Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Manuel Valls, le Tony Blair français ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Simple appareil"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le gazoduc "Force de Sibérie" : l'appel de la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Comme le disait ma grand-mère"

En savoir plus

SUR LE NET

Les hommages à Michael Brown se multiplient sur Internet

En savoir plus

DÉBAT

Mali - pourparlers à Alger : peut-on croire à la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine : la Russie en guerre contre l'Europe ?

En savoir plus

FOCUS

Les géants américains du tabac à l'assaut de la cigarette électronique

En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • Rythmes scolaires : la rentrée chahutée par des maires récalcitrants

    En savoir plus

  • Le siège du parti de l'ex-président Gbagbo mis à sac

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Mercato : l’AS Monaco prête Radamel Falcao à Manchester United

    En savoir plus

  • Washington annonce avoir mené un raid contre les Shebab somaliens

    En savoir plus

  • L'ONU envoie une mission pour enquêter sur les crimes de l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Vers un nouveau coup d'État militaire au Pakistan ?

    En savoir plus

  • Vidéo : une rentrée des classes pas comme les autres en Ukraine

    En savoir plus

  • Hong Kong en rébellion contre l’emprise de Pékin

    En savoir plus

  • Cisjordanie : les États-Unis exhortent Israël à renoncer aux expropriations

    En savoir plus

  • Face à l'avancée de l'EI en Irak, la peur gagne l'Iran

    En savoir plus

  • Et si la France vendait la Joconde pour éponger ses dettes ?

    En savoir plus

Afrique

Une semaine après son voisin sud-soudanais, Khartoum introduit une nouvelle monnaie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/07/2011

Le Soudan a mis en circulation, dimanche, une nouvelle devise, conséquence de l'introduction la semaine passée d'une monnaie dans le jeune État du Soudan du Sud. Khartoum a promis de négocier avec son voisin pour éviter les problèmes de change.

AFP - Le Soudan a lancé dimanche une nouvelle monnaie, six jours après une opération similaire dans le nouvel Etat du Soudan du Sud, et promis de négocier avec ce dernier pour éviter des difficultés liées aux anciennes coupures.

"Aujourd'hui, nous avons lancé la nouvelle monnaie dans la capitale et dans tous les Etats et nous sommes prêts à émettre n'importe quel montant via les banques et les distributeurs automatiques", a déclaré le gouverneur de la banque centrale Mohammed Kheir al-Zubair à des journalistes à Khartoum.

Il a ajouté que la transition entre anciens et nouveaux billets serait opérée "aussi rapidement que possible", sans préciser combien de temps les anciennes coupures continueraient à circuler.

Les nouveaux billets sont ornés d'une carte du pays dans ses nouvelles frontières, tandis que certains symboles ont disparu, suite à l'indépendance le 9 juillet du Soudan du Sud.

L'ancienne livre soudanaise avait vu sa valeur dégringoler cette année sur fond de finances publiques dans le rouge et d'envolée des prix des denrées alimentaires.

Un dollar américain vaut jusqu'à 3,5 livres soudanaises sur le marché noir, alors que son taux de change officiel n'est que de 2,67 livres.

Le lancement de la nouvelle devise sud-soudanaise le 18 juillet pourrait aggraver encore cette tendance, chaque pays redoutant d'être envahi par les anciennes coupures de l'autre.

M. Zubair s'est toutefois voulu rassurant à ce sujet: "Nous sommes prêts à négocier avec le gouvernement du Soudan du Sud sur les vieux billets qu'ils détiennent", a-t-il dit.

La monnaie figurait parmi les questions clés sur lesquelles le Soudan et le Soudan du Sud n'avaient pas réussi à se mettre d'accord avant la partition du Soudan le 9 juillet.

Le président soudanais Omar el-Béchir a récemment appelé ses compatriotes à faire preuve de patience et de compréhension pour faire face aux mesures d'austérité rendues nécessaires par la mauvaise santé de l'économie et la forte baisse des recettes pétrolières liée à l'indépendance du Soudan du Sud.

 

Première publication : 25/07/2011

  • SOUDAN

    Khartoum reconnaît l'indépendance du Sud-Soudan

    En savoir plus

  • SUD-SOUDAN

    L'indépendance suscite de nombreux espoirs chez les Sud-Soudanais

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)