Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Economie

Apple : des iPhone et des Chinois pour des résultats record

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 20/07/2011

La marque à la pomme a annoncé un bénéfice net au troisième trimestre en progression de 125 %. Une croissance impressionnante due essentiellement aux ventes de l’iPhone et aux pays dits émergents.

Ce n’est plus une croissance à deux chiffres mais à trois. Apple a publié, mardi, les résultats pour le troisième trimestre 2011 dont certains chiffres clés ont dépassé les 100 % de progression sur un an. Ainsi, le bénéfice net a augmenté de 125 % pour s’établir à 7,31 milliards de dollars. Parallèlement, il s’est vendu 20,34 millions d’iPhone, ce qui équivaut à un bond de 142 % par rapport à la même période en 2010. Steve Jobs, le PDG du groupe, a dû particulièrement se réjouir de la popularité des iPad dont les ventes ont enregistré une envolée de 183 % sur un an.

Un trimestre qui permet à Apple d’avoir 76,2 milliards de dollars de trésorerie. Un pactole d’autant plus impressionnant qu’il dépasse de loin celui de son principal concurrent, Google. Le géant de l’Internet dispose de 39,1 milliards de dollars de fonds propres.

Ces résultats sont largement supérieurs à ceux prévus par les marchés. Conséquence directe : l’action du géant de l’informatique a bondi de 7 % à New York. La valeur boursière d’Apple s’élève à 370 milliards de dollars et se rapproche de celle d’Exxon (412 milliards de dollars), le champion toute catégorie de la capitalisation boursière aux États-Unis.

Steve Jobs n’a donc pas eu tort de clamer, lors de la présentation de ces chiffres record, qu’il "était ravi d’avoir vécu le meilleur trimestre de notre histoire". Cette prouesse a notamment été rendue possible grâce au développement d’Apple dans les pays dits émergents.

Six cent millions de Chinois

Les ventes à l’international représentent 60 % des résultats du groupe. Le chiffre d’affaires réalisé en Chine a été multiplié par six en un an. Il représente 3,8 milliards de dollars, soit déjà plus de la moitié du chiffre d’affaires engrangé en Europe. "La Chine a été un élément clé dans nos résultats", s’est félicité mardi Tim Cook, le directeur général d’Apple. Ce marché est particulièrement important, selon ce dernier, pour la machine à cash actuelle du groupe : l’iPhone. Pour l’heure, le smartphone a trouvé 5,6 millions d’acquéreurs chinois mais Apple négocie, selon le Wall Street Journal, un accord avec un autre opérateur qui compte 600 millions d’abonnés, China mobile…

La Chine n’est pas le seul nouveau pays que Steve Jobs inonde de ses iPhone. Apple a conclu, dans le courant du dernier trimestre, des accords avec des opérateurs dans 15 pays, essentiellement en Amérique du Sud et en Afrique.

Seul point noir de ce trimestre : la santé de Steve Jobs. Il n’est plus aux manettes du groupe depuis le 18 janvier et personne ne sait quand il reviendra. Les incertitudes sur son état de santé aurait, selon le Wall Street Journal, incité le groupe à évoquer pour la première fois, mardi, la succession du charismatique patron d’Apple. Interrogé par le quotidien de Washington, Steve Jobs a répondu dans un mail qu’il s’agissait de "foutaises".

Première publication : 20/07/2011

  • TECHNOLOGIES

    Apple dévoile iCloud, sa nouvelle bibliothèque de musique en ligne

    En savoir plus

  • APPLE

    Steve Jobs devrait faire un retour éclair pour lancer de nouveaux logiciels

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    Apple annonce des ventes record

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)