Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : le Parlement assouplit la loi sur la consommation de stupéfiants

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

Marine Le Pen et Emmanuel Macron présents à l'hommage au policier Xavier Jugelé

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Emmanuel Macron est soutenu par les marchés financiers"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Il y aura une nouvelle Europe, un nouveau traité"

En savoir plus

FOCUS

À la "Frontière Sud" du Mexique, où commence vraiment le mur contre les migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Reda Kateb, un Django Reinhardt qui nous parle d'aujourd'hui

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Travaillez, M. Macron"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La majorité des Français n'a pas de candidat au second tour"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : le correspondant de RFI, Ahmed Abba, condamné à 10 ans de prison

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 14/07/2011

"Morts pour la France ou morts pour rien?"

Presse française, Jeudi 14 juillet. Au menu de la presse française ce matin, la mort de cinq soldats français en Afghanistan. Disparition qui intervient au lendemain de l’assassinat du frère d’Hamid Karzaï et de la visite surprise de Nicolas Sarkozy dans le pays. Et qui vient relancer le débat sur le bien-fondé de cette guerre.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse française avec France Soir, qui revient ce matin sur la mort de 5 soldats français, hier, en Afghanistan.
5 morts qui portent à 69 le nombre de soldats français tués en Afghanistan depuis 2001: «La France est en deuil» titre France Soir, avec les photos de ces 69 soldats disparus.
Le journal qui nous rappelle que l’attentat suicide, qui s’est produit hier, survient au lendemain de la visite surprise de Nicolas Sarkozy en Afghanistan, au cours de laquelle il a annoncé qu'un quart des militaires français, soit un millier d'hommes, allaient quitter le pays d'ici la fin de 2012.
«Il faut savoir finir une guerre» a-t-il déclaré, cette guerre qui n’a pas permis d’imposer la paix en Afghanistan.
 
Un attentat qui vient endeuiller ce 14 juillet, jour de fête nationale: c’est à voir, aussi, ce matin à la Une du Parisien.
Le journal qui revient sur les circonstances dans lesquelles les cinq soldats de la Force internationale d’assistance et de sécurité, l’ISAF, ont trouvé la mort.
Un mode opératoire inhabituel nous explique Pascal Boniface, pour lequel cet attentat est à relier avec l’assassinat du frère du président Hamid Karzaï, et serait  un signal des taliban «envoyé à la coalition internationale pour lui dire que le vent souffle pour eux, et non pas contre eux».
«Ils vont intensifier leurs attaques» prédit-il.
 
Cinq soldats de plus tués en Afghanistan: c’est à la Une, aussi, du Figaro, qui évoque «l’armée française en deuil» et rend hommage ce matin à ces soldats «morts pour la France».
 
Morts pour la France ou morts pour rien ?
C’est la question que pose Libération aujourd’hui, avec cette Une consacrée à l’armée française «abattue».
Libé qui constate: «L’intervention occidentale en Afghanistan a échoué et l’Occident qui croyait apporter civilisation et démocratie à ce pays pauvre et déchiré doit en tirer les conséquences. L’intervention française qui a suivi les attentats de septembre 2001 se justifiait à la fois au nom de la «guerre contre le terrorisme» et au nom de la lutte contre l’obscurantisme des talibans. Mais dix ans plus tard, l’Afghanistan reste toujours aussi pauvre, déchiré et obscurantiste. Preuve encore qu’en Afghanistan, comme en Libye, il n’y a pas de solution seulement militaire».
 
La Libye, justement, il en est encore question dans Libération, qui revient ce matin sur les exactions dont se seraient rendus responsables les rebelles libyens.
 
Et on termine par du football féminin, avec la défaite des Bleues hier face aux Américaines en demi-finale de la coupe du monde.
«Une défaite dont les Françaises n’ont pas à rougir» nous console toutefois l’Equipe ce matin.
 
Certes, c’est la fin du rêve pour cette fois, mais les Françaises, si elles ont des regrets, ont aussi de l’espoir: à voir dans le Parisien avec l’interview de la «défenseuse» des Bleus Laura Georges.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

25/04/2017 Revue de presse internationale

"Travaillez, M. Macron"

Au menu de cette revue de presse internationale du mardi 25 avril, les réactions de la presse étrangère : toujours, au premier tour de la présidentielle en France.

En savoir plus

25/04/2017 Revue de presse française

"La majorité des Français n'a pas de candidat au second tour"

Au menu de cette revue de presse française du mardi 25 avril : la nouvelle campagne qui débute pour les deux vainqueurs du premier tour, Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

En savoir plus

24/04/2017 Revue de presse française

"Présidentielle : le choc de deux France"

Au menu de cette revue de presse française du lundi 24 avril : les résultats du premier tour de la présidentielle. Emmanuel Macron arrive en tête, suivi par Marine Le Pen. Les...

En savoir plus

24/04/2017 Revue de presse internationale

"Battre le FN ne suffit pas"

Au menu de cette revue de presse internationale du lundi 24 avril : les réactions de la presse étrangère au premier tour de la présidentielle en France.

En savoir plus

21/04/2017 France

La présidentielle face aux attentats

La revue de presse de ce vendredi est largement consacrée à l'attentat contre des policiers jeudi soir à Paris, alors que la campagne pour le premier tour de la présidentielle...

En savoir plus