Challenge"

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, au moins sept morts

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Un présumé recruteur pour le jihad en Syrie arrêté à Nice

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipe

    En savoir plus

  • UE : Tusk président du Conseil, Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Situation toujours aussi confuse au lendemain du coup d’État au Lesotho

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

  • Vidéo : à Novoazovsk, "il semblerait que les Russes soient déjà partis"

    En savoir plus

  • Offensive irakienne et frappes américaines contre l'EI à Amerli

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE pose un ultimatum à la Russie avant de nouvelles sanctions

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

Moyen-orient

L'ambassadeur des États-Unis à Hama pour "établir le contact" avec l'opposition

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/07/2011

Selon le département d'État, l'ambassadeur américain en Syrie Robert Ford s'est rendu ce jeudi dans la ville assiégée de Hama et compte y rester lors des manifestations de ce vendredi. Il doit y rencontrer des opposants au régime syrien.

AFP - L'ambassadeur américain à Damas, Robert Ford, s'est rendu jeudi dans la ville rebelle de Hama et compte y rester vendredi en vue de la nouvelle journée de manifestations prévue dans toute la Syrie, a rapporté la porte-parole du département d'Etat.

M. Ford, dont plusieurs parlementaires américains ont demandé le rappel, "a exprimé notre soutien aux droits des Syriens" alors que le sort de la ville suscite la "grave inquiétude" des Etats-Unis, a indiqué Victoria Nuland.

A Hama, ville traditionnellement rebelle, Robert Ford a pour mission "d'établir le contact" avec l'opposition, a déclaré un haut responsable américain sous couvert de l'anonymat.

"Nous voulons savoir qui sont ces gens, à quel type de processus politique et d'avenir pour leur pays ils aspirent, nous devons prendre contact avec eux et c'est ce qu'il fait là-bas", a poursuivi cette source.

Washington avait affirmé la semaine dernière que l'ambassadeur avait pu rencontrer des opposants à Damas.

Selon Mme Nuland, le diplomate a pu parler "à plus d'une dizaine de personnes" et a pu se rendre à l'hôpital de la ville où sont soignées des victimes des violences. Il a évoqué "une situation tendue, des magasins fermés".

Mme Nuland a souligné que l'ambassadeur s'était rendu par ses propres moyens dans la ville, traversant un point de contrôle de l'armée syrienne, puis un autre tenu par "les habitants". Les autorités syriennes avaient été informées à l'avance.

Le 21 juin, M. Ford s'était rendu dans une ville à la frontière turque, dans le cadre d'une visite organisée par le régime du président Bachar al-Assad, contesté dans la rue depuis quatre mois et qui organise une répression féroce.

Des centaines d'habitants ont fui Hama ces dernières heures, craignant la répression de l'armée à la veille de nouvelles manifestations attendues à travers le pays pour rejeter tout dialogue avec le régime Assad.

La ville est depuis 1982 un symbole historique, après la répression d'une révolte du mouvement interdit des Frères musulmans contre le président Hafez al-Assad, père de Bachar, qui avait fait 20.000 morts.

Première publication : 07/07/2011

  • EXCLUSIF FRANCE 24

    Tony Blair : "La situation actuelle en Syrie ne peut pas durer"

    En savoir plus

  • Sur Les Observateurs

    Hama, nouvel épicentre de la contestation syrienne ?

    En savoir plus

  • SYRIE

    "Je me suis mis à courir alors que mon sang coulait à flots"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)