Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le hip-hop fusion à la française

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Tunisie se prépare à voter

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Nouvelle tentative pour mettre fin au conflit entre Kiev et Moscou

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Sommet européen sur l'emploi : la croissance à l'ordre du jour

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La chasse au carbone

En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • L'armée suédoise traque un introuvable sous-marin russe

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

  • L’Algérie refuse de remplacer le Maroc pour l’organisation de la CAN-2015

    En savoir plus

  • François Hollande inaugure la Fondation Vuitton à Paris

    En savoir plus

  • Paris et Berlin s'entendent pour stimuler l'investissement en Europe

    En savoir plus

  • Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • Kate et William attendent leur deuxième enfant pour avril

    En savoir plus

  • Quand l’EI ne veut plus que ses militants postent de selfies

    En savoir plus

  • La crainte s'empare des Iraniennes après des attaques à l'acide

    En savoir plus

  • Le gouvernement japonais fragilisé après la démission de deux ministres

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

FRANCE

Le roi de Jordanie et Nicolas Sarkozy se disent "consternés" par la répression en Syrie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/07/2011

Nicolas Sarkozy a rencontré à l'Élysée le roi Abdallah II de Jordanie, en visite à Paris. Les deux chefs d'État ont notamment évoqué la répression en Syrie orchestrée par le régime de Bachar al-Assad, "incapable de donner suite à ses engagements".

AFP - Nicolas Sarkozy a partagé sa "consternation" avec le roi Abdallah II de Jordanie "devant le nombre de victimes et la poursuite de la répression" en Syrie, lors d'un déjeuner de travail mercredi à l'Elysée, a indiqué la présidence française.

Le chef de l'Etat "a partagé sa consternation devant le nombre de victimes, la poursuite de la répression et l'incapacité du régime à donner suite aux engagements qu'il a pris", a affirmé cette source, après cette rencontre de plus d'une heure.

Depuis le 15 mars, la répression du mouvement de contestation en Syrie a fait plus de 1.400 morts civils, entraîné l'arrestation de plus de 12.000 personnes et l'exode de milliers d'autres au Liban ou en Turquie, selon des organisations de défense des droits de l'Homme. Le nombre de personnes dont on est sans nouvelles est de l'ordre de plusieurs milliers.

Les appels de la France en faveur de l'adoption d'une résolution au Conseil de sécurité des Nations unies condamnant cette répression se heurtent à l'opposition de Moscou et Pékin.

Selon l'Elysée, Nicolas Sarkozy et Abdallah II ont également abordé la situation en Libye, ainsi que la question israélo-palestinienne, évoquant "l'échéance de septembre".

Le président Mahmoud Abbas a annoncé mercredi que les Palestiniens demanderaient au Conseil de sécurité l'adhésion d'un Etat de Palestine à l'ONU en septembre. Cette tentative a très peu de chances d'aboutir en raison de l'opposition des Etats-Unis. En cas d'échec, les Palestiniens pourraient se tourner vers l'Assemblée générale afin de lui demander "d'élever (leur) statut à l'ONU d'observateur à Etat non-membre", selon le négociateur Saëb Erakat.

M. Sarkozy et le roi jordanien "ont convenu qu'il fallait plus que jamais se concerter à l'approche de l'échéance, quand on connaîtra les textes, pour savoir comment se prononcer", a noté l'Elysée.

La rencontre a aussi été l'occasion pour Paris de défendre le projet franco-japonais dans le cadre de l'appel d'offres, désormais clos, pour la construction d'une centrale nucléaire en Jordanie.

"Nous avons insisté sur la dimension essentielle qu'est la sûreté dans tout équipement nucléaire" civil, a relevé la présidence française.

Après l'Elysée, le roi Abdallah II s'est rendu à l'Hôtel de Matignon pour y rencontrer le Premier ministre François Fillon.

Première publication : 27/07/2011

  • SYRIE

    Le régime de Damas approuve un projet de loi instaurant le multipartisme

    En savoir plus

  • SYRIE

    Valse avec Bachar, 11 ans de relations franco-syriennes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)