Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

EUROPE

Malte, dernier pays d'Europe à autoriser le divorce

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/07/2011

Le Parlement de cette petite île de la Méditerranée à forte majorité catholique a adopté une loi autorisant le divorce. Hormis le Vatican, Malte était le seul pays au monde, avec les Philippines, à ne pas disposer d'une telle législation.

AFP - Le Parlement maltais a voté lundi une loi autorisant le divorce dans la petite île à forte majorité catholique, dernier pays européen à se doter d'une telle législation.

La loi, en faveur de laquelle ont voté 52 des 69 membres du Parlement, doit désormais être promulguée par le président de la République maltaise, George Abela, et devrait entrer en vigueur en octobre. Onze députés ont voté contre, cinq se sont abstenus, et un était absent.

Hormis le micro-Etat du Vatican, dirigé par le pape, Malte était le seul pays au monde, avec les Philippines, à ne pas autoriser le divorce. Le Parti nationaliste (au pouvoir) était contre son entrée en vigueur, mais 19 de ses 35 parlementaires ont fait défection et voté contre la consigne de leur parti.

La vote s'est déroulé après que les Maltais eurent voté en majorité "oui" (53%) par référendum à la légalisation du divorce dans la petite île méditerranéenne. Les électeurs devaient dire s'ils approuvaient la possibilité de divorcer après une séparation de quatre ans.

Le référendum n'avait qu'une valeur consultative, ce qui rendait nécessaire l'adoption d'une loi spécifique.

Le camp du "non" était soutenu par le Parti nationaliste du Premier ministre Lawrence Gonzi et l'Eglise catholique qui, sans faire officiellement campagne, avait pesé de tout son poids dans la balance notamment dans une lettre aux paroissiens.

"Le processus parlementaire a mis en vigueur ce qui avait été décidé lors du référendum. Je serai mal à l'aise (face à l'introduction du divorce à Malte) et c'est pourquoi j'ai voté contre", a réagi M. Gonzi.

A Malte, les catholiques représentent 95% de la population et on y compte presque une église au km2.

Actuellement, une séparation légale est possible mais le remariage est très difficile car il faut annuler la première union, une procédure longue (environ huit ans), rarement prononcée par des tribunaux religieux catholiques.

Première publication : 25/07/2011

  • MALTE

    Visite-éclair du pape dans la très catholique république maltaise

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)