Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

Afrique

Khartoum reconnaît l'indépendance du Sud-Soudan

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/07/2011

Khartoum vient de reconnaître officiellement la République du Sud-Soudan à la veille de son indépendance et s'engage à mettre en œuvre l'accord de paix signé en 2005 qui a mis fin à des années de guerre.

AFP - Le Soudan a reconnu vendredi la République du Sud-Soudan, à la veille de l'indépendance de cette nouvelle nation, figurant parmi les premiers pays à le faire.

"La République du Soudan annonce qu'elle reconnaît la République du Sud-Soudan en tant qu'Etat indépendant, sur les frontières du 1er janvier 1956", a déclaré à la télévision d'Etat le ministre des Affaires présidentielles Bakri Hassan Saleh.

Carte du Soudan

"Le gouvernement soudanais s'engage à mettre en oeuvre l'accord de paix (CPA de 2005, NDLR) et à régler toutes les questions post-référendaires", a-t-il ajouté.

L'accord de paix signé en 2005 sous la pression notamment des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne a mis fin à un conflit dévastateur de 22 ans entre le Nord et le Sud, et ouvert la voie au référendum sur l'indépendance du Sud-Soudan, organisé en janvier.

Près de 99% des sudistes ont opté pour la sécession au cours de ce vote qui s'est déroulé sans incidents majeurs et dont Khartoum a promis qu'il accepterait les résultats.

Depuis, les deux parties ne sont néanmoins pas parvenues à se mettre d'accord sur un certain nombre de questions-clés, en particulier sur les recettes pétrolières, sur la délimitation des frontières et sur le statut de la région disputée d'Abyei.

Le président soudanais Omar el-Béchir avait promis, après le référendum, que son gouvernement serait le premier à reconnaître un Sud-Soudan indépendant.

Le dirigeant, qui est sous le coup de mandats d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI) notamment pour génocide, a confirmé qu'il allait assister à la cérémonie de samedi, souhaitant que le nouveau pays soit "stable et sûr".

Le président allemand, Christian Wulff, a également officiellement reconnu vendredi le Sud-Soudan, dans une lettre au président sudiste Salva Kiir, affirmant : "L'Allemagne souhaite la bienvenue au Sud-Soudan en tant que nouveau membre de la communauté des pays libres et indépendants dans le monde".

Le Sud-Soudan se pose la question du nom du nouveau du pays et de son hymne

Première publication : 08/07/2011

  • SOUDAN

    Le Nord et le Sud trouvent un accord sur la démilitarisation de la région d'Abyei

    En savoir plus

  • SUD-SOUDAN

    Les électeurs approuvent la sécession à la quasi-unanimité

    En savoir plus

  • SOUDAN

    Omar el-Béchir s'engage à "coopérer" avec le Sud

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)