Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

SUR LE NET

Hommages aux victimes du naufrage en Corée du sud

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : fusillade à Sloviansk, les séparatistes demandent l'aide de Moscou

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Algérie : 14 soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Corée du Sud : une vingtaine de corps repêchés du ferry naufragé

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

FRANCE

Xavier Emmanuelli claque la porte du Samu social

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/07/2011

Le fondateur du Samu social, principale structure d'aide d'urgence aux sans-abri, financée à 92 % par l'État, a annoncé qu'il démissionnait de son poste de président de l'organisation. La situation budgétaire n'est selon lui "plus gérable".

REUTERS - Xavier Emmanuelli, fondateur du Samu social de Paris, annonce dans une interview à paraître mercredi qu'il va démissionner de la présidence de la structure qu'il a créée en 1993.

L'ancien secrétaire d'Etat chargé de l'action humanitaire, âgé de 72 ans, motive sa décision par le peu de soutien accordé par l'Etat à une association créée pour venir en aide aux plus démunis dans la capitale.

"Ce n'est plus gérable", explique-t-il à Charlie Hebdo. "L'urgence sociale, personne n'y croit."
 
Bertrand Delanoë, maire de Paris, a rendu hommage dans un communiqué à l'action de Xavier Emmanuelli et déplore lui aussi un engagement insuffisant de la part des pouvoirs publics.
 
"Cette démission intervient dans un contexte difficile pour le Samu social, alors que le gouvernement a considérablement réduit les moyens dévolus à l'hébergement 'urgence", écrit Bertrand Delanoë.
 
"Aujourd'hui, l'accueil des enfants, des femmes et des hommes sans abri, qui est de la pleine responsabilité de l'Etat, vit une crise sans précédent qui ne pourra que s'accentuer avec l'arrivée de l'hiver" poursuit le communiqué.

"Cette situation a déjà des conséquences dramatiques pour des centaines de familles en grande difficulté qui sont remises à la rue avec leurs enfants ou placées dans les urgences hospitalières", ajoute le maire de Paris.
 
Martine Aubry, candidate à l'investiture socialiste pour l'élection présidentielle de 2012, a pour sa part estimé dans un communiqué que la démission de Xavier Emmanuelli était un "cri d'alarme" et dénoncé un désengagement "inacceptable" de l'Etat
de l'hébergement d'urgence.
 
Ce désengagement relève de la non-assistance à personne en danger, a ajouté l'ex-première secrétaire du PS.
 

Première publication : 20/07/2011

  • FRANCE

    Près de 10 millions de Français sont mal logés

    En savoir plus

  • FRANCE

    Pourquoi des villes préfèrent l'amende à la construction de logements sociaux

    En savoir plus

  • ALIMENTATION

    L'Union européenne ferme ses frigos aux plus démunis

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)