Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

6 policiers poursuivis pour homicide involontaire: les habitants de Baltimore exultent

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Viols présumés en Centrafrique : A la rencontre de l'homme qui a recueilli les témoignages

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Viols présumés en Centrafrique : des zones d'ombre dans l'affaire

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Séisme au Népal : l'aide humanitaire internationale pressée par le temps

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centrafrique : des soldats français soupçonnés de viols sur des enfants

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Viols présumés en Centrafrique : une enquête s'est ouverte à Bangui

En savoir plus

FOCUS

Liban : la prison de Roumieh, un fief pour les jihadistes de l'EI

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"En France, les PME ont du mal à grandir"

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Le pain, une tradition française

En savoir plus

EUROPE

Murdoch revient sur ses concessions pour le rachat de BSKyB

Dernière modification : 18/07/2011

La société News Corp. de Rupert Murdoch est revenue sur sa décision de se séparer de sa chaîne Sky News afin que le gouvernement britannique donne son aval au rachat du bouquet satellite BSkyB par le groupe du magnat australo-américain.

AFP - Le groupe Murdoch a annoncé lundi qu'il retirait les concessions faites aux autorités britanniques pour obtenir leur feu vert en vue d'un rachat complet du bouquet satellitaire BSkyB.
              
News Corp, dirigé par Rupert Murdoch, avait notamment proposé de séparer la chaîne d'information Sky News du reste de BSkyB. Dans un communiqué, le groupe a indiqué qu'il revenait sur cette offre et était désormais prêt à s'en remettre au verdict de l'autorité de la Concurrence.
             



              

Première publication : 11/07/2011

  • ROYAUME-UNI

    Le gouvernement britannique veut empêcher Murdoch de racheter BSkyB

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Rupert Murdoch est arrivé à Londres pour déminer la crise du News of the World

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)