Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

La loi Macron dans l'étau des divisions de la gauche ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

Billet Retour à Phnom Penh

En savoir plus

DÉBAT

Rapprochement États-Unis - Cuba : la fin du castrisme ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Russie : il ne faut pas pas vendre la peau de l'ours

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Albert Ébossé : une contre-autopsie du joueur camerounais conclut à un assassinat

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Hacking de Sony Pictures : la victoire de Pyongyang

En savoir plus

Asie - pacifique

Le seul survivant responsable des attentats fait appel de sa condamnation à mort

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/07/2011

Condamné à mort en 2010, le Pakistanais Mohammed Ajmal Amir Kasab, l'unique survivant du commando responsable des attentats meurtriers de Bombay en 2008 a fait appel de ce jugement. Les attaques avaient causé la mort de 166 personnes.

AFP - Le seul survivant du commando responsable des sanglants attentats de Bombay en 2008, qui avaient fait 166 morts, a demandé à la cour suprême indienne d'annuler sa condamnation à mort prononcée en mai 2010, a annoncé à l'AFP vendredi une source judiciaire.

Selon cette source, la requête de Mohammed Ajmal Amir Kasab a été déposée via les autorités pénitentiaires à Bombay, où il est incarcéré depuis les attentats, puis elle a été transmise au secrétaire général de la plus haute juridiction du pays.

"Il a déposé une demande en appel via les autorités pénitentiaires d'Arthur Road" à Bombay, a déclaré cette source sous couvert d'anonymat.

L'un des avocats de Kasab avait annoncé en février dernier son intention de faire en appel.

Kasab, de nationalité pakistanaise, avait été condamné à la peine capitale par un tribunal d'exception indien au terme d'un procès d'un an. La peine de mort avait été prononcée en vertu de quatre chefs d'accusation: meurtres, actes de guerre contre l'Inde, complot et terrorisme.

Kasab était le seul accusé survivant du commando. Les neuf autres membres ont été tués lors de l'intervention des forces de l'ordre.

Du 26 au 29 novembre 2008, un commando de dix hommes lourdement armés avait semé la mort dans des hôtels de luxe, un restaurant touristique, la principale gare et un centre juif de Bombay, faisant 166 morts et plus de 300 blessés.

Kasab a été déclaré coupable d'être l'un des deux auteurs du carnage à la gare, qui a fait 52 morts.
 

Première publication : 29/07/2011

  • ATTENTATS DE BOMBAY

    La justice indienne confirme la condamnation à mort du seul terroriste survivant

    En savoir plus

  • TERRORISME

    L'Inde commémore le premier anniversaire des attentats de Bombay

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)