Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Obama: le discours qui fait mouche

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début du "sommet de la réconciliation" entre le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire

En savoir plus

FOCUS

En Inde, des femmes se mobilisent contre l'alcool

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Communication digitale : de l'influence à la propagande

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Gad Elmaleh, le roi de l’humour, vit son rêve américain

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Hillary Clinton, candidate mal aimée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

JO : les Brésiliens sceptiques, à 8 jours du coup d'envoi

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ci-gît la démocratie turque"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Anticonstitutionnellement"

En savoir plus

Amériques

Obama menace d'opposer son veto au plan d'austérité des républicains

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/07/2011

Le président américain a fait savoir qu'il allait user de son droit de veto pour contrer le plan de rigueur présenté par les Républicains comme la condition sine qua non au relèvement du plafond de la dette.

REUTERS - Barack Obama opposera son veto au plan républicain "Coupe, plafond, équilibre" si celui-ci obtenait le feu vert du Congrès et parvenait sur son bureau, a fait savoir lundi la Maison Blanche.

Un vote est attendu cette semaine à la chambre des Représentants sur ce plan d'austérité, brandi par les Républicains comme une condition à tout relèvement du plafond de la dette américaine, mais ses chances d'être adopté par le Sénat - contrôlé par les Démocrates - sont minces.

"Cette proposition de loi saperait la capacité du gouvernement fédéral à remplir ses engagements envers les séniors, les familles des classes moyennes et les plus vulnérables, tout en réduisant notre capacité à investir dans l'avenir" a estimé la Maison Blanche dans un communiqué.

Fitch Ratings a une nouvelle fois menacé lundi de placer la note de la dette souveraine américaine sous surveillance avec implication négative si aucun accord n'était trouvé sur la question du relèvement du plafond de l'endettement des Etats-Unis avant la date butoir du 2 août.

L'agence de notation Moody's a de son côté suggéré aux Etats-Unis d'éliminer simplement le plafond imposé à la dette du pays afin de réduire l'incertitude chez les détenteurs d'obligations souveraines.

Première publication : 18/07/2011

  • ETATS-UNIS

    La tension monte entre Obama et les républicains sur fond de dette américaine

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Barack Obama se donne dix jours pour trouver une solution à la dette américaine

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Le plafond de la dette américaine doit être relevé rapidement, selon Bernanke

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)