Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

EUROPE

Une cinquantaine d'"indignés" espagnols marchent sur Bruxelles

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/07/2011

Une cinquantaine d'"indignés" espagnols, qui manifestent contre la crise économique, vont parcourir à pied la distance qui sépare Madrid de Bruxelles, soit environ 1 500 km. Leur intention est d'informer sur leur mouvement.

AFP - Un groupe d'une cinquantaine "d'indignés" espagnols a quitté mardi Madrid à pied pour Bruxelles, soit un parcours d'environ 1.500 kilomètres, pour faire entendre leur message à travers l'Europe.

La plupart des manifestants étaient arrivés ce week-end à Madrid, déjà à pied après avoir parcouru plusieurs centaines de kilomètres depuis différentes régions d'Espagne.

"Du nord au sud, de l'est à l'ouest, le combat continue, peu importe ce qu'il coûte", scandaient les manifestants en quittant la place de la Puerta del Sol, sous un soleil brûlant et les applaudissements de leurs sympathisants.

Le groupe a l'intention de parcourir 24 kilomètres par jour en moyenne, de traverser la France et d'arriver à Bruxelles le 8 octobre.

"Nous allons donner aux gens des informations sur notre mouvement, nous voulons qu'ils nous rejoignent", expliquait Enrique Gasch, 32 ans, la peau noircie par le soleil après avoir parcouru 600 kilomètres à pied entre Barcelone et Madrid pour participer à la manifestation des "indignés", dimanche dans la capitale.

"Nous allons continuer, devenir plus forts, nous allons nous unir avec l'Europe parce que les problèmes auxquels nous faisons face sont globaux. Ils existent aussi à Paris, Montpellier, Bruxelles", ajoutait Enrique Gasch, qui a abandonné un travail saisonnier pour participer à la marche.

"A Bruxelles pour un monde plus humain", "Peuples d'Europe levez-vous", proclamaient quelques pancartes.

Les marcheurs portaient des sacs à dos chargés de bouteilles d'eau, de sacs de couchage ou de vêtements en prévision des températures plus fraîches vers le nord.

"Je suis très impliqué dans le mouvement et je crois vraiment que c'est là la façon de montrer mon soutien", remarquait Cristian, un étudiant de 19 ans qui n'a jamais quitté l'Espagne.

Des milliers "d'indignés" avaient manifesté dimanche à Madrid contre le chômage, la crise économique ou la corruption, plus de deux mois après la naissance, à la mi-mai, de ce mouvement largement soutenu par l'opinion publique.

Première publication : 27/07/2011

  • Sur Les Observateurs

    Les "indignés" se mettent aux mobilisations éclair pour bloquer les expulsions

    En savoir plus

  • ESPAGNE

    Les "indignés" quittent la Puerta del Sol

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)