Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Guerre pour un barrage en Colombie et la sanglante chasse aux dauphins des Îles Feroé

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : quelle stratégie face à l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

Hong Kong : les manifestants soutenus à l'étranger

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : un budget 2015 sur des œufs

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Himalayesque"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Une série télé irakienne se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

  • En images : Hong Kong sous haute tension pour la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, assassiné en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Hervé Gaymard : "Il n'y aura pas de guerre des chefs à l'UMP"

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

EUROPE

Les Murdoch convoqués devant la commission parlementaire

Vidéo par Bénédicte PAVIOT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/07/2011

Rupert Murdoch et son fils, James, ont été appelés à se présenter mardi prochain devant la commission parlementaire dans le cadre du scandale des écoutes téléphoniques. Les Murdoch ont déjà fait savoir qu'ils ne seraient pas présents.

AFP - La commission des médias de la Chambre des Communes a formellement convoqué jeudi le magnat australo-américain Rupert Murdoch et son fils James en vue de les entendre mardi prochain dans le cadre d'un scandale d'écoutes, après leur refus de répondre à une première invitation.
              
Rupert Murdoch, propriétaire du groupe international News Corp a indiqué "ne pas être disponible", et son fils James Murdoch, président de la filiale britannique News International a proposé deux autres dates en août, selon les lettres rendues publiques par la commission.
              


Rebekah Brooks, directrice générale de News International a pour sa part accepté de comparaître mardi, tout en soulignant qu'elle pourrait être amenée à ne pas répondre à toutes les questions "en détail" du fait de l'enquête policière en cours.
              
Les députés précisent dans leur communiqué avoir "décidé de convoquer Rupert Murdoch et James Murdoch devant la commission parlementaire à 14H30 (13H30 GMT) mardi 19 juillet".
              
Toutefois, il n'est pas certain que les députés aient les moyens légaux de contraindre Rupert et James Murdoch, qui sont citoyens américains, à comparaître.
              
Une députée membre de la commission, Louise Mensch, avait reconnu plus tôt sur la BBC que la commission avait "des pouvoirs sur les citoyens britanniques, en d'autres termes Mme Brooks".
              
"Rupert et James Murdoch sont citoyens américains, nous n'avons aucun pouvoir sur eux. Je pense que tout le monde serait surpris s'ils avaient le courage de se présenter", avait-t-elle convenu.
              
"Il faut voir s'ils (les membres de la commission) ont le pouvoir et la capacité de les contraindre à venir, s'ils ne peuvent pas l'imposer, je ne sais pas si on peut les y amener de force", s'était pour sa part interrogé jeudi matin le vice-Premier ministre Nick Clegg.
              
Le chef des libéraux démocrates membres du gouvernement de coalition avait estimé sur la BBC que "s'ils ont le moindre sens des responsabilités, il (Rupert et James Murdoch) devraient venir et s'expliquer eux-mêmes devant la commission".
              
Neuf personnes ont été arrêtées à la suite du rebondissement depuis la semaine dernière du scandale des écoutes téléphoniques au tabloïde News of the World.
              
Quelque 4.000 personnalités de tous horizons pourraient avoir été écoutées par le tabloïde dans les années 2000, selon la police.
              
Le scandale a contraint le magnat de la presse australo-américain Rupert Murdoch à fermer News of the World et à retirer son offre de rachat de la totalité du capital du bouquet de chaînes satellitaire BSkyB, dont il détient 39,9%.

Première publication : 14/07/2011

  • MÉDIAS

    Le magnat Rupert Murdoch renonce au rachat de BSkyB

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Un sénateur américain demande une enquête sur les pratiques de News Corp.

    En savoir plus

  • MÉDIAS

    Scoops, bidonnages et sensations, le journalisme selon Murdoch

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)