Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Pour le chef des Farc, l'accord signé en Colombie "jette les bases d'une paix durable"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 19/07/2011

"François Hollande entendu par la justice"

Presse française, Mardi 19 juillet. Au menu de la presse française ce matin, l’interview accordée par la mère de Tristane Banon, Anne Mansouret, au site de l’Express. Elle raconte que c’est elle, qui a dissuadé sa fille de porter plainte en 2003, sur les conseils de ses avocats et de son entourage, auquel appartient François Hollande.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse française ce matin avec le site de l’Express, auquel Anne Mansouret, la mère de Tristane Banon, l’accusatrice de DSK en France, a accordé une interview.
Anne Mansouret raconte qu’elle a elle-même eu une relation sexuelle avec DSK en 2000, et que c’est elle qui aurait conseillé à sa fille de ne pas porter plainte à l’époque.
La vice-présidente socialiste du conseil général de l'Eure qui dresse un portrait extrêmement noir de Dominique Strauss-Kahn, qu’elle décrit comme «un prédateur qui cherche non pas à plaire mais à prendre, se comportant avec l'"obscénité d'un soudard"».
Des accusations graves ; elle a attendu 8 ans avant de les prononcer.
Pourquoi ? Parce qu’au moment de l’agression présumée de sa fille, raconte-t-elle, les avocats qu’elle a consultés et son entourage l’ont dissuadée de le faire.
Un entourage, une famille politique auquel elle se serait confiée, et notamment auprès de François Hollande. Du coup, l’ancien secrétaire du parti socialiste devrait être entendu à son tour par la justice: c’est ce qu’annonce ce matin le Figaro.
Le journal qui nous apprend que cette audition devrait avoir lieu à la rentrée, soit quelques semaines à peine avant la primaire socialiste prévue le les 9 et 16 octobre. Voilà qui ne devrait sans doute pas lui faciliter la tâche : «DSK, le chat noir du PS», de Martine Aubry et François Hollande. A lire du côté de l’édito du Figaro.
Martine Aubry justement, il en est question dans Libération, avec cette interview de Frédéric Mitterrand, qui revient sur la proposition de Martine Aubry d’augmenter le budget de la culture de 30 à 50 % si elle est élue: «focaliser sur l’argent révèle peut-être une panne d’idées».
Et Libération de lui emboîter le pas: la proposition de la candidate socialiste est jugée «désuète» par le journal, «parce qu’elle peut donner l’impression de condamner la gauche à réduire la politique culturelle à l’étatisme historique le plus basique».
La campagne présidentielle, dans laquelle s’est lancé également le président Sarkozy, même s’il n’a pas encore officialisé sa candidature. En attendant, il peaufine sa nouvelle image, tout en retenue et en sobriété. C’est à voir dans Libération, toujours: «Sarkozy: après le brouillon, le bouillant de culture».
Le sujet est d’ailleurs à la Une de France Soir, qui évoque «L’opération reconquête de Nicolas Sarkozy» pour 2012, avec la remontée du président dans les sondages, et ce
petit rappel: «le plus dur reste encore à faire».
 
Et le plus dur c’est sans doute cette crise dont l’Europe ne parvient pas à se dépêtrer. De quoi susciter pas mal d’angoisses, notamment chez les épargnants: à voir ce matin dans le Parisien.
Pour terminer, je vous propose de vous parler  de cette proposition qu’on a trouvée dans le Figaro: une dirigeante syndicale allemande a proposé que soit établi le droit de « aire la sieste sur son lieu de travail», parce qu’outre-Rhin la main d’oeuvre est vieillissante, et qu’il s’agirait ainsi de la ménager.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

09/12/2016 REVUE-DE-PRESSE

Gaffe de Boris Johnson : "Vous les Saoudiens et vos guerres par procuration !"

À la une de la presse internationale ce vendredi, les laissés-pour-compte de la prochaine administration Trump, la dernière gaffe signée Boris Johnson à l’égard de l’allié...

En savoir plus

09/12/2016 REVUE-DE-PRESSE

"Demain on arrête de respirer"

À la une ce vendredi, ce pic de pollution qui fait suffoquer la France. Entre prédictions alarmistes et accusations de mauvaise gestion, les journaux préconisent un plan d’action...

En savoir plus

08/12/2016 Alep

"Bain de sang à Alep"

Dans cette revue de presse internationale : l'horreur à Alep, Donald Trump élu personnalité de l'année, et le secret des avocats suisses remis en cause.

En savoir plus

08/12/2016 Pollution

"La fumée tue"

Dans cette revue de presse française du jeudi 8 décembre : le pic de pollution se poursuit à Paris, Air France a été une cible de la NSA et Claude François ressuscite!

En savoir plus

07/12/2016 Revue de presse française

"Angel Merkel, la stabilité dans la tourmente ?"

Au menu de cette revue de presse française, mercredi 7 décembre, la réélection d’Angela Merkel à la tête de la CDU, et l’imbroglio sino-américain, après le coup de fil entre la...

En savoir plus