Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

SPORT

Andy Schleck, vainqueur aérien du Galibier, voit Contador décrocher

Vidéo par Benoît PERROCHAIS

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/07/2011

Au sommet du Galibier, le Luxembourgeois Andy Schleck, vainqueur en solitaire de la 18e étape du Tour, a surclassé tous les favoris. Il pointe désormais à 15 secondes du Français Thomas Voeckler, héroïque sur les pentes alpines.

AFP - Le Luxembourgeois Andy Schleck (Leopard), lancé dans une attaque de grande ampleur, a remporté en solitaire la 18e étape du Tour de France, jeudi, au sommet du Galibier, où le Français Thomas Voeckler a sauvé son maillot jaune de leader.

Au prix d'un effort total dans le dernier kilomètre, Voeckler a préservé son maillot pour 15 secondes, à trois jours de l'arrivée à Paris.

L'étape-reine des Alpes (200,5 km) a coûté cher à l'Espagnol Alberto Contador, le vainqueur sortant.

L'Espagnol a été distancé par les autres favoris du Tour dans les derniers kilomètres de ce parcours qui franchissait trois grands cols (Agnel, Izoard, Galibier).

Le triple vainqueur de l'épreuve compte désormais 4 min 44 sec de retard sur Voeckler au classement général.

"Ce sera très dur maintenant pour lui de gagner le Tour", a admis le manager de son équipe, Bjarne Riis. "Il a essayé mais il n'avait pas les bonnes jambes".

Au col du Galibier, la plus haute arrivée dans l'histoire de la Grande Boucle, à l'altitude de 2645 mètres, Andy Schleck a précédé de 2 min 07 sec son frère aîné Frank.

La poursuite d'Evans

L'Australien Cadel Evans, qui a assumé la poursuite derrière Andy Schleck, a pris la troisième place devant l'Italien Ivan Basso, après plus de six heures de course.

Voeckler, cinquième de l'étape devant son coéquipier Pierre Rolland, n'a faibli que dans les 200 derniers mètres.

"Quelle souffrance !", s'est exclamé le champion français, qui porte le maillot jaune depuis la 9e étape (Saint-Flour).

Dans cette étape, un groupe de plus de 80 coureurs comprenant la plupart des routiers-sprinteurs (Cavendish, Petacchi, Hushovd, Greipel, Swift mais aussi Chavanel, Cancellara, T. Martin, Boasson Hagen ou encore Gilbert) a rallié l'arrivée à 35 min 40 sc, au-delà du délai fixé. Ils ont été repêchés mais pénalisés pour le classement par points.

Après le départ de la ville italienne de Pinerolo, un groupe de 19 coureurs formé en deux temps s'est dégagé dans la plaine du Piémont, avant le col-frontière d'Agnel (Km 107) où le Kazakh Maxim Iglinskiy, membre de cette échappée, a basculé en tête, à l'altitude de 2744 mètres, le point le plus haut de cette édition.

Dans l'Izoard, Andy Schleck a attaqué à mi-pente, à 62 kilomètres de l'arrivée, le Luxembourgeois a pris ses distances (plus de deux minutes) sur ses adversaires en franchissant le sommet à 1 min 50 sec d'Iglinskiy, de nouveau parti à l'avant.

"Je ne veux pas finir quatrième à Paris, je me suis dit 'je vais tout risquer, ça passe ou ça casse'. C'est mon caractère, je n'ai pas peur de perdre", a expliqué Andy Schleck.

Le Luxembourgeois s'est appuyé sur son coéquipier belge Maxime Monfort, rescapé de l'échappée initiale, dans la vallée. Il a reçu le concours du Belge Dries Devenyns et son petit groupe (Roche, Silin, Devenyns, Monfort) a rejoint Iglinskiy en tête de la course, à 30 kilomètres de l'arrivée.

Le cadet des Schleck a abordé les premières pentes du Galibier avec 3 min 45 sec d'avance.

Derrière lui, les autres favoris du Tour n'ont pu s'entendre pour travailler à la poursuite et l'écart s'est élevé jusqu'à 4 min 24 sec à 12 kilomètres du sommet, au grand dépit d'Evans qui a fini par assumer la poursuite.

Contador distancé

L'Espagnol Samuel Sanchez a lâché prise aux 7 kilomètres et Contador, qui avait consulté le médecin de la course en début d'étape, a été distancé aux 3 kilomètres.

Le vainqueur sortant du Tour a cédé près d'une minute et demie par rapport à Evans.

Andy Schleck, qui est âgé de 26 ans, a enlevé son troisième succès d'étape dans le Tour après ceux de Morzine-Avoriaz et du Tourmalet l'année passée, deux autres arrivées au sommet.

Le cadet des Schleck a terminé à deux reprises deuxième du Tour (2009 et 2010) auquel il participe pour la 4e fois depuis 2008.

Au classement général provisoire, Frank Schleck occupe la troisième place à 1 min 08 sec, Evans la quatrième à 1 min 12 sec, avant la dernière étape de montagne, vendredi, entre Modane et l'Alpe d'Huez (109,5 km).

La course aborde le Galibier, du côté de son versant le plus dur, par son marche-pied du Télégraphe (1re catégorie, Km 26,5). A partir de Valloire, la route attaque le col proprement dit, classé hors catégorie (16,7 km à 6,8 %), jusqu'au tunnel situé à 2556 mètres d'altitude.

La très longue descente par le Lautaret conduit à Bourg-d'Oisans, au pied de la montée aux 21 virages, longue de 13,8 kilomètres (à 7,9 %) jusqu'à l'altitude de 1850 mètres.

Départ de Modane à 14h30 (lancé à 14h35), arrivée à l'Alpe d'Huez vers 17h37 (moyenne calculée à 36 km/h).

CYCLISME


 

Première publication : 21/07/2011

  • TOUR DE FRANCE

    Le peloton part à la conquête du légendaire Galibier

    En savoir plus

  • TOUR DE FRANCE

    Le Norvégien Boasson Hagen remporte une deuxième victoire

    En savoir plus

  • TOUR DE FRANCE

    La "Vœcklermania" gagne le Web

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)