Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

SUR LE NET

Chine : de faux profils Twitter démasqués

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les cachotteries de Poutine et Merkel"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Les défis diplomatiques de John Kerry

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Se battre pour les cendres pour étouffer la braise"

En savoir plus

  • Ebola : état d'urgence au Sierra Leone, l'inquiétude grandit dans le monde

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne suspend son offensive dans l'Est

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • L'Argentine de nouveau en défaut de paiement

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

Afrique

Le nouveau président promet d'œuvrer pour la paix

Vidéo par Marina BERTSCH

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/07/2011

Le président sud-soudanais Salva Kiir s'est engagé à trouver une "paix juste et durable pour tous" dans le premier discours qu'il a prononcé depuis l'accession de son pays à l'indépendance, samedi.

AFP - Le président sud-soudanais Salva Kiir a appelé samedi ses compatriotes à pardonner après les longues années de guerre civile avec le Nord et à donner "des fondations solides" à leur nation, dans son premier discours à Juba après la proclamation de l'indépendance.
              
"Un jour heureux comme celui-là ne devrait pas être terni par de mauvais souvenirs. Mais il est important de se rappeler que cette terre a souffert pendant plusieurs générations (...) Nous devons pardonner, même si nous n'oublierons pas", a affirmé M. Kiir.
              

Qui est Salva Kiir ?

"A partir d'aujourd'hui, nous n'avons plus de bouc-émissaire à blâmer. Il est de notre responsabilité de nous protéger ainsi que nos terres et nos ressources", a-t-il ajouté devant des milliers de sudistes en liesse.
              
"Nos martyrs ne sont pas morts en vain. Nous avons attendu ce jour pendant plus de 56 ans. Il sera à jamais gravé dans nos coeurs et nos pensées", a-t-il par ailleurs souligné.
              
L'accession à l'indépendance intervient après plus de 50 ans de guerre - entrecoupée par une période d'accalmie de quelques années - entre les rebelles sudistes et les gouvernements successifs de Khartoum, un conflit qui a dévasté la région, fait des millions de morts et créé une méfiance réciproque.
              
"Nos détracteurs estiment que nous sommes perdus (...) Ils disent que nous allons plonger dans la guerre civile aussi vite que notre drapeau sera hissé", a-t-il souligné, réitérant son offre d'amnistie à l'intention des rebelles combattant l'armée sudiste qui abandonneraient les armes.
              
Un autre problème majeur pour le Sud-Soudan est la sécurité au niveau de ses frontières avec le Nord, notamment le long de l'Etat nordiste du Kordofan-Sud, en proie à des violences depuis le 5 juin.
              
M. Kiir a appelé dans cette perspective à travailler en faveur de la paix dans tout le Soudan : "Je peux assurer à la population d'Abyei, du Darfour, du Nil bleu, du Kordofan-Sud que nous ne l'oublions pas. Quand vous pleurez, nous pleurons, quand vous saignez, nous saignons".
              
"Je m'engage devant vous aujourd'hui à ce que nous trouvions une paix juste et durable pour tous", a-t-il martelé.
              

Juba célèbre l'indépendance
La province d'Abyei est revendiquée à la fois par le Nord et le Sud-Soudan.  Les forces du gouvernement de Khartoum ont occupé Abyei le 21 mai et plus de 100.000 personnes ont depuis fui vers le Sud. Le gouvernement soudanais et le gouvernement du Sud-Soudan ont conclu un accord le 20 juin prévoyant la démilitarisation de ce territoire.
              
Le Darfour, dans l'ouest du Soudan, est en proie pour sa part depuis 2003 à une guerre civile ayant fait 300.000 morts selon les évaluations de l'ONU -10.000 d'après Khartoum- et au moins 1,8 million de déplacés.
              
                  



Première publication : 09/07/2011

  • SUD-SOUDAN

    L'indépendance suscite de nombreux espoirs chez les Sud-Soudanais

    En savoir plus

  • SOUDAN

    Le Nord et le Sud trouvent un accord sur la démilitarisation de la région d'Abyei

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)