Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

Moyen-orient

Israël dresse une liste de militants pro-palestiniens "indésirables" sur son sol

Vidéo par Maylis DÉTROYAT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/07/2011

Les autorités israéliennes s'emploient depuis jeudi à empêcher la venue à Tel Aviv d'une centaine de sympathisants de la cause palestinienne en dissuadant les compagnies aériennes de leur permettre d'embarquer pour l'État hébreu.

AFP - Des dizaines de sympathisants de la cause palestinienne manifestaient vendredi à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle après s'être vu refuser leur enregistrement par des compagnies aériennes car leur nom figurait sur une liste envoyée par Israël de "personnes indésirables".

Dès 05H00 une cinquantaine de voyageurs se voyant refuser l'enregistrement sur un vol Lufthansa à destination de Tel Aviv via Francfort ont occupé les comptoirs de la compagnie au terminal T1.

Une heure plus tard, d'autres voyageurs également refusés sur un vol Alitalia pour Tel Aviv via Rome, manifestaient au terminal 2F.

"Roissy sous blocus, Lufthansa collabos !", scandaient les voyageurs au terminal 1. "Nous resterons ici tant que la compagnie refusera de nous donner un papier nous signifiant ce refus", a expliqué Mustapha Houamed, 36 ans.

"Roissy-Charles de Gaulle est sous occupation israélienne. Nous sommes des gens pacifiques qui n'avons aucune intention de semer le désordre à l'aéroport Ben Gourion", a déclaré Olivia Zemor, coordinatrice du mouvement Bienvenue Palestine en France.

"Israël boycott !", "Nous sommes tous des Palestiniens !", étaient quelques-uns des slogans des manifestants du terminal 2F.

Quelques voyageurs inscrits sur la liste de "personnes indésirables" avaient toutefois réussi à se faire enregistrer sur le vol Alitalia mais ont été interdits de monter à bord. Ils manifestaient en zone sous douane.

Les voyageurs "indésirables" réclamaient aux compagnies un document nominatif stipulant cette interdiction de vol. "Nous voulons un document individuel et officiel pour pouvoir avoir un recours car cette interdiction est illégale", a expliqué un des voyageurs souhaitant garder l'anonymat.

Jeudi, neuf passagers avaient été refoulés d'un vol de la compagnie Malev pour les mêmes motifs.

Israël s'emploit depuis jeudi à empêcher la venue de centaines de sympathisants de la cause palestinienne en dissuadant les compagnies aériennes de les embarquer.

Des associations de soutien aux Palestiniens ont appelé sur internet leurs sympathisants à converger le 8 juillet vers l'aéroport international David ben Gourion de Tel Aviv, afin de se rendre ensuite dans les territoires palestiniens.

Les autorités israéliennes ont qualifié ces sympathisants de "hooligans" et averti qu'elles agiraient avec fermeté contre la " provocation"que constituerait une telle manifestation.

"Israël a remis aux "compagnies aériennes une liste de 342 personnes indésirables, les avertissant qu'elles seront aussitôt refoulées aux frais des compagnies" a indiqué à l'AFP la porte parole des services de l'immigration Sabin Hadad.

Suite à cet avertissement "les compagnies ont refusé dores et déjà de prendre à bord quelques 200 de ces passagers" a-t-elle précisé.

Première publication : 08/07/2011

  • FLOTTILLE POUR GAZA

    Les militants du "Dignité al-Karama" déterminés à rejoindre Gaza

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    La Grèce arrête un navire de la flottille pour Gaza

    En savoir plus

  • BANDE DE GAZA

    La Flottille de la liberté cherche à tout prix à mettre les voiles

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)