Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: élection sous tension

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Veille de scrutin en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... : à J-1 du scrutin, le pays inquiet (Partie 1)

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

RDC : la ferme des anciens combattants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Xavier Dolan nous fait trembler !

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Marathon de Boston, un an après

En savoir plus

FOCUS

Les Algériens de France : un vote courtisé

En savoir plus

SUR LE NET

Le web au chevet des sinistrés de Valparaiso

En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Kiev impuissant face aux pro-Russes dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Qui en voulait au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • En images : près de 280 disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

Moyen-orient

L'ambassadeur de France en Syrie s'est rendu dans la ville assiégée de Hama

©

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/07/2011

Eric Chevallier, ambassadeur de France en Syrie, s'est rendu jeudi dans la ville de Hama où la contestation au régime de Damas est durement réprimée par les forces de sécurité. L'ambassadeur américain s'est également rendu à Hama ce jour-là.

AFP - L'ambassadeur de France en Syrie, Eric Chevallier, s'est rendu jeudi dans la ville de Hama, centre actuel de la contestation contre le régime de Bachar al-Assad, pour témoigner de "l'engagement de la France aux côté des victimes", a annoncé vendredi Paris.

"L'ambassadeur de France en Syrie s'est effectivement rendu à Hama hier. Eric Chevallier s'est rendu notamment dans l'un des principaux hôpitaux de la ville où il a rencontré les équipes médicales, des blessés et leurs familles", a déclaré à la presse le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Bernard Valero.

"Il y est allé pour manifester l'engagement de la France aux côtés des victimes, de la population civile", a précisé le porte-parole. "La France rappelle sa préoccupation concernant le sort des habitants de la ville de Hama et sa condamnation des violences exercées en Syrie par les autorités contre les manifestants et la population civile", a ajouté Bernard Valero.

Jeudi, le département d'Etat américain avait fait savoir que l'ambassadeur des Etats-Unis en Syrie, Robert Ford, s'était lui aussi rendu à Hama, s'attirant une vive réplique des autorités syriennes.

"La présence de l'ambassadeur américain à Hama sans autorisation préalable est une preuve claire de l'implication des Etats-Unis dans les évènements en cours et de leur tentative d'inciter à faire monter (la tension), ce qui nuit à la sécurité et à la stabilité en Syrie", a déclaré le ministère syrien des Affaires étrangères dans un communiqué.

"La Syrie met en garde contre de tels comportements irresponsables, et affirme sa détermination à continuer de prendre toutes les mesures susceptibles de ramener le calme et la stabilité dans le pays", ajoute le ministère.

Plus de 150.000 manifestants se trouvaient encore vendredi sur la place al-Assi à Hama, ont indiqué des militants des droits de l'Homme. La ville est depuis 1982 un symbole historique, après la répression d'une révolte du mouvement interdit des Frères musulmans contre le président Hafez al-Assad, père de Bachar, qui avait fait 20.000 morts.

Première publication : 08/07/2011

  • SYRIE

    Damas accuse les États-Unis d'aviver les tensions

    En savoir plus

  • SYRIE

    Des centaines de personnes fuient la ville de Hama, assiégée par l'armée

    En savoir plus

  • SYRIE

    Freedom WoBas, arme de dérision massive contre le régime syrien

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)