Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"La bataille des sexes" : l’égalité homme-femme en jeu

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : aux États-Unis, le sort incertain des militaires transgenres

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Chancelière ch. partenaire, et plus si affinités"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le gouvernement américain tente de bloquer la fusion AT&T - Warner Bros

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La chancelière chancelle"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Allemagne : le crépuscule d'Angela Merkel ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : Robert Mugabe lâché par son parti

En savoir plus

LE DÉBAT

Allemagne : fin du règne pour l'indéboulonnable Merkel ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Allemagne : fin du règne pour l'indéboulonnable Merkel ? (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

Dernière modification : 18/07/2011

Les Frères musulmans à la conquête de l’Égypte

Les Frères musulmans n’ont plus peur de se montrer. Alors que leur mouvement était interdit depuis 1954, ils ont été autorisés à créer un parti politique et pourront participer aux prochaines élections législatives. Grâce à leurs actions caritatives – école gratuite, aide aux plus démunis – leur influence ne cesse de croître.

Un pouvoir théocratique est-il en passe de s'installer en Egypte ? La perspective d'un État islamique n'est pas qu’un simple fantasme. Depuis un siècle, les Frères musulmans agissent pour rétablir le califat islamique. C'est un objectif qui s'étend bien au-delà d'un simple état islamique, et c'est ce que souhaite Gharib Mahmoud Kassem, un imam que nous avons rencontré dans la ville de Chébine El-Koum, dans le delta du Nil. Cette région qui a vu naître le président déchu Hosni Moubarak se met aujourd'hui aux couleurs des Frères musulmans.

Les militants ne se cachent plus. Les sympathisants les saluent dans la rue sans risquer d'être emprisonnés. L'organisation sort le grand jeu. Il faut agir vite et fort, profiter de cet espace de liberté pour gagner plus de terrain. Les Frères musulmans sortent de l'ombre, mais avancent prudemment. "Une nouvelle ère a commencé. Nous avons vaincu le mal, la corruption et le despotisme. Nous construirons notre pays sur des valeurs et des principes dignes de l'Egypte dans toutes ses composantes, musulmane et chrétienne", nous assure Mohamed Badie, le guide suprême des frères musulmans.

Les Frères musulmans d’Egypte constituent la force d’opposition la plus organisée et la mieux préparée aux élections législatives qui doivent se tenir en octobre. Source de fantasme et parfois de peur, cette confrérie créée par Hassan Al-Banna en 1928, intervient aujourd’hui directement dans le champ politique à travers un parti politique : le Parti de la liberté de la justice. Les militants islamistes draguent la population à travers un réseau d’associations implanté sur tout le territoire égyptien. Le travail social pour gagner les cœurs... Et une télévision pour conquérir les esprits.

Les Frères musulmans ont créé la chaîne Egypt 25 et recruté des professionnels qui ne sont pas tous membres de la confrérie. Un clin d'oeil au mouvement du 25 janvier qui a fait chuter l'ancien président Hosni Moubarak. Pourtant, les Frères musulmans n'ont pas souhaité s'associer au mouvement de révolte à ses débuts. Pragmatiques, ils ont ensuite su récupérer le mouvement, multipliant les signes de tolérance. Dans sa stratégie d'ouverture, la confrérie a aussi recruté des chrétiens pour en faire des cadres du Parti de la liberté de la justice.

Eviter de faire peur. L'organisation dit qu’elle ne vise pas la majorité parlementaire et qu’elle ne présentera pas de candidat à l’élection présidentielle. Mais elle ne tolère pas les contestataires qu'on appelle les "jeunes Frères musulmans". Alors comment être sûr qu’elle respectera la démocratie naissante en Egypte ? Et pourquoi les militants récitent inlassablement dans les meetings la devise belliqueuse "le Djihad est notre chemin" ?

Reportage d’Adel Gastel et Noreddine Bezziou.

Par Adel GASTEL

COMMENTAIRE(S)

Les archives

16/11/2017 Moyen-Orient

De Téhéran à Najaf, avec des pèlerins chiites qui bravent tous les dangers

C'est l'un des pèlerinages les plus dangereux du monde. Chaque année, malgré la présence de l'organisation État islamique (EI) qui les honnit, des millions de chiites se rendent...

En savoir plus

09/11/2017 Textile

Fripes-business : au cœur du circuit international des vêtements usagés

Nos reporters se sont intéressés au devenir des vêtements rejetés par les Occidentaux. Pendant plusieurs mois, ils ont suivi le circuit des vêtements usagés, de la collecte...

En savoir plus

11/10/2017 EUROPE

Les fantômes de 1917 hantent toujours la Russie de Poutine

Que reste-il de la révolution de 1917 en Russie ? Alors que le centenaire de cet évènement, qui a bouleversé l’ordre mondial et donné naissance à l’URSS, embarrasse le Kremlin,...

En savoir plus

03/11/2017 Asie - pacifique

Reportage exclusif : Rohingya, le déni birman

En Birmanie, le nord de l'État d'Arakan est une zone coupée du monde. Ces dernières semaines, les violences qui s’y déroulent ont poussé des centaines de milliers de Rohingya à...

En savoir plus

27/10/2017 Moyen-Orient

Vidéo : à Mossoul-Ouest, en Irak, histoire d'une frappe meurtrière

Depuis trois ans, la coalition antijihadiste appuie avec des frappes aériennes les troupes irakiennes dans la reconquête de leur territoire. Mais des voix commencent à s’élever...

En savoir plus