Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"La CIA à Trump: 'le silence est d'or'"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Theresa May : vers un Brexit "dur" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le PS, vote utile ?"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

« Les Russes ne sont pas nos ennemis », estime le futur président bulgare

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Erasmus, 30 ans de bonheur estudiantin ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les musulmans rohingyas humiliés en Birmanie et une polémique après l'expulsion de France d'un Malien

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : la sécurité à l'agenda du 27e sommet Afrique-France

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Primaire de la gauche : l'esprit de synthèse à l'épreuve des débats

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Primaire du parti socialiste : un débat sans pugilat

En savoir plus

Asie - pacifique

Séisme de magnitude 6,4 au large de Fukushima, sans alerte au tsunami

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/07/2011

Tokyo a fortement ressenti dans la nuit de samedi à dimanche les secousses liées au tremblement de terre de magnitude 6,4 qui s'est produit au large de Fukushima. Il s'agit probablement d'une réplique du séisme du 11 mars.

AFP - Un séisme de magnitude 6,4 s'est produit dans la nuit de samedi à dimanche au nord-est du Japon, dans la préfecture de Fukushima, les secousses ayant été fortement ressenties dans la capitale où les immeubles ont tangué.

Selon l'agence de météorologie nippone, le tremblement de terre s'est produit dimanche à 03H54, heure locale (samedi 18H54 GMT). Son épicentre était situé au large de la préfecture de Fukushima (située au nord-est de Tokyo) et son hypocentre à 40 kilomètres de profondeur.

Aucune alerte au tsunami n'a été déclenchée.

Les secousses ont fait sept blessés légers, dont deux dames agées à Koriyama, et un homme de 60 ans à Hitachinaka.

Les autorités n'ont pas signalé de problème particulier à la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, très endommagée par le tremblement de terre et le tsunami du 11 mars qui ont fragilisé ses structures parasismiques.

La secousse de la nuit est vraisemblablement une réplique du séisme du 11 mars, a indiqué l'Agence japonaise de météorologie.

Le Japon, situé à la jonction de quatre plaques tectoniques, subit chaque année plus de 20% des secousses les plus fortes recensées sur Terre.

Il a été meurtri le 11 mars par le plus violent séisme enregistré sur son territoire, une secousse tellurique de magnitude 9 au large des côtes du Nord-Est. Un tsunami géant s'en est suivi faisant plus de 20.000 morts et disparus, selon le plus récent bilan.

Première publication : 31/07/2011

  • JAPON

    Le gouvernement bloque la vente de viande de bœuf en provenance de Fukushima

    En savoir plus

  • JAPON

    Tokyo, ville candidate aux Jeux Olympiques d'été de 2020

    En savoir plus

  • JAPON

    Tepco, l'exploitant de Fukushima, face à la colère de ses actionnaires

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)