Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls veut son "Islam de France"

En savoir plus

DÉBAT

"Islam de France" : comment réformer ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le professeur Rollin se rebiffe"

En savoir plus

FOCUS

Danemark : comment lutter contre la radicalisation des jeunes ?

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Réformer la France : la recette Sarkozy

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Des enfants en cage pour frapper les esprits en Syrie et immersion avec les "fouilleurs" de Côte d'Ivoire

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Poutine veut affirmer la voie russe, quitte à se confronter à l’Occident"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : Bamako espère que les groupes du Nord signeront l'accord de paix

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ebola : le pire est-il passé ?

En savoir plus

Asie - pacifique

Le seul survivant responsable des attentats fait appel de sa condamnation à mort

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/07/2011

Condamné à mort en 2010, le Pakistanais Mohammed Ajmal Amir Kasab, l'unique survivant du commando responsable des attentats meurtriers de Bombay en 2008 a fait appel de ce jugement. Les attaques avaient causé la mort de 166 personnes.

AFP - Le seul survivant du commando responsable des sanglants attentats de Bombay en 2008, qui avaient fait 166 morts, a demandé à la cour suprême indienne d'annuler sa condamnation à mort prononcée en mai 2010, a annoncé à l'AFP vendredi une source judiciaire.

Selon cette source, la requête de Mohammed Ajmal Amir Kasab a été déposée via les autorités pénitentiaires à Bombay, où il est incarcéré depuis les attentats, puis elle a été transmise au secrétaire général de la plus haute juridiction du pays.

"Il a déposé une demande en appel via les autorités pénitentiaires d'Arthur Road" à Bombay, a déclaré cette source sous couvert d'anonymat.

L'un des avocats de Kasab avait annoncé en février dernier son intention de faire en appel.

Kasab, de nationalité pakistanaise, avait été condamné à la peine capitale par un tribunal d'exception indien au terme d'un procès d'un an. La peine de mort avait été prononcée en vertu de quatre chefs d'accusation: meurtres, actes de guerre contre l'Inde, complot et terrorisme.

Kasab était le seul accusé survivant du commando. Les neuf autres membres ont été tués lors de l'intervention des forces de l'ordre.

Du 26 au 29 novembre 2008, un commando de dix hommes lourdement armés avait semé la mort dans des hôtels de luxe, un restaurant touristique, la principale gare et un centre juif de Bombay, faisant 166 morts et plus de 300 blessés.

Kasab a été déclaré coupable d'être l'un des deux auteurs du carnage à la gare, qui a fait 52 morts.
 

Première publication : 29/07/2011

  • ATTENTATS DE BOMBAY

    La justice indienne confirme la condamnation à mort du seul terroriste survivant

    En savoir plus

  • TERRORISME

    L'Inde commémore le premier anniversaire des attentats de Bombay

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)