Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Hong Kong : les manifestants soutenus à l'étranger

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : un budget 2015 sur des œufs

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Himalayesque"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Une série télé irakienne se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Hong Kong : les manifestants veulent court-circuiter la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Hervé Gaymard : "Il n'y aura pas de guerre des chefs à l'UMP"

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

Afrique

L'ex-président Ben Ali de nouveau jugé par contumace

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/07/2011

Le troisième procès par contumace de l'ancien président tunisien s'est ouvert jeudi à Tunis. Déjà condamné à plus de 50 ans de prison dans deux autres dossiers, Zine el-Abidine Ben Ali est jugé, cette fois, pour corruption et fraudes immobilières.

AFP - Un troisième procès par contumace de l'ancien président tunisien Ben Ali, jugé avec deux de ses proches pour corruption et fraudes immobilières s'est ouvert jeudi à Tunis, a constaté l'AFP.

Le président déchu, réfugié en Arabie Saoudite depuis le 14 janvier, a déjà été condamné par contumace à un total de plus de 50 ans de prison, dans deux procès différents.

Ce procès avait été reporté la semaine dernière au 28 juillet à la demande de la défense.

Deux affaires sont jugées jeudi: la première concerne l'acquisition frauduleuse d'un terrain dans un quartier huppé de Tunis par le gendre de Ben Ali, Sakhr Al-Materi, et son épouse Nesrine, sur "intervention personnelle" de l'ex-président tunisien.

La deuxième affaire se rapporte à la cession d'un terrain initialement destiné à être aménagé en espace vert et revendu à une société appartenant à Sakhr el-Materi, toujours dans le même quartier chic des Berges du Lac de Tunis.

"C'est une perte pour l'Etat et le bien public. Nous réclamons la peine la plus lourde", a déclaré le représentant du procureur après la lecture des chefs d'inculpation.

Selon une source judiciaire, Ben Ali et ses proches risquent entre 5 et 15 ans de prison pour chaque affaire.

Première publication : 28/07/2011

  • TUNISIE

    Le président prolonge l'état d'urgence pour une durée indéterminée

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Vingt-trois membres du clan Ben Ali comparaissent devant la justice

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Ben Ali écope d'une nouvelle condamnation à 15 ans et demi de prison

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)