Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

Economie

Des hackers s’emparent du site du Sun pour annoncer la mort de Rupert Murdoch

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 19/07/2011

La une du site Internet du tabloïd britannique The Sun, qui appartient à l'empire News Corp., a annoncé ce mardi la mort de son propriétaire, Rupert Murdoch. Un détournement revendiqué par le groupe de hackers LulzSec.

"Le corps sans vie de Rupert Murdoch, le controversé magnat des médias, aurait été retrouvé dans son jardin, selon la police" : les lecteurs de l’édition électronique du Sun ont dû avoir un choc en lisant, ce mardi, l’article principal sur la homepage de leur journal favoris - The Sun est actuellement le principal tabloïd britannique avec une diffusion de 3,2 millions d’exemplaires par jour.

Reste que l’information était fausse - elle est tout de même restée en ligne quelques heures. Cet article n’a jamais été écrit par la rédaction de ce journal appartenant à News Corp., l’empire médiatique de Rupert Murdoch actuellement en pleine tourmente suite au scandale des écoutes téléphoniques illégales au Royaume-Uni.

En fait, cette fausse information publiée sur la page d'accueil du Sun est l’œuvre du groupe de hackers LulzSec qui a revendiqué, sur Twitter, ce détournement de site. "On s’amuse, on se fait plaisir, nous avons mis le bordel sur le site du Sun de Rupert Murdoch", indique ce collectif sur le célèbre réseau de microblogging.

Ces hackers précisent que cette opération coup de poing n’est que le début d’une campagne plus longue contre News Corp. "Nous ne vous montrons pour l’instant que la partie émergée de l’iceberg", prévient LulzSec. Le groupe a pu mettre la main sur certaines données personnelles d’employés du Sun et a d’ailleurs divulgué sur Twitter les numéros de portables de trois d’entre eux, dont Peter Picton, le responsable de l’édition en ligne du Sun.

Grand retour

Le site américain spécialisé dans les nouvelles technologies, Gizmodo, affirme par ailleurs que LulzSec a également réussi à se procurer les codes d’accès à la messagerie électronique de Rebekah Brooks, l'ex-patronne controversée de feu News of the World qui doit comparaître devant le Parlement britannique ce mardi.

Cette attaque informatique marque le retour sur le devant de la scène de LulzSec. Ces hackers avaient pourtant annoncé fin juin que le groupe allait être dissout. Ils s’étaient fait connaître en menant une intense campagne de piratages pendant 50 jours épinglant à leur tableau de chasse le site du Sénat américain, ou encore celui de la CIA, l’agence américaine du renseignement.

Leur soudain retrait du Net, le 26 juin, avait été accueilli avec scepticisme par les spécialistes de la sécurité informatique qui estimaient que le groupe cherchait avant tout à se faire oublier des autorités. Le FBI et d’autres agences de renseignement avaient en effet ouvert des enquêtes suite à ces vagues d'attaques informatiques. Une mise au vert à laquelle ces hackers ont donc mis fin. Reste à savoir si le détournement du site du Sun est le début d’une nouvelle campagne de piratage tous azimuts, ou s'ils vont se contenter de harceler News Corp.

Première publication : 19/07/2011

  • ROYAUME-UNI

    Les têtes tombent dans le groupe Murdoch après le scandale des écoutes

    En savoir plus

  • MÉDIAS

    Scoops, bidonnages et sensations, le journalisme selon Murdoch

    En savoir plus

  • INTERNET

    Faut-il avoir peur de LulzSec ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)