Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • L'EI revendique dans une vidéo la décapitation d'un second journaliste américain

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • "Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

Economie

Un jeune homme soupçonné d'être le porte-parole du groupe Anonymous a été arrêté

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/07/2011

La police a arrêté dans les îles Shetland un jeune homme soupçonné d'être le porte-parole des groupes de hackers Anonymous et LulzSec. Cette arrestation fait suite à une série d'attaques, par ces pirates, de serveurs informatiques d'institutions.

AFP - La police britannique a annoncé dans un communiqué mercredi l'arrestation d'un jeune homme de 18 ans soupçonné d'être "le porte-parole" des groupes de pirates informatiques Anonymous et LulzSec.

"L'homme arrêté est soupçonné d'être lié à l'enquête internationale sur l'activité criminelle des groupes pirates Anonymous et LulzSec et utilise le pseudonyme de +Topiary+ en ligne, présenté comme étant celui du porte-parole des groupes", a indiqué la police dans un communiqué.

Le jeune homme de 18 ans, dont le véritable nom n'a pas été révélé, a été arrêté dans les Iles Shetland (Ecosse) et transféré à Londres où il est actuellement détenu.

La police a également fouillé une adresse dans le Lincolnshire (nord-est de l'Angleterre) et interrogé un jeune homme de 17 ans, "en relation avec l'enquête sur les attaques de sites internet de plusieurs services secrets et de sites d'entreprises", a-t-elle précisé.

Un jeune Britannique, Ryan Cleary, 19 ans, a été interpellé en juin puis libéré sous conditions. Cinq chefs d'inculpation avaient été retenus contre lui dont celui d'avoir attaqué le site du bureau britannique des affaires criminelles (Serious Organised Crime Agency, l'équivalent britannique du FBI américain).

Le FBI américain a annoncé mardi dernier avoir arrêté 16 personnes aux Etats-Unis dans le cadre de son enquête sur les groupes pirates informatiques Anonymous et LulzSec, tandis que les polices britannique et néerlandaise en avaient arrêté cinq autres.

Deux jours plus tard, les groupes pirates affichaient sur internet leur intention de continuer leur combat contre entreprises et gouvernements et affirmaient avoir intercepté des documents de l'Otan.

Des membres italiens des deux groupes ont d'ailleurs annoncé lundi sur leur blog avoir piraté le site de la cyberpolice italienne (CNAIPIC) et publié des liens donnant accès à des informations classées.

Mercredi, Anonymous et LulzSec ont appelé à boycotter PayPal, filiale de paiement en ligne du groupe américain d'e-commerce eBay, suite à sa décision de ne pas accepter les dons pour le site Wikileaks de divulgation de documents secrets.

En décembre dernier, les sites internet de Paypal (groupe eBay), Visa, Mastercard et d'autres sociétés de paiement avaient décidé de suspendre leurs versements à WikiLeaks, suite à la diffusion par ce site de câbles diplomatiques hautement sensibles.

Ils avaient ensuite été momentanément mis hors service par des partisans du site internet spécialisé dans la divulgation d'informations classées secrètes.

Lulz Security, qui s'était illustré par ses attaques contre des sites de jeux vidéo de Sony et de Nintendo avant de s'en prendre notamment au FBI et à la CIA, avait refait surface lundi 18 juillet en piratant des sites internet appartenant au groupe News Corporation de Rupert Murdoch.

Première publication : 27/07/2011

  • INTERNET

    Les "hacktivistes" d'Anonymous durcissent leurs actions

    En savoir plus

  • INTERNET

    Vague d'arrestations dans les rangs d'Anonymous

    En savoir plus

  • INTERNET

    LulzSec est mort, vive Anonymous !

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)