Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : insécurité alimentaire en Casamance

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

Economie

L'Inde devrait rénover ses Mirage pour un montant de 2,4 milliards de dollars

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/07/2011

Après cinq ans de négociations, l'Inde aurait, selon des sources au ministère de la Défense, décidé de débourser 2,4 milliards de dollars pour rénover 51 avions Mirage, au grand soulagement des constructeurs français Dassault et Thalès.

AFP - L'Inde a donné son feu vert à un contrat de 2,4 milliards de dollars portant sur la modernisation de 51 Mirage 2000 de l'armée indienne, au terme de près de cinq ans de longues négociations, a-t-on appris jeudi de source militaire.

Ce contrat, dont la décision finale avait d'abord été annoncée pour fin 2008 avant d'être constamment repoussée, consiste notamment pour les français Dassault et Thales à fournir une nouvelle avionique, des équipements de guerre électronique et un radar plus puissant à l'appareil.

Le missilier européen MBDA est aussi impliqué dans cette modernisation des 51 Mirage 2000, acquis par l'IAF au milieu des années 1980, et qui devraient durer neuf ans au total.

"Le secrétaire d'Etat à la Défense a approuvé la proposition présentée par les groupes de défense Dassault, Thales et MBDA pour la modernisation du Mirage 2000", a déclaré à l'AFP une source sous couvert d'anonymat au sein de l'armée de l'air indienne (IAF).

Ces travaux visent à prolonger la vie de l'appareil de 20 à 25 ans.

L'Inde enverra d'abord deux de ses appareils en France pour leur modernisation tandis que le reste de sa flotte sera améliorée en Inde par le groupe Hindustan Aeronautics Limited (HAL) à Bangalore (sud), a-t-on appris de même source.

Le gouvernement indien n'a pas officiellement confirmé le feu vert mais selon l'agence Press Trust of India, citant une source au ministère de la Défense, la décision a été approuvée par le Comité ministériel sur la sécurité (CCS).

En visite à New Delhi fin mai, le ministre français de la Défense Gérard Longuet avait souligné la coopération de long terme entre Dassault et l'Inde, rappelant que le groupe français lui avait vendu son premier appareil en 1953. "Depuis plus de 50 ans, l'Inde sait quelle est sa garantie gouvernementale", avait-il insisté.

Au cours des cinq années qui se sont écoulées depuis l'annonce des discussions, les négociations ont notamment achoppé sur le coût total de la modernisation, selon les médias indiens. Il s'agit du programme de modernisation le plus coûteux pour l'Inde.

Ce contrat enfin finalisé, Dassault attend par ailleurs la décision de l'Inde concernant un gigantesque appel d'offres pour fournir à l'armée 126 avions de chasse, un contrat estimé à 12 milliards de dollars.

Au terme d'une féroce compétition, le français, qui présente son Rafale, a été présélectionné en mai dernier au côté du consortium européen Eurofighter.

Selon un ancien chef de l'armée de l'air, le maréchal Fali Major, cité jeudi dans le quotidien Hindustan Times, "la modernisation du Mirage 2000 est cruciale car nous devons encore attendre plusieurs années avant d'introduire (dans la flotte)" les nouveaux avions de combat.

La troisième puissance économique d'Asie est devenue un pays actif sur le marché de l'armement en raison des tensions récurrentes avec le Pakistan voisin et de ses préoccupations croissantes concernant la puissance militaire chinoise et l'extension de sa sphère d'influence dans la région.

L'Inde s'inquiète aussi pour sa sécurité intérieure depuis les sanglants attentats à Bombay en novembre 2008 perpétrés par un commando islamiste et qui avaient fait 166 morts.

Un triple attentat, non revendiqué à ce stade, a de nouveau frappé Bombay mercredi soir, faisant au moins 17 morts et plus de 100 blessés.

D'ici à 2016, l'Inde devrait dépenser pas moins de 112 milliards de dollars dans la défense, un budget qui devrait créer des opportunités pour l'industrie nationale à hauteur de quelque 30 milliards de dollars, selon une récente étude du cabinet-conseil KPMG.

Première publication : 14/07/2011

  • AÉRONAUTIQUE

    Le Salon du Bourget fait décoller les commandes d'Airbus

    En savoir plus

  • SALON DU BOURGET

    La signature de nombreux contrats confirme la reprise du secteur aéronautique

    En savoir plus

  • BRÉSIL

    Rousseff préfère le F-18 de Boeing au Rafale français de Dassault

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)