Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

Afrique

Le groupe de contact sur la Libye reconnaît le CNT

Vidéo par Cécile GALLUCCIO

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/07/2011

Réunis à Istanbul, les groupe de contact sur la Libye, regroupant notamment les États-Unis, la France et le Royaume-Uni, a reconnu le Conseil national de transition (CNT) comme "autorité gouvernementale légitime" du pays.

AFP - Le groupe de contact sur la Libye reconnaît désormais le Conseil national de transition (CNT), organe politique des rebelles, comme "l'autorité gouvernementale légitime" du pays, selon la déclaration finale de la réunion du groupe à Istanbul vendredi.

"Jusqu'à ce qu'une autorité intérimaire soit en place, les participants ont convenu de traiter le CNT comme l'autorité gouvernementale légitime en Libye", affirme le document.

"Les États-Unis reconnaissent le CNT comme l'autorité légitime pour la Libye"

"Cela veut dire que nous allons pouvoir dégeler un certain nombre d'avoirs appartenant à l'Etat libyen puisque que c'est le CNT qui exerce désormais cette responsabilité", a expliqué un peu plus tôt à la presse le ministre français des Affaires étrangères Alain Juppé, en marge de la réunion.

Le conseil de sécurité de l'ONU a adopté en février des sanctions économiques contre le régime de Tripoli, incluant le gel des avoirs de la famille et des personnalités proches du colonel Mouammar Kadhafi. Le CNT réclamait la rétrocession de ces avoirs à la rébellion.

"Le groupe de contact a aussi encouragé les participants à fournir une aide financière substantielle au CNT dans le contexte des lois existantes, y compris à travers des mécanismes autorisant les entités contrôlées par le CNT à exporter des hydrocarbures, en débloquant les avoirs libyens pour le bénéfice du peuple libyen ou en utilisant ces avoirs comme des garanties pour l'octroi d'une aide financière au CNT", affirme la déclaration commune.

"seulement 26 pays l'avaient fait"
Les participants appellent les pays détenant des avoirs libyens gelés à "ouvrir des lignes de crédit correspondant à 10 à 20% des avoirs gelés en considérant ceux-ci comme collatéraux".

Le groupe demande également que les rebelles travaillent sans délai à établir un gouvernement de transition, selon la déclaration finale.

"Le Groupe a appelé toutes les parties concernées à rechercher les moyens de favoriser la formation d'un gouvernement intérimaire pour assurer une passation de pouvoir en douceur et pacifique avec le plus grand soutien populaire possible", affirme-t-elle.

Le groupe de contact a aussi demandé de nouveau le départ du pouvoir du colonel Mouammar Kadhafi.

"Kadhafi doit quitter le pouvoir selon des étapes définies qui seront annoncées publiquement", écrivent les alliés en Libye, dans la déclaration finale.

 

 

 

 

Première publication : 15/07/2011

  • DIPLOMATIE

    Le groupe de contact sur la Libye se réunit à Istanbul

    En savoir plus

  • ÉNERGIE

    La Libye annonce l'arrêt "total" de sa coopération énergétique avec l'Italie

    En savoir plus

  • LIBYE

    Huit rebelles tués en repoussant une contre-offensive

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)