Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ÉLÉMENT TERRE

RDC : la ferme des anciens combattants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Xavier Dolan nous fait trembler !

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Marathon de Boston, un an après

En savoir plus

FOCUS

Les Algériens de France : un vote courtisé

En savoir plus

SUR LE NET

Le web au chevet des sinistrés de Valparaiso

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Popularité : Valls fait-il de l’ombre à Hollande ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Berlusconi condamné à rester avec des gens de son âge"

En savoir plus

  • Kiev impuissant face aux pro-Russes dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • En images : des centaines de disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Les Algériens de France : un vote courtisé

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Coupe d'Espagne : une finale Barcelone-Madrid sans Ronaldo

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine : "L'Ukraine est au bord de la guerre civile"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

Amériques

L'accord sur la dette américaine en quelques points

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/08/2011

Voici les principaux éléments de l'accord conclu dimanche entre démocrates et républicains sur la crise de la dette américaine. Le plan doit désormais être adopté par le Sénat et la Chambre des représentants.

REUTERS - Principaux éléments de l'accord annoncé dimanche soir par Barack Obama sur le relèvement du plafond de la dette américaine et qui doit encore être adopté par le Sénat et la Chambre des représentants (sur la base des documents fournis par les partis et des informations recueillies auprès de parlementaires).
 

● Relèvement du plafond de la dette

Le compromis autorise le président Barack Obama à relever le plafond de la dette en trois temps.

 

● Réduction des dépenses publiques

L'accord envisage de réduire les dépenses publiques de 2.400/2.500 milliards de dollars sur dix ans.

D'abord par une baisse de 917 milliards de dollars Sur ces 917 milliards, 350 milliards seraient économisés sur les budgets de la Défense et autres programmes liés à la sécurité.

Dans un deuxième temps, une commission bipartisane formée de douze élus (démocrates et républicains des deux chambres) devra déterminer 1.500 milliards de dollars d'économies supplémentaires d'ici la fin de l'année.

Ces économies pourraient provenir d'une réforme de la fiscalité aussi bien que d'une restructuration de programmes fédéraux comme Medicare.

La commission doit avoir achevé ses travaux d'ici au 23 novembre. Ses conclusions devront alors être votées par le Congrès dans un délai d'un mois.

Si elle ne parvient pas à identifier au moins 1.200 milliards d'économies, ou si le Congrès rejette ses conclusions, un mécanisme de réductions automatiques des dépenses d'un montant équivalent entrerait en oeuvre à compter
de 2013.

Le compromis demande à la Chambre des représentants et au Sénat de voter un amendement inscrivant la règle de l'équilibre budgétaire dans la Constitution.

 

 

Première publication : 01/08/2011

  • ÉTATS-UNIS

    Obama et le Congrès trouvent un accord in extremis sur la dette

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Le Sénat américain rejette une nouvelle proposition démocrate

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Un accord sur la dette est "très proche", selon le chef des républicains au Sénat

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)