Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Amériques

Barack Obama appelle les Américains à réclamer un compromis sur la dette

Vidéo par Antoine MARIOTTI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/07/2011

Alors que démocrates et républicains peinent toujours à trouver un compromis sur le relèvement du plafond de la dette, Barack Obama a souligné l'urgence de la situation et appelé ses compatriotes à faire pression sur le Congrès.

AFP - Le président Barack Obama a estimé lundi que l'attitude des républicains dans le débat sur la dette américaine avait conduit a une impasse "dangereuse", mais s'est dit persuadé qu'un compromis restait possible pour éviter un défaut de paiement après le 2 août.

Dans un discours à la Nation en direct depuis la Maison Blanche, M. Obama a appelé

ses compatriotes à faire pression sur le Congrès, où ses adversaires sont majoritaires à la Chambre des représentants, pour parvenir à ce compromis.

"Si vous voulez une approche équilibrée pour réduire le déficit, faites-le savoir à votre élu au Congrès", a-t-il lancé, alors que les Etats-Unis risquent de se retrouver en défaut de paiement après le 2 août si aucun accord n'est trouvé sur un relèvement du plafond de la dette.

Mais malgré l'approche de la date butoir et l'impossibilité apparente de réconcilier les positions des élus, M. Obama s'est dit persuadé qu'un compromis était possible.

"J'ai dit aux chefs de file des deux partis qu'ils devaient parvenir à un compromis dans les prochains jours, qui pourra être adopté par les deux chambres du Congrès, un compromis que je pourrai promulguer. Et je suis certain que nous pouvons sceller ce compromis", a-t-il dit.

Le président a aussi insisté sur l'urgence de lutter contre la dette à long terme. Si elle s'accroît au même rythme qu'actuellement, elle "coûtera des emplois et provoquera de graves dégâts à l'économie", a-t-il prévenu.

SUIVEZ L'ÉVOLUTION DE LA DETTE AMÉRICAINE EN TEMPS RÉEL

Première publication : 26/07/2011

  • ÉTATS-UNIS

    Les républicains s'engagent à trouver un compromis sur la dette américaine

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Républicains et démocrates rompent les discussions sur la dette américaine

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Dette américaine : la Maison Blanche réfute un accord avec les républicains

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)