Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Primaire de la gauche : un deuxième débat plus animé, des candidats plus divisés ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Primaire de la gauche : un deuxième débat plus animé, des candidats plus divisés ?

En savoir plus

FOCUS

L'Italie, une base arrière du jihadisme en Europe ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Abd Al Malik : le "combattant de la culture" reprend les armes pour Camus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La CIA à Trump: 'le silence est d'or'"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Theresa May : vers un Brexit "dur" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le PS, vote utile ?"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"Les Russes ne sont pas nos ennemis", estime le futur président bulgare

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Erasmus, 30 ans de bonheur estudiantin ?

En savoir plus

TECH 24

Les dernières tendances de la planète hi-tech et l’impact des révolutions numériques sur notre quotidien. Le samedi à 6h45. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

Dernière modification : 27/07/2011

Murdoch comprend-il le Web ?

Cette semaine dans Tech 24, nous revenons sur la succession de mésaventures qui font chavirer l’empire Murdoch... L'affaire des écoutes téléphoniques du journal News of the World plonge le vaisseau amiral News Corp dans la tourmente. Le salut de Rupert Murdoch peut-il venir du numérique ?

Le magnat australien de 80 ans, Rupert Murdoch, dont la fortune est estimée par Forbes à 7,6 milliards de dollars a réussi à bâtir de toutes pièces News Corp, un empire de plus de 170 titres de presse et de plusieurs chaînes de télévision, dont Fox News. Pourtant, depuis qu’Internet est apparu, l'homme d'affaires semble avoir perdu la main.

La difficile équation du gratuit et du payant

Ce qui gêne le plus Murdoch avec Internet, c’est la gratuité. Il fait donc payer en ligne une partie du contenu des sites du Times et du Sunday Times qui sont dans le giron de News Corp.

Mais surtout, il estime ne pas être suffisamment rémunéré pour la lecture de ces journaux en libre accés. Dans son esprit, l'audience sur Internet de ses journaux prestigieux, comme le Wall Street Journal, enrichit principalement Google qui en profite pour vendre davantage de publicité, alors que lui, n’empoche que "des cacahuètes" comme il l’a expliqué au cours d’une interview en mars 2010 à la chaîne Fox Business. À cette époque, Murdoch va jusqu’à menacer de déréférencer le contenu de ses journaux de Google.

The Daily, un pari risqué…

Avec l’iPad, Murdoch a estimé qu’il serait plus facile de commercialiser ses journaux en format électronique. En février 2011, il a donc lancé The Daily, un quotidien destiné uniquement à la tablette signée Apple et a donc embauché 100 journalistes pour l’occasion. Or, pour l’instant, rien n’indique qu’il réussira à fidéliser les 500 000 lecteurs nécessaires pour atteindre l’équilibre financier. Peut-être aurait-il été plus judicieux de décliner The Daily sur les tablettes Android.

... qui ne doit pas connaître le même sort que MySpace

En 2005, Murdoch s’offre le réseau social alors chéri de tous les artistes pour 580 millions de dollars... Mais MySpace n’a pas su contrer le succès de Facebook et le site a été revendu cette année quelque 35 millions de dollars, soit un seizième de son prix d’achat. Le site passe alors dans les mains d’une entreprise de publicité épaulée par Justin Timberlake. Quel retournement de situation alors que, dans le film The Social Network, l’acteur américain incarnait Sean Parker, un des investisseurs clés de Facebook !

Et, cette semaine, nous nous intéressons au Nokia Bike Charger

Et si pédaler permettait de recharger son portable ? C’est l’idée qu’a eu Nokia avec cette dynamo connectée qu’il est possible de brancher sur n’importe quel vélo. Celle-ci est reliée au téléphone que l’on accroche au guidon. Résultat, si l’on pédale 20 minutes à 10 kilomètres/ heure, elle produit suffisamment de batterie pour pouvoir parler une heure !

Le procédé est en vente dans un grand nombre de pays d’Afrique, en France, et depuis début avril, en Inde.

Il offre l’avantage d’économiser et même de produire de l’électricité dans des zones où il y a peu de sources d’énergie. Son prix, moins de quarante euros, est raisonnable. Et, en plus est écolo…

Il peut même être adapté à un Vélib ! Mais surtout, il permet à Nokia, qui est attaqué sur le marché des smartphones par les Samsung, LG ou encore Apple, de renforcer ses positions dans les pays émergents.

Par FRANCE 24

COMMENTAIRE(S)

Les archives

13/01/2017 Technologie

La politique, c'est geek !

La politique sera numérique, ou ne sera plus. Démonstration avec François Fillon et Emmanuel Macron, partis en goguette au grand salon de l’électronique de Las Vegas, mais aussi...

En savoir plus

06/01/2017 Technologie

CES 2017 : l'électronique fait son show

La technologie fait tapis à Las Vegas. Le Consumer Electronic Show donne chaque année le la, en passant en revue les innovations qui vont envahir notre quotidien. Des annonces...

En savoir plus

16/12/2016 Diamants

Diamants hi-tech : tout ce qui brille

La hi-tech est une croqueuse de diamants. Une startup israélienne s'apprête à mettre sur le marché un nouvelle méthode d'authentification des précieux gemmes. Une innovation qui...

En savoir plus

09/12/2016 Gouvernement

#OpenGov : la démocratie en mode startup

Parlez vous #OpenGov ? Le gouvernement ouvert, c'est l'idée selon laquelle on peut assurer une plus grande transparence de l'action publique et faire émerger de nouveaux modes de...

En savoir plus

28/11/2016 Technologie

La civictech prend le pouls de l'opinion publique

Alors qu’en France, aux États-Unis ou encore au Royaume-Uni, les sondages ont été largement démentis par les urnes lors des dernières consultations populaires, nous nous...

En savoir plus