Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Cédric Klapisch : "Les films français sont des œuvres uniques"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Noël au printemps"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : la justice pourrait relancer la procédure des mandats d'arrêt contre Compaoré et Soro

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba : A Kinshasa, le deuil de tout un peuple

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Obama vs Elisabeth II : un coup de pub royal !

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Primaires américaines : Trump aussi plebiscité que critiqué

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Economie française : une embellie à un an des élections présidentielles

En savoir plus

Planète @venir

La "French tech" est-elle concurrentielle face aux Américains et aux Chinois ?

En savoir plus

TECH 24

L'actualité immersive

En savoir plus

SPORT

La Grande Boucle s'élancera-t-elle bientôt du Qatar ?

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/07/2011

D’après une source proche du gouvernement qatari, l'émirat souhaiterait accueillir sur son sol le départ du Tour de France. Le Qatar, qui sponsorise déjà la Grande Boucle, ne manque pas d'atouts pour convaincre ses organisateurs...

Après avoir décroché l’organisation de la Coupe du monde-2015 de handball et du Mondial-2022 de football, après avoir acheté une partie des droits de retransmission de la Ligue 1 et le club du Paris Saint-Germain, le Qatar voudrait aujourd'hui accueillir… une étape du Tour de France.

Les villes de départ hors des frontières de l'Hexagone

Selon une source proche de l’émir Cheikh Hamad Ben Khalifa Al-Thani, celui-ci tente désormais de faire venir dans l’émirat le troisième évènement le plus médiatique de la planète après les Jeux olympiques d’été et la Coupe du monde de football. "Ils [le roi et Amaury Sport Organisation, propriétaire du Tour de France, NDLR] ont entamé des discussions" à ce sujet, a déclaré cette même source - qui préfère garder l’anonymat - à l’agence Reuters.

Si le départ de la course - organisée pour la première fois en 1903 par le quotidien L’Auto, ancêtre du journal sportif L’Équipe - a déjà été donné hors des frontières françaises, ce serait la première fois que la Grande Boucle s’élancerait hors d’Europe.

Toutefois, le Qatar, qui sponsorise depuis cette année le Tour de France via sa compagnie aérienne Qatar Airways, ne devrait pas voir son nouveau rêve se réaliser avant 2015 au plus tôt.

La ville de Liège (Belgique) et la Corse ont, en effet, déjà été retenues pour le départ des éditions 2012 et 2013, tandis que Florence (Italie) s’est mise sur les rangs pour celle de 2014.

Un délai qui laisserait largement le temps au pays de mettre en place un système de refroidissement pour les coureurs dans un pays où les températures peuvent atteindre jusqu’à 50°C au mois de juillet, explique un proche du gouvernement qatari. "Nous pouvons prévoir un petit prologue avec des sprays rafraîchissants à certains endroits", décrypte celui-ci, pour qui un tel dispositif ne représente pas un très grand défi technique. Bien moindre, en tout cas, que le système de climatisation des stades du Mondial-2022, qui reste encore à inventer.

Sera-t-il pour autant suffisant ? La question mérite d’être posée : les athlètes qui ont pris part au triathlon d’Abou Dhabi, aux Emirats arabes unis voisins, en mars dernier, ont tous confié avoir souffert de la chaleur à cause de températures anormalement élevées pour la saison lors de l’épreuve de cyclisme, longue de 200 km…

Quoi qu’il en soit, pour parvenir à ses ambitions, Doha entend en particulier s’appuyer sur le Tour du Qatar, une course créée en 2002 qui se déroule depuis, chaque année, pendant une semaine au mois de février. Et dont le propriétaire n’est autre qu’Amaury Sport Organisation.

Le Tour du Qatar en images (2008)



 

Première publication : 26/07/2011

COMMENTAIRE(S)