Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gringos"

En savoir plus

SUR LE NET

Mobilisation en ligne pour les chrétiens d'Irak

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

Asie - pacifique

Accidents ferroviaires en série en Inde

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/07/2011

Un train transportant un millier de passagers a déraillé dimanche dans l'État de l'Uttar Pradesh, dans le nord de l'Inde, tuant 63 personnes au moins. Un autre a quitté la voie après l'explosion d'une bombe dans l'État de l'Assam.

AFP - Au moins soixante-trois personnes ont été tuées, dont deux Suédois, et plus de 200 blessées dans deux accidents de train distincts dimanche en Inde, où le vaste réseau ferré, souvent saturé, connaît régulièrement des incidents meurtriers.
              
Une dizaine de compartiments d'un train express bondé sont sortis des rails dans l'Etat de l'Uttar Pradesh (nord) tandis qu'un autre train a déraillé après l'explosion présumée d'une bombe dans l'Etat de l'Assam (nord-est), en proie à des violences séparatistes.
              
Dans le premier accident, la puissance du déraillement a été telle que certaines voitures se sont empilées les unes sur les autres, rendant le travail des sauveteurs en quête de survivants extrêmement difficile.
              
"Nous poursuivons les recherches", a indiqué lundi à l'AFP par téléphone un gradé de l'armée dirigeant les opérations de secours, le colonel A.D.S Dhillon.
              
"Nous avons dégagé jusqu'ici 63 corps et nous pensons que d'autres passagers sont coincés à l'intérieur", a-t-il ajouté depuis le lieu de l'accident situé à 150 km au sud de la capitale de l'Uttar Pradesh, Lucknow. Cent personnes ont été blessées.
              
Plus tard dimanche, au moins 100 passagers ont été blessés, dont 20 grièvement, dans le déraillement du train express Guwahati-Puri, dans l'Assam, provoqué par une bombe placée sur les rails par des rebelles, selon la police.
              
Le train express approchait Ghograpara, à environ 70 km de la principale ville de l'Assam, Guwahati, lorsqu'il a apparemment été touché par une puissante explosion.
              
"Il y a eu une forte détonation et ça a été un chaos total peu après", a raconté par téléphone à l'AFP un passager, Jiten Das.
              
"Le compartiment dans lequel j'étais est sorti des rails et il est tombé dans une zone marécageuse avec de l'eau montant jusqu'à la taille. Je ne sais pas comment mais j'ai réussi à sortir. Je me suis coupé à la tête et aux bras et je suis blessé au torse", a-t-il témoigné.
              
Plusieurs groupes séparatistes armés sont actifs dans la région mais la police a indiqué ne pas savoir la cause exacte de l'explosion.
              
Dans l'Uttar Pradesh, deux ressortissant suédois figurent parmi les personnes tuées dans l'accident du Kalka Mail, qui reliait Howrah, la principale gare desservant Calcutta, à New Delhi. Un autre Suédois a été blessé et hospitalisé, ont indiqué les autorités locales.
              
Le train transportait environ un millier de personnes et une dizaine de voitures ont déraillé alors que le convoi roulait quasiment à la vitesse maximum de 108 km/h, selon l'agence Press Trust of India (PTI).
              
"Nous étions assis à notre place lorsque soudain tout a basculé", a raconté un passager à la chaîne de télévision CNN-IBN news channel. "Lorsque le train s'est arrêté, nous avons brisé la vitre de la fenêtre pour sauter sur la voie", a-t-il ajouté.
              
Le Premier ministre Manmohan Singh a exprimé dans un communiqué "sa profonde douleur et son émotion en raison de la perte en vies humaines" et s'est engagé à tout mettre en oeuvre pour porter secours aux victimes.
              
Deux hélicoptères ont été envoyés sur place et un train spécial est prévu pour emmener les familles des victimes sur les lieux de l'accident, ont annoncé des responsables gouvernementaux.
              
Le réseau ferré indien, géré par l'Etat, transporte 18,5 millions de personnes chaque jour et reste le principal moyen de transport longue distance dans ce vaste pays. Chaque année, on recense quelque 300 accidents.
              
Jeudi, dans la même région, 38 personnes ont trouvé la mort dans une collision entre un train et un autocar ramenant les invités d'un mariage sur un passage à niveau non surveillé.
              
Le plus grave accident ferroviaire jamais recensé en Inde s'était produit en 1981, lorsqu'un train avait chuté dans un cours d'eau, dans l'Etat oriental du Bihar, faisant environ 800 morts.


Première publication : 11/07/2011

COMMENTAIRE(S)