Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Christine Salem, la voix du Maloya

En savoir plus

FOCUS

Dans les coulisses du spectacle chorégraphique du 14 juillet

En savoir plus

SUR LE NET

Israël : des selfies dans les abris anti-bombes

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Une mini tournée africaine pour François Hollande

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

14 juillet : célébrations nationales et centenaire de la Grande Guerre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lamberto Zannier, secrétaire général de l'OSCE

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Santé : l'Europe perturbée par des substances toxiques

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Raid Fahmi, ex-ministre irakien des Sciences et Technologies

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Disparition de Nadine Gordimer, l'écrivaine nobelisée et anti-apartheid

    En savoir plus

  • Poursuite des raids israéliens à Gaza, les offres de médiation se multiplient

    En savoir plus

  • Tour de France : victime d'une chute, Alberto Contador abandonne

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : "Il n'est jamais trop tard pour rétablir l'histoire"

    En savoir plus

  • Vidéo : À Bamako, on préserve la mémoire des soldats maliens de la Grande Guerre

    En savoir plus

  • L’armée ukrainienne progresse vers Lougansk

    En savoir plus

  • En images : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • Vidéo : le Costa Concordia flotte de nouveau

    En savoir plus

  • François Hollande promet des réformes urgentes et des baisses d'impôts

    En savoir plus

  • À Nice, les rassemblements pro-palestiniens interdits par la préfecture

    En savoir plus

  • Chine : des enfants-ouvriers dans l'usine d'un fournisseur de Samsung

    En savoir plus

  • La banque Citigroup paiera sept milliards de dollars pour éviter un procès

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : le Français Paul Pogba élu meilleur jeune joueur

    En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

EUROPE

David Cameron exprime ses regrets mais défend sa gestion de la crise

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/07/2011

David Cameron a fait part, devant le Parlement, de ses regrets dans l'affaire des écoutes illégales. Le Premier ministre a notamment déclaré qu'il n'aurait pas dû embaucher Andy Coulson, l'ancien rédacteur en chef de News of the World.

REUTERS - David Cameron a défendu mercredi devant les parlementaires britanniques son comportement et celui de ses collaborateurs dans l'affaire des écoutes illégales pratiquées par le groupe de presse News Corp.

DÉMISSION DU CHEF DE SCOTLAND YARD

Le Premier ministre a affirmé devant la Chambre des communes qu'il n'aurait pas engagé l'ancien rédacteur en chef de News of the World s'il avait été au courant des écoutes illégales.

Andy Coulson a démissionné en 2007 de la rédaction en chef de News of the World après les premières révélations d'écoutes illégales de la famille royale. Quelques mois plus tard, il a été engagé par David Cameron comme directeur de la communication du Parti conservateur, alors dans l'opposition.

"Si j'avais tout su, et après tout ce qui a suivi, je ne lui aurais pas offert le poste et je pense qu'il ne l'aurait pas accepté", a dit le Premier ministre à la Chambre des communes.

Le chef du gouvernement conservateur s'exprimait à l'ouverture d'une séance extraordinaire pour débattre de ce scandale qui ébranle News Corp <NWSA.O>, la police britannique et jusqu'au Premier ministre lui-même.

David Cameron a assuré qu'il n'avait pas agi en contradiction avec le code de conduite gouvernemental édicté par le parlement et a défendu son entourage.

"Mes services ont désormais rendu publics la totalité des échanges de courriels entre mon chef de cabinet et John Yates (ndlr, ancien responsable de la cellule antiterroriste de Scotland Yard) qui montrent que mes collaborateurs sont absolument sans reproche", a déclaré David Cameron.

"C'est une journée cruciale pour le premier ministre britannique "

En septembre dernier, son chef de cabinet avait empêché la police de tenir David Cameron au courant des derniers développements du scandale.

Quelques jours plus tôt, un article du New York Times accusait Andy Coulson d'avoir été au courant des écoutes illégales de son journal. Devenu directeur de la communication de Downing Street, l'ancien journaliste a démissionné en janvier après l'ouverture d'une nouvelle enquête par la police britannique.

L'opposition travailliste a estimé que les explications de David Cameron étaient insuffisantes.

"C'était une erreur de jugement catastrophique", a lancé le chef de l'opposition Ed Miliband.

"Pourquoi est-ce qu'il (Cameron) ne s'excuse qu'à demi-mots au lieu de présenter vraiment ses excuses pour l'embauche de M. Coulson et pour l'avoir amené au coeur de Downing Street ?", a dit Miliband à la Chambre des communes.

 

Première publication : 20/07/2011

  • MÉDIAS

    Scoops, bidonnages et sensations, le journalisme selon Murdoch

    En savoir plus

  • MÉDIAS - INFOGRAPHIE

    L'empire tentaculaire de Rupert Murdoch

    En savoir plus

  • MÉDIAS

    Les personnages-clés de l'affaire Murdoch

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)