Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Plan d'économies de Valls : la France sur la voie de la stabilité ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Plan d'économies de Valls : la France sur la voie de la stabilité ? (Partie 1)

En savoir plus

SUR LE NET

Ukraine : une carte de visite détournée sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes : toujours les mêmes ?

En savoir plus

FOCUS

Copenhague veut gérer la distribution de cannabis

En savoir plus

DÉBAT

Fatah / Hamas : Peut-on croire à la réconciliation ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Économies : le plan Valls fait débat au sein de la majorité

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires taguées en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Un tatouage offensant

En savoir plus

  • Les frères ennemis Hamas et Fatah scellent leur réconciliation

    En savoir plus

  • Pour Tony Blair, le véritable ennemi de l’Occident est l’islam radical

    En savoir plus

  • Deux policiers tués à Nairobi dans un attentat à la voiture piégée

    En savoir plus

  • Thomas Piketty, l'économiste français superstar aux États-Unis

    En savoir plus

  • Real Madrid - Bayern Munich : suivez le match en direct

    En savoir plus

  • Djihadistes français en Syrie : le réveil tardif de la France

    En savoir plus

  • RD Congo : plus de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Erdogan présente ses condoléances aux petits-enfants d'Arméniens tués en 1915

    En savoir plus

  • Cinéma : “Noor”, le transsexuel pakistanais qui voulait redevenir un homme

    En savoir plus

  • Un entraîneur de foot français porte plainte contre l’émir du Qatar

    En savoir plus

  • Ces islamistes du Mujao qui considèrent la France comme leur ennemie

    En savoir plus

  • Le mariage pour tous fête son premier anniversaire

    En savoir plus

  • Le patron du Facebook russe s’exile pour échapper à l'œil de Moscou

    En savoir plus

  • Pourquoi Kiev peine à relancer son offensive anti-séparatiste

    En savoir plus

  • La Game Boy, pop star des années 90, fête ses 25 ans

    En savoir plus

  • Le Brésil organise un sommet de l'Internet pour l'ère post-Snowden

    En savoir plus

  • En images : scènes de guerre urbaine à Copacabana

    En savoir plus

  • Paris dévoile sa feuille de route économique jusqu'en 2017

    En savoir plus

Afrique

L'opposition marocaine toujours mobilisée

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/07/2011

Plusieurs milliers de Marocains ont manifesté pacifiquement dimanche à Casablanca et Rabat pour demander des réformes allant au-delà des seuls changements constitutionnels proposés par le souverain Mohamed VI.

AFP - Plusieurs milliers de personnes, dont des islamistes, ont manifesté dimanche à Casablanca et Rabat à l'appel du Mouvement du 20 février qui revendique des changements politiques et une plus grande justice sociale au Maroc, ont constaté des journalistes de l'AFP.
             
A Casablanca, dans le quartier populaire d'Oulfa, plus de 8.000 personnes, selon un journaliste de l'AFP, ont scandé pacifiquement des slogans hostiles à la classe politique marocaine, réclamant "moins de corruption et une répartition équitable des richesses".
             
Né dans le sillage des révoltes arabes au début de l'année, le Mouvement du 20 février regroupe, en plus des islamistes du groupe Justice et bienfaisance, important mouvement illégal mais toléré, des "cyber-militants" indépendants et des militants d'extrême-gauche.
             
"Non au cumul de la fortune et du pouvoir", "La souveraineté au peuple", "Nous voulons plus d'égalité", scandaient les manifestants à Casablanca qui étaient encadrés par un imortant dispositif policier.
             
A Rabat, plus d'un millier de personnes dont des islamistes ont également manifesté à la place Bab El Had, dans le centre ville.
             
L'un des fondateurs du Mouvement du 20 février, Oussama El-Khlifi, a été transporté à l'hôpital après avoir été blessé par un agent des Forces auxilliaires lors de la manifestation de Rabat.
             
Quelques dizaines de contre-manifestants, brandissant des drapeaux et des portraits du roi Mohammed VI, ont également manifesté sans incident.
             
A Tanger, dans le nord, plusieurs milliers de personnes ont manifesté pacifiquement dans le quartier Beni Makada pour "plus de démocratie et pour de meilleures conditions de vie", a indiqué un journaliste à l'AFP.
             
Ces manifestations interviennent dix jours après un référendum populaire sur une réforme constitutionnelle proposée par le roi et adoptée à plus 98% des Marocains.
             
Le mouvement du 20 février avait appelé au boycott à l'instar de trois petits partis de gauche et d'un syndicat.
             
Le nouveau texte constitutionnel renforce les pouvoirs du Premier ministre et du parlement tout en préservant la prééminence politique et religieuse du monarque. Il prévoit également des réformes renforçant l'Etat de droit et l'indépendance de la justice.
 

Première publication : 11/07/2011

  • MAROC

    Des milliers de Marocains défilent après le référendum sur la réforme constitutionnelle

    En savoir plus

  • MAROC

    Une écrasante majorité de Marocains disent oui au référendum constitutionnel

    En savoir plus

  • MAROC

    Pour le mouvement du 20-Février, "le projet de Constitution ne correspond pas aux aspirations du peuple"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)