Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

SUR LE NET

"Tor", nouvelle cible de la NSA

En savoir plus

  • Reprise des bombardements à Gaza, l'espoir d'une trêve s'éloigne

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

EUROPE

Les Murdoch convoqués devant la commission parlementaire

Vidéo par Bénédicte PAVIOT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/07/2011

Rupert Murdoch et son fils, James, ont été appelés à se présenter mardi prochain devant la commission parlementaire dans le cadre du scandale des écoutes téléphoniques. Les Murdoch ont déjà fait savoir qu'ils ne seraient pas présents.

AFP - La commission des médias de la Chambre des Communes a formellement convoqué jeudi le magnat australo-américain Rupert Murdoch et son fils James en vue de les entendre mardi prochain dans le cadre d'un scandale d'écoutes, après leur refus de répondre à une première invitation.
              
Rupert Murdoch, propriétaire du groupe international News Corp a indiqué "ne pas être disponible", et son fils James Murdoch, président de la filiale britannique News International a proposé deux autres dates en août, selon les lettres rendues publiques par la commission.
              


Rebekah Brooks, directrice générale de News International a pour sa part accepté de comparaître mardi, tout en soulignant qu'elle pourrait être amenée à ne pas répondre à toutes les questions "en détail" du fait de l'enquête policière en cours.
              
Les députés précisent dans leur communiqué avoir "décidé de convoquer Rupert Murdoch et James Murdoch devant la commission parlementaire à 14H30 (13H30 GMT) mardi 19 juillet".
              
Toutefois, il n'est pas certain que les députés aient les moyens légaux de contraindre Rupert et James Murdoch, qui sont citoyens américains, à comparaître.
              
Une députée membre de la commission, Louise Mensch, avait reconnu plus tôt sur la BBC que la commission avait "des pouvoirs sur les citoyens britanniques, en d'autres termes Mme Brooks".
              
"Rupert et James Murdoch sont citoyens américains, nous n'avons aucun pouvoir sur eux. Je pense que tout le monde serait surpris s'ils avaient le courage de se présenter", avait-t-elle convenu.
              
"Il faut voir s'ils (les membres de la commission) ont le pouvoir et la capacité de les contraindre à venir, s'ils ne peuvent pas l'imposer, je ne sais pas si on peut les y amener de force", s'était pour sa part interrogé jeudi matin le vice-Premier ministre Nick Clegg.
              
Le chef des libéraux démocrates membres du gouvernement de coalition avait estimé sur la BBC que "s'ils ont le moindre sens des responsabilités, il (Rupert et James Murdoch) devraient venir et s'expliquer eux-mêmes devant la commission".
              
Neuf personnes ont été arrêtées à la suite du rebondissement depuis la semaine dernière du scandale des écoutes téléphoniques au tabloïde News of the World.
              
Quelque 4.000 personnalités de tous horizons pourraient avoir été écoutées par le tabloïde dans les années 2000, selon la police.
              
Le scandale a contraint le magnat de la presse australo-américain Rupert Murdoch à fermer News of the World et à retirer son offre de rachat de la totalité du capital du bouquet de chaînes satellitaire BSkyB, dont il détient 39,9%.

Première publication : 14/07/2011

  • MÉDIAS

    Le magnat Rupert Murdoch renonce au rachat de BSkyB

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Un sénateur américain demande une enquête sur les pratiques de News Corp.

    En savoir plus

  • MÉDIAS

    Scoops, bidonnages et sensations, le journalisme selon Murdoch

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)