Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Timochenko : "Je ne regrette pas ce que j'ai fait" en Colombie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar : la justice exige la nomination d'un gouvernement d'union nationale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Irlande: référendum historique sur l'avortement

En savoir plus

TECH 24

VivaTech 2018 : Paris veut s'imposer sur la mappemonde du numérique

En savoir plus

BILLET RETOUR

La bataille et ses héros en mémoire, Kobané se reconstruit

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

En Guadeloupe, les papilles des Antilles

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Coalition populiste en Italie : une nouvelle crise en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Données personnelles : qui a peur du RGPD ?

En savoir plus

#ActuElles

Salvador : en prison pour une fausse couche

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Grands titres, éditos, photos et dessins du jour... Nos chroniqueurs passent en revue les Unes de la presse française et étrangère, ainsi que les débats qui l’alimentent. Du lundi au vendredi à 7h15 et 9h15.

Dernière modification : 14/07/2011

"Morts pour la France ou morts pour rien?"

Presse française, Jeudi 14 juillet. Au menu de la presse française ce matin, la mort de cinq soldats français en Afghanistan. Disparition qui intervient au lendemain de l’assassinat du frère d’Hamid Karzaï et de la visite surprise de Nicolas Sarkozy dans le pays. Et qui vient relancer le débat sur le bien-fondé de cette guerre.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse française avec France Soir, qui revient ce matin sur la mort de 5 soldats français, hier, en Afghanistan.
5 morts qui portent à 69 le nombre de soldats français tués en Afghanistan depuis 2001: «La France est en deuil» titre France Soir, avec les photos de ces 69 soldats disparus.
Le journal qui nous rappelle que l’attentat suicide, qui s’est produit hier, survient au lendemain de la visite surprise de Nicolas Sarkozy en Afghanistan, au cours de laquelle il a annoncé qu'un quart des militaires français, soit un millier d'hommes, allaient quitter le pays d'ici la fin de 2012.
«Il faut savoir finir une guerre» a-t-il déclaré, cette guerre qui n’a pas permis d’imposer la paix en Afghanistan.
 
Un attentat qui vient endeuiller ce 14 juillet, jour de fête nationale: c’est à voir, aussi, ce matin à la Une du Parisien.
Le journal qui revient sur les circonstances dans lesquelles les cinq soldats de la Force internationale d’assistance et de sécurité, l’ISAF, ont trouvé la mort.
Un mode opératoire inhabituel nous explique Pascal Boniface, pour lequel cet attentat est à relier avec l’assassinat du frère du président Hamid Karzaï, et serait  un signal des taliban «envoyé à la coalition internationale pour lui dire que le vent souffle pour eux, et non pas contre eux».
«Ils vont intensifier leurs attaques» prédit-il.
 
Cinq soldats de plus tués en Afghanistan: c’est à la Une, aussi, du Figaro, qui évoque «l’armée française en deuil» et rend hommage ce matin à ces soldats «morts pour la France».
 
Morts pour la France ou morts pour rien ?
C’est la question que pose Libération aujourd’hui, avec cette Une consacrée à l’armée française «abattue».
Libé qui constate: «L’intervention occidentale en Afghanistan a échoué et l’Occident qui croyait apporter civilisation et démocratie à ce pays pauvre et déchiré doit en tirer les conséquences. L’intervention française qui a suivi les attentats de septembre 2001 se justifiait à la fois au nom de la «guerre contre le terrorisme» et au nom de la lutte contre l’obscurantisme des talibans. Mais dix ans plus tard, l’Afghanistan reste toujours aussi pauvre, déchiré et obscurantiste. Preuve encore qu’en Afghanistan, comme en Libye, il n’y a pas de solution seulement militaire».
 
La Libye, justement, il en est encore question dans Libération, qui revient ce matin sur les exactions dont se seraient rendus responsables les rebelles libyens.
 
Et on termine par du football féminin, avec la défaite des Bleues hier face aux Américaines en demi-finale de la coupe du monde.
«Une défaite dont les Françaises n’ont pas à rougir» nous console toutefois l’Equipe ce matin.
 
Certes, c’est la fin du rêve pour cette fois, mais les Françaises, si elles ont des regrets, ont aussi de l’espoir: à voir dans le Parisien avec l’interview de la «défenseuse» des Bleus Laura Georges.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

25/05/2018 Protection des données

"Souriez, vous êtes (mieux) protégés"

Dans cette seconde revue de presse de la matinée : que penser du règlement général sur la protection des données (RGPD) qui entre en vigueur ce vendredi, de nouvelles...

En savoir plus

25/05/2018 Donald Trump

Plus du tout de sommet États-Unis - Corée du Nord ?

L'annulation du sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un est la une de cette première revue de presse du vendredi 25 mai. Également au menuÉ: le référendum irlandais sur...

En savoir plus

24/05/2018 revue de presse

"Le football américain s'agenouille devant Trump"

Dans la presse ce jeudi 24 mai : le référendum irlandais sur l’avortement, la décision de la NFL d’obliger les joueurs de football américain à se tenir debout au moment de...

En savoir plus

24/05/2018 Revue de presse française

"From Russia with luck"

À la une de la presse ce jeudi 24 mai : la désignation de Giuseppe Conte pour diriger le nouveau gouvernement italien, la visite d’Emmanuel Macron en Russie, la première...

En savoir plus

23/05/2018 revue de presse

"Un archevêque australien condamné pour avoir couvert un pédophile"

Dans la presse ce mercredi 23 mai : la mort de l’écrivain américain Philip Roth, la condamnation de l’archevêque australien Philip Wilson accusé d’avoir couvert des faits de...

En savoir plus