Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Asie - pacifique

Canberra va taxer les plus gros pollueurs australiens

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/07/2011

L'Australie a annoncé, ce dimanche, la mise en place d'une taxe sur les émissions de gaz à effet de serre. D'un montant de 23 dollars australiens par tonne émise, elle concernera les 500 plus importants pollueurs du pays.

AFP - Le gouvernement australien a annoncé dimanche qu'il allait mettre en place une taxe carbone de 23 dollars australiens (17,2 euros) par tonne émise, une fiscalité verte se rapprochant de celle existant en Europe, afin de lutter contre le réchauffement climatique.

Le Premier ministre, Julia Gillard, a l'intention d'imposer aux 500 premiers pollueurs du pays une taxe sur leurs émissions de gaz à effet de serre, dans le but de réduire la pollution, de modifier l'usage de l'énergie et de favoriser l'investissement dans les énergies propres.
              
Une taxe d'un montant fixe de 23 dollars australiens sera ainsi créée dès la mi-2012, préalable à la mise en place en 2015 d'un schéma d'échange de quotas d'émissions (ETS).
              
"En tant que nation, il nous faut fixer un prix à l'émission de carbone et créer un avenir énergétique propre", a déclaré Julia Gillard lors d'une conférence de presse à Canberra.
              
A partir de 2015, cette taxe cèdera la place à un schéma d'échange de quotas d'émissions aux prix variables, fixés par le marché. Un prix plancher et un prix maximum seront toutefois établis par le gouvernement pendant les trois premières années, afin d'éviter de brutales fluctuations.
              
Tony Wood, du groupe de réflexion Grattan Institute de l'université de Melbourne, voit dans le projet australien un "schéma d'échange de quotas d'émissions en devenir".
              
"Il me semble que c'est fondamentalement un ETS et qu'il se rapproche donc beaucoup de ce qui existe en Europe ou en Nouvelle Zélande", a-t-il ajouté, estimant que cet ETS serait le plus vaste hors d'Europe.
              
Julia Gillard, dont le gouvernement travailliste est actuellement au plus bas dans les sondages, estime que cette réforme incitera les principaux pollueurs à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.
              
En parallèle, le gouvernement créera une structure dotée d'un budget de 10 milliards de dollars canadiens et visant à financer des projets innovants dans les énergies renouvelables.

Première publication : 10/07/2011

COMMENTAIRE(S)