Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Guerre en Syrie : les Kurdes, grands perdants du conflit ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Guerre en Syrie : les Kurdes, grands perdants du conflit ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Réfugiés syriens au Liban : la voie difficile, voire impossible, du retour au pays

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Seba, une voix gabonaise hors du temps

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

"Choose France" : Macron reçoit les patrons étrangers à Versailles pour une opération séduction

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Pendant le "shutdown", Donald Trump travaille "dur, dur, dur"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après Poutine, les patrons à Versailles"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Forum économique mondial : les États-Unis de retour à Davos

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Le vice-président américain Mike Pence en Israël

En savoir plus

Asie - pacifique

Séisme de magnitude 6,4 au large de Fukushima, sans alerte au tsunami

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/07/2011

Tokyo a fortement ressenti dans la nuit de samedi à dimanche les secousses liées au tremblement de terre de magnitude 6,4 qui s'est produit au large de Fukushima. Il s'agit probablement d'une réplique du séisme du 11 mars.

AFP - Un séisme de magnitude 6,4 s'est produit dans la nuit de samedi à dimanche au nord-est du Japon, dans la préfecture de Fukushima, les secousses ayant été fortement ressenties dans la capitale où les immeubles ont tangué.

Selon l'agence de météorologie nippone, le tremblement de terre s'est produit dimanche à 03H54, heure locale (samedi 18H54 GMT). Son épicentre était situé au large de la préfecture de Fukushima (située au nord-est de Tokyo) et son hypocentre à 40 kilomètres de profondeur.

Aucune alerte au tsunami n'a été déclenchée.

Les secousses ont fait sept blessés légers, dont deux dames agées à Koriyama, et un homme de 60 ans à Hitachinaka.

Les autorités n'ont pas signalé de problème particulier à la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, très endommagée par le tremblement de terre et le tsunami du 11 mars qui ont fragilisé ses structures parasismiques.

La secousse de la nuit est vraisemblablement une réplique du séisme du 11 mars, a indiqué l'Agence japonaise de météorologie.

Le Japon, situé à la jonction de quatre plaques tectoniques, subit chaque année plus de 20% des secousses les plus fortes recensées sur Terre.

Il a été meurtri le 11 mars par le plus violent séisme enregistré sur son territoire, une secousse tellurique de magnitude 9 au large des côtes du Nord-Est. Un tsunami géant s'en est suivi faisant plus de 20.000 morts et disparus, selon le plus récent bilan.

Première publication : 31/07/2011

  • JAPON

    Le gouvernement bloque la vente de viande de bœuf en provenance de Fukushima

    En savoir plus

  • JAPON

    Tokyo, ville candidate aux Jeux Olympiques d'été de 2020

    En savoir plus

  • JAPON

    Tepco, l'exploitant de Fukushima, face à la colère de ses actionnaires

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)