Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Corée du Sud : des questions encore

En savoir plus

TOUS POLITIQUES

Benoist Apparu, député-maire UMP de Châlons-en-Champagne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Libérés de l'enfer

En savoir plus

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

SUR LE NET

Hommages aux victimes du naufrage en Corée du sud

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

  • Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Sécurité maximale et participation record au marathon de Boston

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

  • Algérie : 14 soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

FRANCE

Fin de la grève à Air Algérie, reprise des vols vendredi matin

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/07/2011

Après quatre jours d'une grève qui a bloqué des milliers de passagers en Europe, le président du syndicat des personnels navigants d'Air Algérie a annoncé la reprise des vols vendredi.

AFP - La grève des personnels navigants d'Air Algérie a pris fin jeudi soir alors que des vols de remplacement ont permis d'acheminer toute la journée une partie des milliers de vacanciers bloqués en France depuis quatre jours.

Les vols de la compagnie algérienne devaient reprendre vendredi matin à la suite d'une médiation engagée par le bureau du Premier ministre algérien, Ahmed Ouyahia, a annoncé à l'AFP le président du syndicat des navigants, Yassine Hamamouche.

"Nous avons décidé de reprendre le travail demain (vendredi, ndlr) à la première heure", a annoncé M. Hamamouche, après quatre jours d'une grève pour des augmentations salariales et le statut des quelque 900 stewards et hôtesses d'Air Algérie.

Comme depuis le début de la semaine, les six vols prévus jeudi au départ d'Orly avaient été annulés. Même chose pour cinq des six vols prévus à Marseille et les quatre à Lyon.

A Roissy, où deux vols d'Air Algérie ont été annulés, un avion avait finalement décollé vers Alger à 18H00. Il transportait seulement 160 passagers contre les 250 prévus dans les deux vols.

Le Premier ministre algérien avait annoncé jeudi que des instructions avaient été données pour "l'affrètement d'un plus grand nombre d'avions" pour acheminer les voyageurs.

Le PDG d'Air Algérie, Mohamed Salah Boultif, s'était déclaré au même moment "ouvert au dialogue" si le personnel reprenait le travail. "Tout est discutable, même pour le personnel licencié", a-t-il dit, sans préciser le nombre d'hôtesses de l'air et stewards licenciés. La presse les chiffrait entre 20 et 46 sur 900.

M. Hamamouche a indiqué que le bureau du Premier Ministre "s'est engagé à lever toutes les sanctions contre les grévistes et à l'annulation des décisions de licenciement contre les meneurs de la grève". Il a précisé que les tractations avaient eu lieu entre "les représentants des travailleurs et le Premier Ministre", sans la direction d'Air Algérie.

A Orly, pour certains voyageurs bloqués depuis le début de la semaine, l'espoir de partir s'est enfin concrétisé jeudi dans la journée: un avion turc affrété par Air Algérie a décollé pour Alger à 11H30, avec à son bord 323 passagers "prioritaires". Cet avion a effectué une deuxième rotation et redécollé d'Orly vers 20H.

Un autre avion d'Air Algérie est parti vers 15H00 pour Tlemcen, avec 144 passagers, avant qu'un vol Air France, d'une capacité de 151 sièges affrété par Air Algérie, ne décolle à 16H00 pour Alger. Aigle Azur a annoncé un vol de 224 passagers pour Alger à 22H00 et un autre de 177 places à 22H30.

Avec ces vols supplémentaires, Morad Mekroud, chef d'escale d'Air Algérie à Orly évaluait à un millier le nombre de passagers partis d'Orly ce jeudi.

"On est en retard d'une journée sur notre programme de vol. On traite les passagers par ordre chronologique en donnant priorité à ceux qui n'ont pu partir la veille", a-t-il expliqué.

A Toulouse-Blagnac, deux vols étaient prévus vers Oran et Alger.

Des centaines de passagers avaient encore passé la nuit de mercredi à jeudi à Orly, transformé en dortoir et où régnaient jeudi fatigue et exaspération.

"Les enfants sont fatigués. On est là depuis cinq heures du matin hier (mercredi)", lançait une dame. "Laissez passer. On a des bébés d'un mois", s'énervait un passager. "Ils arrivent à gâcher les vacances des gens alors qu'on paye cher, très cher", regrettait Fatma Houari.

A Lyon, quelque 200 personnes avaient passé la nuit dans les hôtels proches de l'aéroport, aux frais d'Air Algérie. Environ 60 personnes, dont des enfants, ont dormi à l'aérogare.

Première publication : 14/07/2011

  • TRANSPORTS

    Air Algérie : quatrième jour de grève et toujours aucune perspective de solution

    En savoir plus

  • TRANSPORTS - REPORTAGE

    Grève à Orly : "Air Algérie se moque vraiment de nous"

    En savoir plus

  • TRANSPORTS

    Le conflit d'Air Algérie s'enlise, exaspération des passagers

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)