Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Notre-Dame-des-Landes : le gouvernement abandonne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ethiopie, Merera Goudina libéré de prison

En savoir plus

LE DÉBAT

Notre-Dame-des-Landes : Le choix de la raison ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Notre-Dame-des-Landes : Le choix de la raison ? (1ere partie)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Obiang : "La tentative de coup d'État en Guinée équatoriale a commencé en France"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cinéma : les mères courage inspirent les réalisateurs

En savoir plus

FACE À FACE

Emmanuel Macron à Calais : humanité et fermeté ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Vaudeville sino-américano-britannique"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Faillite du groupe britannique de BTP Carillion : mais que s'est-il donc passé ?

En savoir plus

EUROPE

Rupert Murdoch ferme son hebdomadaire News of the World

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/07/2011

Le magnat australo-américain Rupert Murdoch, fragilisé par un scandale d'écoutes téléphoniques illégales, a décidé de fermer l'hebdomadaire britannique News of the World qu'il possède depuis 1968. L'édition à paraître ce dimanche sera la dernière.

AFP - Le magnat australo-américain Rupert Murdoch a créé la stupeur jeudi en décidant la fermeture du tabloïde britannique à grand tirage News of the World (NOTW) au centre d'un retentissant scandale d'écoutes téléphoniques.

"Le News of the World fermera après publication d'un dernier numéro ce week-end", a annoncé dans un communiqué James Murdoch, président de News International, la branche britannique du groupe News Corp de son père Rupert Murdoch.

Le tabloïde dominical créé il y a 168 ans et qui tire à près de 2,8 millions d'exemplaires était le fleuron du groupe News Corp. Son rachat en 1968 par Rupert Murdoch a été décisif dans la stratégie d'implantation du magnat en Grande-Bretagne.

James Murdoch a évoqué une des dernières révélations en date selon laquelle la messagerie d'une écolière de 13 ans assassinée avait été piratée, assurant qu'un tel acte serait "inhumain" s'il était confirmé.

"Le News of the World a pour métier de demander des comptes aux autres. Mais il ne s'est pas appliqué ce principe", a dit James Murdoch.

Il a reconnu que les peines de prison prononcées en 2007 contre le correspondant royal du journal Clive Goodman, et le détective privé Glenn Mulcaire, impliqués dans un premier scandale, "n'avaient pas mis fin aux problèmes".

Les dernières révélations publiées jeudi, selon lesquelles les téléphones de proches de soldats tués en Irak et en Afghanistan auraient été écoutés, ont ajouté à l'indignation.

La police a indiqué que la liste des personnes susceptibles d'avoir été écoutées - hommes politiques, personnalités, sportifs et victimes de faits divers - pourrait compter jusqu'à 4.000 noms.

 

Première publication : 07/07/2011

  • MÉDIAS - ROYAUME-UNI

    News of the World accusé d'avoir espionné les proches de soldats tués au front

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Le tabloïd News of the World enlisé dans des scandales d’écoutes téléphoniques

    En savoir plus

  • MÉDIAS

    Les personnages-clés de l'affaire Murdoch

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)