Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Trump défie l'Europe"

En savoir plus

LE DÉBAT

Primaire de la gauche : un deuxième débat plus animé, des candidats plus divisés ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Primaire de la gauche : un deuxième débat plus animé, des candidats plus divisés ?

En savoir plus

FOCUS

L'Italie, une base arrière du jihadisme en Europe ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Abd Al Malik : le "combattant de la culture" reprend les armes pour Camus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La CIA à Trump: 'le silence est d'or'"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Theresa May : vers un Brexit "dur" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le PS, vote utile ?"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"Les Russes ne sont pas nos ennemis", estime le futur président bulgare

En savoir plus

Afrique

L'ex-président Ben Ali de nouveau jugé par contumace

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/07/2011

Le troisième procès par contumace de l'ancien président tunisien s'est ouvert jeudi à Tunis. Déjà condamné à plus de 50 ans de prison dans deux autres dossiers, Zine el-Abidine Ben Ali est jugé, cette fois, pour corruption et fraudes immobilières.

AFP - Un troisième procès par contumace de l'ancien président tunisien Ben Ali, jugé avec deux de ses proches pour corruption et fraudes immobilières s'est ouvert jeudi à Tunis, a constaté l'AFP.

Le président déchu, réfugié en Arabie Saoudite depuis le 14 janvier, a déjà été condamné par contumace à un total de plus de 50 ans de prison, dans deux procès différents.

Ce procès avait été reporté la semaine dernière au 28 juillet à la demande de la défense.

Deux affaires sont jugées jeudi: la première concerne l'acquisition frauduleuse d'un terrain dans un quartier huppé de Tunis par le gendre de Ben Ali, Sakhr Al-Materi, et son épouse Nesrine, sur "intervention personnelle" de l'ex-président tunisien.

La deuxième affaire se rapporte à la cession d'un terrain initialement destiné à être aménagé en espace vert et revendu à une société appartenant à Sakhr el-Materi, toujours dans le même quartier chic des Berges du Lac de Tunis.

"C'est une perte pour l'Etat et le bien public. Nous réclamons la peine la plus lourde", a déclaré le représentant du procureur après la lecture des chefs d'inculpation.

Selon une source judiciaire, Ben Ali et ses proches risquent entre 5 et 15 ans de prison pour chaque affaire.

Première publication : 28/07/2011

  • TUNISIE

    Le président prolonge l'état d'urgence pour une durée indéterminée

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Vingt-trois membres du clan Ben Ali comparaissent devant la justice

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Ben Ali écope d'une nouvelle condamnation à 15 ans et demi de prison

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)