Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Dans l'ombre de Bouteflika"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigéria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

SUR LE NET

San Francisco : une nouvelle agression liée aux Google Glass

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Cuisine durable

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Déficit public : la France tiendra-t-elle ses engagements?

En savoir plus

  • En images : des centaines de disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine : "L'Ukraine est au bord de la guerre civile"

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • Coupe d'Espagne : une finale Barcelone-Madrid sans Ronaldo

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

  • Réforme des régions : la Bourgogne et la Franche-Comté sur la voie de la fusion

    En savoir plus

  • Reportage : à Horlivka, les insurgés s'emparent des bâtiments officiels

    En savoir plus

  • Un an après les attentats, Boston rend hommage à ses victimes

    En savoir plus

  • L'incendie de Valparaiso pourrait encore durer plusieurs jours

    En savoir plus

  • Hillsborough : 25 ans après, Liverpool demande toujours justice pour les victimes

    En savoir plus

Culture

Funérailles d'Amy Winehouse dans l'intimité

©

Vidéo par Nathalie PEREZ , Cyrielle ABEHSERA

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/07/2011

Les obsèques d'Amy Winehouse, retrouvée morte vendredi à Londres, ont été célébrées ce mardi à l'abri des caméras dans la capitale britannique. Les résultats de l'autopsie effectuée sur le corps de la chanteuse seront publiés dans deux semaines.

AFP - Proches, collaborateurs et intimes d'Amy Winehouse ont rendu mardi à Londres un dernier hommage à la diva soul, lors de funérailles paisibles, à l'abri des caméras, contrastant avec sa vie tumultueuse.

Le lieu et l'heure de la cérémonie avaient été tenus secrets pour garder un caractère privé aux obsèques de la chanteuse de 27 ans, pleurée depuis quatre jours par des millions de fans. Mais des admirateurs et des photographes se sont néanmoins rassemblés le long de la route menant au cimetière d'Edgwarebury.

La jeune femme, de confession juive, vivait dans le nord de Londres où se trouve également le domicile de ses parents.

Dans l'assistance, forte de plusieurs centaines de personnes, avait pris place Mark Ronson, producteur d'une partie de l'album "Back to Black" en 2006, qui avait fait d'Amy Winehouse une star. Ou encore la chanteuse et animatrice Kelly Osbourne, les cheveux relevés à la manière de la diva, célèbre pour ses coiffures tout en hauteur.

Mitch, le père d'Amy Winehouse, un ex-chauffeur de taxi devenu chanteur de jazz dont elle était très proche, a conclu son oraison funèbre en adressant ces derniers mots à sa fille: "bonne nuit mon ange, dors bien. Ton père et ta mère t'aiment plus que jamais".

Après des prières en anglais et en hébreu, famille et amis ont entonné la chanson favorite de la jeune femme, "So Far Away" de Carole King. Amy Winehouse a ensuite été incinérée dans un crématorium à proximité, déjà utilisé pour les obsèques de sa grand-mère.

"J'espère qu'elle est en paix maintenant", a écrit le chanteur George Michael sur Twitter. "C'était l'une des plus grandes chanteuses de tous les temps. C'est le souvenir qu'il faudra garder d'elle".

"Je ne crois pas qu'elle a jamais réalisé à quel point elle était douée et à quel point elle a été importante", estime la chanteuse Adèle sur son blog.

Le corps d'Amy Winehouse, morte samedi dans son appartement de Camden Town, avait été restitué lundi seulement à sa famille, en raison de l'examen médico-légal.

La tradition juive requiert que l'inhumation ait lieu le plus rapidement possible.

L'autopsie n'a pas permis d'établir immédiatement la cause exacte de son décès et la police a ordonné des examens toxicologiques complémentaires. Les résultats ne seront pas connus avant deux à quatre semaines.

La chanteuse, dont la carrière météorique avait été minée par les problèmes d'addiction, a été retrouvée sans vie par son garde du corps auquel elle avait dit, six heures plus tôt, qu'elle avait besoin de dormir. Les lieux ont été inspectés par la police qui "n'a pas trouvé d'éléments suspects".

"Elle était pleine de vie et très optimiste ces derniers temps. Elle faisait des exercices tous les jours et du yoga", a assuré dans le journal The Sun son petit ami, Reg Traviss, un réalisateur de 35 ans. "Ces trois derniers jours ont été un enfer (...). Ce que nous voulons maintenant, c'est être en paix".

Traviss partageait la vie d'Amy Winehouse depuis deux ans, après le mariage tumultueux de la chanteuse, suivi d'un divorce en 2009, avec Blake Fielder-Civil, aujourd'hui sous les verrous.

Amy Winehouse, dont la silhouette ultra-fine et les yeux abondamment soulignés de noir étaient devenus familiers des journaux populaires, luttait depuis plusieurs années contre des problèmes d'alcool et de drogue.

Elle était sortie récemment d'une cure de désintoxication, avant de tenter un retour sur scène dans le cadre d'une tournée estivale de concerts en Europe, qu'elle avait dû annuler.
 

Première publication : 26/07/2011

  • MUSIQUE

    L'autopsie du corps d'Amy Winehouse n'a pas permis d'établir la cause de son décès

    En savoir plus

  • MUSIQUE

    Les fans d'Amy Winehouse pleurent leur diva

    En savoir plus

  • MUSIQUE

    Amy Winehouse, une vie de tubes et de frasques

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)