Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La guerre du streaming divise les rappeurs américains

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l’État islamique : constat d’échec pour la coalition internationale ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"On l'a eu !"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Au revoir, président !"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Fifa: fin de partie pour Blatter

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Sepp Blatter annonce sa démission de la présidence de la Fifa

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : Abu Azrael, "le Rambo d’Irak"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Simon Baker : "The Mentalist" passe derrière la caméra!

En savoir plus

FOCUS

Sauvés des griffes de l'EI, de rares manuscrits irakiens exposés à Paris

En savoir plus

EUROPE

Julian Assange s'apprête à contester devant la justice son extradition vers la Suède

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/07/2011

Le fondateur de WikiLeaks comparaît devant la Haute Cour à Londres pour faire appel de son extradition vers la Suède où il est mis en cause dans une affaire d'agressions sexuelles. Julien Assange a toujours contesté les faits qui lui sont reprochés.

AFP - Le fondateur du site internet WikiLeaks, Julian Assange, assigné à résidence dans un manoir cossu près de Londres depuis décembre, comparaît mardi et mercredi devant la Haute Cour pour contester son extradition vers la Suède pour une affaire de viol et agressions sexuelles.

L'Australien de 40 ans doit interjeter appel de la décision d'un tribunal londonien en février de valider la demande d'extradition émise à son encontre par la Suède.

M. Assange a toujours nié les accusations d'agressions sexuelles et de viol portées par deux Suédoises pour des faits remontant à août 2010 en Suède, assurant que les jeunes femmes étaient consentantes.

En février, en premier instance, le juge britannique Howard Riddle avait donné son feu vert à l'extradition. Il avait balayé les arguments de la défense, notamment celui selon lequel M. Assange ne pourrait pas bénéficier d'un "procès équitable" en Suède au prétexte que les affaires à caractère sexuel se traitent généralement à huis clos dans ce pays.

Mardi, Julian Assange sera notamment représenté par une avocate connue des droits de l'Homme, Gareth Peirce, qui a défendu des suspects d'attentats terroristes islamistes et un ancien prisonnier de Guantanamo.

M. Assange, qui n'est pas formellement inculpé par les autorités suédoises, a été arrêté en décembre à Londres, en vertu d'un mandat d'arrêt européen émis par Stockholm, avant d'être assigné à résidence dans un manoir de la campagne anglaise appartenant à un ami.

Son interpellation est intervenue alors que WikiLeaks publiait un déluge de télégrammes diplomatiques américains.

Les Etats-Unis avaient déjà été profondément embarrassés par la diffusion, plus tôt en 2010 par WikiLeaks, de rapports secrets de l'armée américaine sur les guerres en Afghanistan et en Irak.

Les partisans de Julian Assange crient au complot du gouvernement américain pour le neutraliser.

La Haute Cour ne devrait pas fait connaître sa décision dès jeudi. La procédure judiciaire s'annonce longue, M. Assange ayant fait savoir qu'il utiliserait tous les moyens en son pouvoir, jusqu'à la Cour suprême si nécessaire, pour s'opposer à son extradition.

L'Australien affirme que sa principale inquiétude est d'être extradé à terme aux Etats-Unis, un argument jugé sans fondement par le juge Riddle.

 

Première publication : 12/07/2011

  • WIKILEAKS

    Julian Assange fait appel de son extradition vers la Suède

    En savoir plus

  • WIKILEAKS

    La justice britannique autorise l'extradition de Julian Assange

    En savoir plus

  • WIKILEAKS

    Julian Assange épinglé dans le livre de son ex-bras droit

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)