Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates de l'occupation

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

EUROPE

Une cinquantaine d'"indignés" espagnols marchent sur Bruxelles

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/07/2011

Une cinquantaine d'"indignés" espagnols, qui manifestent contre la crise économique, vont parcourir à pied la distance qui sépare Madrid de Bruxelles, soit environ 1 500 km. Leur intention est d'informer sur leur mouvement.

AFP - Un groupe d'une cinquantaine "d'indignés" espagnols a quitté mardi Madrid à pied pour Bruxelles, soit un parcours d'environ 1.500 kilomètres, pour faire entendre leur message à travers l'Europe.

La plupart des manifestants étaient arrivés ce week-end à Madrid, déjà à pied après avoir parcouru plusieurs centaines de kilomètres depuis différentes régions d'Espagne.

"Du nord au sud, de l'est à l'ouest, le combat continue, peu importe ce qu'il coûte", scandaient les manifestants en quittant la place de la Puerta del Sol, sous un soleil brûlant et les applaudissements de leurs sympathisants.

Le groupe a l'intention de parcourir 24 kilomètres par jour en moyenne, de traverser la France et d'arriver à Bruxelles le 8 octobre.

"Nous allons donner aux gens des informations sur notre mouvement, nous voulons qu'ils nous rejoignent", expliquait Enrique Gasch, 32 ans, la peau noircie par le soleil après avoir parcouru 600 kilomètres à pied entre Barcelone et Madrid pour participer à la manifestation des "indignés", dimanche dans la capitale.

"Nous allons continuer, devenir plus forts, nous allons nous unir avec l'Europe parce que les problèmes auxquels nous faisons face sont globaux. Ils existent aussi à Paris, Montpellier, Bruxelles", ajoutait Enrique Gasch, qui a abandonné un travail saisonnier pour participer à la marche.

"A Bruxelles pour un monde plus humain", "Peuples d'Europe levez-vous", proclamaient quelques pancartes.

Les marcheurs portaient des sacs à dos chargés de bouteilles d'eau, de sacs de couchage ou de vêtements en prévision des températures plus fraîches vers le nord.

"Je suis très impliqué dans le mouvement et je crois vraiment que c'est là la façon de montrer mon soutien", remarquait Cristian, un étudiant de 19 ans qui n'a jamais quitté l'Espagne.

Des milliers "d'indignés" avaient manifesté dimanche à Madrid contre le chômage, la crise économique ou la corruption, plus de deux mois après la naissance, à la mi-mai, de ce mouvement largement soutenu par l'opinion publique.

Première publication : 27/07/2011

  • Sur Les Observateurs

    Les "indignés" se mettent aux mobilisations éclair pour bloquer les expulsions

    En savoir plus

  • ESPAGNE

    Les "indignés" quittent la Puerta del Sol

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)