Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex-président Habyarimana

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Google Glass lance la “première application de télékinésie”

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

Afrique

Une semaine après son voisin sud-soudanais, Khartoum introduit une nouvelle monnaie

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/07/2011

Le Soudan a mis en circulation, dimanche, une nouvelle devise, conséquence de l'introduction la semaine passée d'une monnaie dans le jeune État du Soudan du Sud. Khartoum a promis de négocier avec son voisin pour éviter les problèmes de change.

AFP - Le Soudan a lancé dimanche une nouvelle monnaie, six jours après une opération similaire dans le nouvel Etat du Soudan du Sud, et promis de négocier avec ce dernier pour éviter des difficultés liées aux anciennes coupures.

"Aujourd'hui, nous avons lancé la nouvelle monnaie dans la capitale et dans tous les Etats et nous sommes prêts à émettre n'importe quel montant via les banques et les distributeurs automatiques", a déclaré le gouverneur de la banque centrale Mohammed Kheir al-Zubair à des journalistes à Khartoum.

Il a ajouté que la transition entre anciens et nouveaux billets serait opérée "aussi rapidement que possible", sans préciser combien de temps les anciennes coupures continueraient à circuler.

Les nouveaux billets sont ornés d'une carte du pays dans ses nouvelles frontières, tandis que certains symboles ont disparu, suite à l'indépendance le 9 juillet du Soudan du Sud.

L'ancienne livre soudanaise avait vu sa valeur dégringoler cette année sur fond de finances publiques dans le rouge et d'envolée des prix des denrées alimentaires.

Un dollar américain vaut jusqu'à 3,5 livres soudanaises sur le marché noir, alors que son taux de change officiel n'est que de 2,67 livres.

Le lancement de la nouvelle devise sud-soudanaise le 18 juillet pourrait aggraver encore cette tendance, chaque pays redoutant d'être envahi par les anciennes coupures de l'autre.

M. Zubair s'est toutefois voulu rassurant à ce sujet: "Nous sommes prêts à négocier avec le gouvernement du Soudan du Sud sur les vieux billets qu'ils détiennent", a-t-il dit.

La monnaie figurait parmi les questions clés sur lesquelles le Soudan et le Soudan du Sud n'avaient pas réussi à se mettre d'accord avant la partition du Soudan le 9 juillet.

Le président soudanais Omar el-Béchir a récemment appelé ses compatriotes à faire preuve de patience et de compréhension pour faire face aux mesures d'austérité rendues nécessaires par la mauvaise santé de l'économie et la forte baisse des recettes pétrolières liée à l'indépendance du Soudan du Sud.

 

Première publication : 25/07/2011

  • SOUDAN

    Khartoum reconnaît l'indépendance du Sud-Soudan

    En savoir plus

  • SUD-SOUDAN

    L'indépendance suscite de nombreux espoirs chez les Sud-Soudanais

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)