Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

En savoir plus

DÉBAT

Comment lutter contre l'organisation de l'État islamique?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Hongkong, nouveau Tienanmen ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

De la Mecque à Broumov : le voyage du Bazin

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les profs manquent à l'appel"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Censure chinoise sur Hong Kong

En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • Hong Kong toujours bloquée, l'exécutif demande la fin des manifestations

    En savoir plus

  • Vidéo : Dohuk, province du Kurdistan submergée par les déplacés irakiens

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

  • Présidentielle brésilienne : Dilma Rousseff, touchée mais pas coulée

    En savoir plus

  • Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

    En savoir plus

  • Seulement 25 % de femmes au Sénat : à qui la faute ?

    En savoir plus

  • La dette française dépasse pour la première fois les 2 000 milliards d'euros

    En savoir plus

  • Référendum en Catalogne : la Cour constitutionnelle suspend le vote

    En savoir plus

  • Sharia4Belgium fait face à la justice pour recrutement de jihadistes

    En savoir plus

  • AIG : l'État américain sur le banc des accusés pour "sauvetage illégal"

    En savoir plus

  • Assassinat d'Hervé Gourdel : le point sur l'enquête en Algérie

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG s'attaque au Barça sans Zlatan

    En savoir plus

  • Charles Blé Goudé accusé de "certains des pires crimes" devant la CPI

    En savoir plus

Asie - pacifique

Accidents ferroviaires en série en Inde

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/07/2011

Un train transportant un millier de passagers a déraillé dimanche dans l'État de l'Uttar Pradesh, dans le nord de l'Inde, tuant 63 personnes au moins. Un autre a quitté la voie après l'explosion d'une bombe dans l'État de l'Assam.

AFP - Au moins soixante-trois personnes ont été tuées, dont deux Suédois, et plus de 200 blessées dans deux accidents de train distincts dimanche en Inde, où le vaste réseau ferré, souvent saturé, connaît régulièrement des incidents meurtriers.
              
Une dizaine de compartiments d'un train express bondé sont sortis des rails dans l'Etat de l'Uttar Pradesh (nord) tandis qu'un autre train a déraillé après l'explosion présumée d'une bombe dans l'Etat de l'Assam (nord-est), en proie à des violences séparatistes.
              
Dans le premier accident, la puissance du déraillement a été telle que certaines voitures se sont empilées les unes sur les autres, rendant le travail des sauveteurs en quête de survivants extrêmement difficile.
              
"Nous poursuivons les recherches", a indiqué lundi à l'AFP par téléphone un gradé de l'armée dirigeant les opérations de secours, le colonel A.D.S Dhillon.
              
"Nous avons dégagé jusqu'ici 63 corps et nous pensons que d'autres passagers sont coincés à l'intérieur", a-t-il ajouté depuis le lieu de l'accident situé à 150 km au sud de la capitale de l'Uttar Pradesh, Lucknow. Cent personnes ont été blessées.
              
Plus tard dimanche, au moins 100 passagers ont été blessés, dont 20 grièvement, dans le déraillement du train express Guwahati-Puri, dans l'Assam, provoqué par une bombe placée sur les rails par des rebelles, selon la police.
              
Le train express approchait Ghograpara, à environ 70 km de la principale ville de l'Assam, Guwahati, lorsqu'il a apparemment été touché par une puissante explosion.
              
"Il y a eu une forte détonation et ça a été un chaos total peu après", a raconté par téléphone à l'AFP un passager, Jiten Das.
              
"Le compartiment dans lequel j'étais est sorti des rails et il est tombé dans une zone marécageuse avec de l'eau montant jusqu'à la taille. Je ne sais pas comment mais j'ai réussi à sortir. Je me suis coupé à la tête et aux bras et je suis blessé au torse", a-t-il témoigné.
              
Plusieurs groupes séparatistes armés sont actifs dans la région mais la police a indiqué ne pas savoir la cause exacte de l'explosion.
              
Dans l'Uttar Pradesh, deux ressortissant suédois figurent parmi les personnes tuées dans l'accident du Kalka Mail, qui reliait Howrah, la principale gare desservant Calcutta, à New Delhi. Un autre Suédois a été blessé et hospitalisé, ont indiqué les autorités locales.
              
Le train transportait environ un millier de personnes et une dizaine de voitures ont déraillé alors que le convoi roulait quasiment à la vitesse maximum de 108 km/h, selon l'agence Press Trust of India (PTI).
              
"Nous étions assis à notre place lorsque soudain tout a basculé", a raconté un passager à la chaîne de télévision CNN-IBN news channel. "Lorsque le train s'est arrêté, nous avons brisé la vitre de la fenêtre pour sauter sur la voie", a-t-il ajouté.
              
Le Premier ministre Manmohan Singh a exprimé dans un communiqué "sa profonde douleur et son émotion en raison de la perte en vies humaines" et s'est engagé à tout mettre en oeuvre pour porter secours aux victimes.
              
Deux hélicoptères ont été envoyés sur place et un train spécial est prévu pour emmener les familles des victimes sur les lieux de l'accident, ont annoncé des responsables gouvernementaux.
              
Le réseau ferré indien, géré par l'Etat, transporte 18,5 millions de personnes chaque jour et reste le principal moyen de transport longue distance dans ce vaste pays. Chaque année, on recense quelque 300 accidents.
              
Jeudi, dans la même région, 38 personnes ont trouvé la mort dans une collision entre un train et un autocar ramenant les invités d'un mariage sur un passage à niveau non surveillé.
              
Le plus grave accident ferroviaire jamais recensé en Inde s'était produit en 1981, lorsqu'un train avait chuté dans un cours d'eau, dans l'Etat oriental du Bihar, faisant environ 800 morts.


Première publication : 11/07/2011

COMMENTAIRE(S)