Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Ali Bongo : "L’opposition ne parle que de mon acte de naissance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : une réunion pour trouver une issue à la crise du lait

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Rio : l'heure du bilan

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis - Turquie : faux ennemis, vrais amis ? (partie 1)

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis - Turquie : faux ennemis, vrais amis ? (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"En une seconde, tout s'est écroulé"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le burkini est une provocation"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Attentat de Gaziantep : la communauté kurde de Turquie à nouveau meurtrie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Agents presque secrets" : gros bras, petits effets

En savoir plus

Amériques

La Maison Blanche menace de riposter par un veto au plan républicain

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/07/2011

La Maison Blanche estime que le plan de réduction de la dette proposé par les républicains à la Chambre des représentants n'a rien d'un compromis. Démocrates et républicains doivent pourtant s'accorder en matière budgétaire avant le 2 août prochain.

AFP - La Maison Blanche a menacé d'un veto présidentiel mardi le plan de réduction de la dette élaboré par les républicains de la Chambre des représentants, en plein blocage sur le relèvement du plafond de la dette avant le 2 août.

SUIVEZ L'ÉVOLUTION DE LA DETTE AMÉRICAINE EN TEMPS RÉEL


"L'administration (du président Barack Obama) s'oppose fermement à l'adoption par la Chambre" du plan présenté par le président républicain de cette assemblée John Boehner, et si cette loi parvient à la Maison Blanche pour promulgation, "les conseillers du président recommanderaient qu'il y oppose son veto", a précisé la présidence américaine dans un communiqué.

Plus tôt mardi, lors du point de presse quotidien de la Maison Blanche, le porte-parole de M. Obama, Jay Carney, avait pourtant remarqué qu'une menace de veto n'était pas nécessaire face à un plan qui n'a aucune chance selon lui d'être voté dans des termes identiques par le Sénat, où les alliés démocrates du président sont majoritaires.

"Le président l'a dit clairement hier soir, nous sommes dans une impasse" au Congrès, a-t-il précisé. La proposition du président de la Chambre ne peut pas franchir l'obstacle du Sénat, elle n'atteindra pas le bureau du président" pour promulgation, a précisé M. Carney, au lendemain d'un discours dans lequel M. Obama a appelé à un "compromis" acceptable par les deux assemblées du Congrès pour relever le plafond de la dette.

 

Première publication : 26/07/2011

  • ÉTATS-UNIS

    Barack Obama appelle les Américains à réclamer un compromis sur la dette

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Républicains et démocrates peinent à trouver un accord sur la dette américaine

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Les républicains s'engagent à trouver un compromis sur la dette américaine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)