Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Notre-Dame-des-Landes : une décision moins risquée pour l’exécutif ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cinéma : sur le tapis rouge du dernier film de Spielberg, "Pentagon Papers"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Péninsule coréenne : la diplomatie des Jeux olympiques fait "fondre la glace"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Aux États-Unis, l'ardoise fiscale s’alourdit pour Apple

En savoir plus

FOCUS

Moyen-Orient : enquête sur le phénomène galopant des tempêtes de sable

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Sommet franco-britannique : la "diplomatie du tapis"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Notre-Dame-des-Landes : le gouvernement abandonne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Éthiopie : Merera Goudina libéré de prison

En savoir plus

LE DÉBAT

Notre-Dame-des-Landes : le choix de la raison ? (Partie 2)

En savoir plus

Amériques

Barack Obama appelle les Américains à réclamer un compromis sur la dette

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/07/2011

Alors que démocrates et républicains peinent toujours à trouver un compromis sur le relèvement du plafond de la dette, Barack Obama a souligné l'urgence de la situation et appelé ses compatriotes à faire pression sur le Congrès.

AFP - Le président Barack Obama a estimé lundi que l'attitude des républicains dans le débat sur la dette américaine avait conduit a une impasse "dangereuse", mais s'est dit persuadé qu'un compromis restait possible pour éviter un défaut de paiement après le 2 août.

Dans un discours à la Nation en direct depuis la Maison Blanche, M. Obama a appelé

ses compatriotes à faire pression sur le Congrès, où ses adversaires sont majoritaires à la Chambre des représentants, pour parvenir à ce compromis.

"Si vous voulez une approche équilibrée pour réduire le déficit, faites-le savoir à votre élu au Congrès", a-t-il lancé, alors que les Etats-Unis risquent de se retrouver en défaut de paiement après le 2 août si aucun accord n'est trouvé sur un relèvement du plafond de la dette.

Mais malgré l'approche de la date butoir et l'impossibilité apparente de réconcilier les positions des élus, M. Obama s'est dit persuadé qu'un compromis était possible.

"J'ai dit aux chefs de file des deux partis qu'ils devaient parvenir à un compromis dans les prochains jours, qui pourra être adopté par les deux chambres du Congrès, un compromis que je pourrai promulguer. Et je suis certain que nous pouvons sceller ce compromis", a-t-il dit.

Le président a aussi insisté sur l'urgence de lutter contre la dette à long terme. Si elle s'accroît au même rythme qu'actuellement, elle "coûtera des emplois et provoquera de graves dégâts à l'économie", a-t-il prévenu.

SUIVEZ L'ÉVOLUTION DE LA DETTE AMÉRICAINE EN TEMPS RÉEL

Première publication : 26/07/2011

  • ÉTATS-UNIS

    Les républicains s'engagent à trouver un compromis sur la dette américaine

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Républicains et démocrates rompent les discussions sur la dette américaine

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Dette américaine : la Maison Blanche réfute un accord avec les républicains

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)