Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : croissance, inflation... Tableau noir pour l'exécutif?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

Economie

Spotify part à la conquête des États-Unis

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/07/2011

Après plus d'un an de houleuses négociations avec l'industrie américaine du disque, Spotify est désormais disponible aux États-Unis. Le site suédois est le deuxième service de musique en ligne au monde après iTunes d'Apple.

AFP - Le service suédois de musique en ligne Spotify a annoncé son lancement jeudi aux Etats-Unis, sa première incursion hors d'Europe après un accord avec l'industrie américaine du disque.

"Spotify, le plus grand service de musique en son genre, est disponible depuis ce (jeudi) aux Etats-Unis", indique la société de "streaming" basée à Stockholm dans un communiqué.

Combinant offre gratuite et offre payante, Spotify compte actuellement environ 10 millions d'utilisateurs dont plus de 1,6 million de clients payants dans sept pays européens (Suède, Norvège, France, Finlande, Royaume-Uni, Espagne et Pays-Bas), selon de nouveaux chiffres annoncés jeudi.

Le service légal, qui propose une offre gratuite entrecoupée de publicité et deux offres payantes à 5 dollars/euros ou 10 dollars/euros, permet actuellement d'accéder à 15 millions de titres sur son ordinateur ou son téléphone portable.

Fondé en 2006 et lancé en 2008 par les Suédois Daniel Ek et Martin Lorentzon, Spotify est le deuxième service de musique en ligne au monde après l'iTunes d'Apple, qu'il concurrence de plus en plus selon des analystes.

Etoile montante du Net d'environ 300 employés, il est considéré comme un des rares espoirs de l'industrie du disque de remonter la pente.

"Spotify a été conçu comme une alternative au piratage qui soit à la fois meilleure et plus simple. Etre sûr que les créateurs de musique prospèrent est extrêmement important pour nous", résume Ken Parks, le directeur de Spotify en Amérique du Nord.

D'autres lancements sont prévus, a-t-il indiqué à l'AFP, sans vouloir citer de pays ni de date.

Le lancement de Spotify aux Etats-Unis, objet de nombreuses rumeurs depuis plusieurs mois, a pris du temps parce que le service a voulu se montrer "prudent", selon M. Parks.

"Nous voulions être prudents en nous lançant sur le premier marché de musique au monde. Nous voulions veiller à bien reproduire le même modèle qu'en Europe", a-t-il dit à l'AFP.

"Mais plutôt que de regarder en arrière sur les raisons pour lesquelles cela a peut-être pris plus de temps que nous le voulions, nous préférons regarder de l'avant avec un lancement soutenu par l'ensemble des majors et un grand nombre de labels indépendants", a-t-il ajouté.

Spotify va utiliser Facebook comme rampe de lancement pour se faire connaître aux Etats-Unis, a expliqué ce responsable, sans vouloir commenter les informations de presse évoquant un projet commun avec le réseau social.

Première publication : 14/07/2011

  • MUSIQUE

    Les Beatles et iTunes ont enfin réussi à s'entendre

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    Le cinéma débarque sur la version française d'iTunes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)