Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : la CPI annonce l'ouverture d'un examen préliminaire

En savoir plus

TECH 24

Sex-tech : les technologies de l'intime

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Maudite courbe : comment faire baisser le chômage en France ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Clinton vs Trump : le match des programmes économiques

En savoir plus

#ActuElles

Laurence Rossignol : "Tout sexisme est insupportable"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses de la Fashion Week parisienne

En savoir plus

FOCUS

Venezuela : État déliquescent et lynchages de rue

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jean Todt : "Être compétitif, c'est aussi être responsable"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le "Grand jeu" de Céline Minard pour échapper au désordre du monde

En savoir plus

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

REPORTERS

REPORTERS

Dernière modification : 08/07/2011

Bâmiyân, l'Afghanistan de demain?

Début juillet, l'OTAN a commencé à retirer ses troupes d'Afghanistan pour passer la main aux autorités afghanes. Parmi les premières régions concernées : Bâmiyân. Un endroit paisible, sans Taliban. Notre reporter Sylvain Rousseau s'est rendu sur place.

Les Bouddhas

La première chose qui frappe lorsqu'on arrive à Bâmiyân, c'est cette montagne au loin... avec ses deux trous béants de chaque côté. En mars 2001, les Talibans détruisaient les deux bouddhas les plus hauts du monde. Respectivement 38 et 53 mètres. Aujourd'hui, c'est probablement l'un des paysages les plus tristes au monde. Le résultat de la barbarie, de l'obscurantisme et du fanatisme est visible dans ces niches vides. Sur place, quelques ouvriers ramassent les dernières pierres et les entreposent à l'abri. D'après l'UNESCO, les pierres ramassées suite après la destruction des bouddhas pourrait servir à les reconstruire. Un jour.

Les Hazaras

Un peu plus loin, le centre ville. En fait une rue principale, et des échoppes de chaque côté. La première impression lorsqu'on entre dans Bâmiyân... c'est celle qu'on a quitté l'Afghanistan. On remarque la quasi absence de buqua bleue et les traits mongols des habitants. La légende veut qu'ils soient les descendants des soldats de Gengis Khan. Ils sont Hazaras. C'est la seule ethnie chiite d'un Afghanistan à 90% sunnite. Ils ont été déclaré infidèles par les Talibans. Lorsque ces derniers sont rentrés dans Bâmiyân... ils ont fait 15 000 morts parmi la population locale. Une population qui vit depuis dans la haine des Taliban et la crainte de leur retour.

Band e Amir

Dans un passé pas si lointain, Bâmiyân était LA région touristique d'Afghanistan. Un tourisme que tente de faire revivre Habiba Sarabi. En 2005, elle était la première femme afghane élue gouverneur d'une province. Elle a donc créé Band e Amir. Le premier parc national afghan. Un ensemble de 6 lacs au milieu des montagnes... mais dont la seule curiosité sont... des pédalos. Des canards de toutes les couleurs qui permettent aux rares touristes (militaires, ONG ou afghan eux mêmes) d'aller se promener sur un lac à l'eau bleue turquoise.

L'Afghanistan fantasmé

Malgré tout ça, Bâmiyân est l'une des régions les plus pauvres d'Afghanistan. Des paysans aux outils moyenâgeux vivent en troglodyte. Demain, les forces de l'OTAN vont totalement quitter la province pour laisser derrière eux des policiers et une armée incapables de repousser les Taliban. Mais Bâmiyân est pour l'instant la vitrine d'un Afghanistan qui s'en sort seul. Afghanistan de demain d'après la coalition ou Afghanistan d'hier d'après les Afghans, Bâmiyân est l'Afghanistan fantasmé par les pouvoirs occidentaux.

Par Sylvain ROUSSEAU

COMMENTAIRE(S)

Les archives

30/09/2016 Colombie

Vidéo : Colombie, les derniers jours des Farc

En Colombie, après plus de 50 ans de guérilla, 220 000 morts, 7 millions de déplacés et presque 4 ans de négociations, un accord de paix historique a été conclu entre la guérilla...

En savoir plus

23/06/2016 Première Guerre mondiale

Grande Guerre : quand le nord de la France vivait à l'heure allemande

Pendant la Grande Guerre, 13 départements français ont subi l’occupation allemande. Quatre ans durant lesquels deux millions de Français ont vécu une cohabitation forcée avec les...

En savoir plus

22/09/2016 Birmanie

Vidéo : En Birmanie, le difficile retour à la vie des prisonniers politiques

En 50 ans de dictature, près de 10 000 Birmans ont été emprisonnés pour avoir contesté le pouvoir militaire. Ces prisonniers politiques ont quasiment tous subi des tortures...

En savoir plus

15/09/2016 Football

Vidéo : l'odyssée asiatique des footballeurs africains

En Asie du Sud-Est, le football suscite un engouement croissant. Les championnats se multiplient et de nouvelles équipes se créent, y compris dans des pays qui n'avaient pas de...

En savoir plus

08/09/2016 Niger

Vidéo : Agadez, au Niger, porte de l’exil

Au Niger, Agadez est désormais l’un des principaux points de transit pour les migrants clandestins d’Afrique de l’Ouest qui rêvent d’Europe. France 24 vous propose un...

En savoir plus