Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut faire preuve de fermeté face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

Afrique

Mouammar Kadhafi ouvert à des pourparlers de paix, mais sans conditions

Vidéo par Stanislas DE SAINT HIPPOLYTE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/07/2011

De hauts responsables américains ont rencontré samedi des émissaires de Mouammar Kadhafi pour demander au dirigeant libyen de quitter le pouvoir. Ce dernier s'est dit prêt à engager des discussions mais a rejeté toute condition préalable.

REUTERS  - Le régime de Mouammar Kadhafi est prêt à discuter de tout si ses interlocuteurs ne posent aucune condition préalable au dialogue, a déclaré lundi son porte-parole.
 
Ibrahim Moussa a déclaré que des représentants du gouvernement libyen avaient rencontré des responsables américains samedi en Tunisie.
 
En déplacement en Inde avec la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, un responsable du département d'Etat a dit que cette rencontre ne constituait pas des négociations et qu'elle avait permis aux Etats-Unis de transmettre à des émissaires de Mouammar Kadhafi le message "clair et ferme" que le dirigeant libyen devait se retirer.
 
"Nous soutenons tout dialogue, toute initiative de paix tant que l'avenir de la Libye n'est pas décidé à l'extérieur du pays mais à l'intérieur du pays", a dit Ibrahim Moussa à des journalistes à Tripoli.
 
"Tout dialogue avec les Français, les Américains, les Britanniques est le bienvenu. Nous sommes prêts à discuter", a-t-il poursuivi en allusion à trois pays impliqués dans les bombardements de l'Otan contre le régime de Mouammar Kadhafi, confronté depuis février à une insurrection armée.
 
"Si un pays impliqué dans cette agression contre nous souhaite revoir sa position et désire sincèrement la paix et la démocratie en Libye, qu'il nous contacte et nous discuterons de tout mais ne posez aucune condition à vos pourparlers de paix. Laissez les Libyens décider de leur avenir", a dit Ibrahim Moussa.
 
Le département d'Etat américain a dit que la rencontre avait été organisée à la suite de contacts répétés de la part d'émissaires de Mouammar Kadhafi montrant que Tripoli souhaitait des précisions quant à la position des Etats-Unis.

 

 

 

Première publication : 19/07/2011

  • DIPLOMATIE

    Le groupe de contact sur la Libye reconnaît le CNT

    En savoir plus

  • LIBYE

    Human Rights Watch révèle des exactions commises par les rebelles libyens

    En savoir plus

  • LIBYE

    Dans l'Ouest libyen, les rebelles des montagnes grignotent du terrain

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)