Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Wilbur Ross, l'homme qui va renégocier les traités

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nous sommes Deniz Yücel"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Perturbateurs endocriniens: se laver tue ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat déjoué en Algérie : Constantine, la 3ème ville du pays menacée ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Présidentielle française : la justice, invitée inattendue de la campagne (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Présidentielle française : la justice, invitée inattendue de la campagne

En savoir plus

FOCUS

Quelle stratégie pour les États-Unis sur le continent asiatique ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Oscars: "et le gagnant est...""

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La République des juges ?"

En savoir plus

Afrique

L'ex-président Ben Ali de nouveau jugé par contumace

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/07/2011

Le troisième procès par contumace de l'ancien président tunisien s'est ouvert jeudi à Tunis. Déjà condamné à plus de 50 ans de prison dans deux autres dossiers, Zine el-Abidine Ben Ali est jugé, cette fois, pour corruption et fraudes immobilières.

AFP - Un troisième procès par contumace de l'ancien président tunisien Ben Ali, jugé avec deux de ses proches pour corruption et fraudes immobilières s'est ouvert jeudi à Tunis, a constaté l'AFP.

Le président déchu, réfugié en Arabie Saoudite depuis le 14 janvier, a déjà été condamné par contumace à un total de plus de 50 ans de prison, dans deux procès différents.

Ce procès avait été reporté la semaine dernière au 28 juillet à la demande de la défense.

Deux affaires sont jugées jeudi: la première concerne l'acquisition frauduleuse d'un terrain dans un quartier huppé de Tunis par le gendre de Ben Ali, Sakhr Al-Materi, et son épouse Nesrine, sur "intervention personnelle" de l'ex-président tunisien.

La deuxième affaire se rapporte à la cession d'un terrain initialement destiné à être aménagé en espace vert et revendu à une société appartenant à Sakhr el-Materi, toujours dans le même quartier chic des Berges du Lac de Tunis.

"C'est une perte pour l'Etat et le bien public. Nous réclamons la peine la plus lourde", a déclaré le représentant du procureur après la lecture des chefs d'inculpation.

Selon une source judiciaire, Ben Ali et ses proches risquent entre 5 et 15 ans de prison pour chaque affaire.

Première publication : 28/07/2011

  • TUNISIE

    Le président prolonge l'état d'urgence pour une durée indéterminée

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Vingt-trois membres du clan Ben Ali comparaissent devant la justice

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Ben Ali écope d'une nouvelle condamnation à 15 ans et demi de prison

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)